vac
Crédits photo (creative commons) : Krabiman

Le mois de septembre est globalement le mois de la déprime. La rentrée, les impôts, vos collègues : vous avez clairement beaucoup de raisons de vous foutre en l'air sans tarder. Pour contrer ce mal-être profond, nous vous proposons donc de prendre vos clic et vos clac et de vous barrer fissa en vacances. Vous verrez, ça ira tout de suite beaucoup mieux.

  1. L'absence totale de gosses sur la plage
    Vous n'êtes pas sans savoir que les enfants font leur rentrée début septembre. Partir après tout le monde, c'est donc s'assurer qu'il n'y aura pas de mioches pour courir à côté de votre serviette, vous balancer trois kilos de sable en plein tronche pendant votre sieste digestive et vous vriller les oreilles à coups "Ils sont où mes brassards ? C'est l'heure du goûter ? J'ai envie de faire pipiiii!".
  2. Ainsi que de vendeurs de chouchous
    Le 31 août le vendeur de chouchous remballe tout son matos et retourne vendre des porte-clés souvenirs à la ville. Pour lui, rien de très réjouissant, mais pour vous ça veut dire que vous ne serez pas réveillé toutes les heures par le traditionnel "Beignets, chouchous, boissons fraîches, beignets, chouchous, ils sont bons mes chouchous, ils sont bons!". Et aussi que vous ne prendrez pas 8 kilos en deux semaines à force de vous enfiler 500 grammes de chouchous pour le 4 heures.
  3. Les économies significatives
    En septembre tout est moins cher : les billets d'avion, les hôtels, les trikinis, les restos. Contrairement à tous vos petits camarades, vous n'aurez donc pas à bouffer des pâtes pendant six semaines à votre retour de vacances, et il faut bien reconnaître que c'est un avantage concurentiel.
  4. Vous échapperez à ces passionnants reportages sur la rentrée des classes
    "Léana, 8 ans, rentre en CE2. Voilà deux jours que son cartable est prêt et qu'elle attend avec impatience de rencontrer sa nouvelle maîtresse. Nous l'avons suivie à quelques heures de la rentrée des classes, le stress était palpable. En direct de Verneuil-sur-Vienne, Anne-Laure Boudu pour TF1."
  5. Le plaisir de foutre la rage à vos collègues
    Comme des moutons, ils sont tous partis au mois d'août. Maintenant nous sommes le 3 septembre, ils n'auront plus de vacances avant Noël, perdent leur bronzage à vitesse grand V, ont 1586 messages non lus à traiter et auront donc encore plus le seum quand ils vous verront revenir délicatement doré dans deux semaines. On pourrait vous dire que c'est mal de prendre plaisir au malheur des autres, mais nous n'allons pas le faire.
  6. C'est à cette époque qu'il y a une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique
    Là-bas on l'appelle l'été indien.(La lalaaaa lalalalalalaaala laaaa)
  7. Vous serez sans doute le/la plus bonne de la plage
    D'après nos recherches très approfondies, la plupart des gens qui partent en septembre sont des retraités. Alors on ne dit pas que l'on devient moins envisageable sexuellement avec les années, mais faut quand même reconnaître que l'attraction terrestre fait parfois des dégâts. Au milieu de tous ces sexagénaires, vous aurez donc l'air pas mal plus à votre avantage que coincé entre deux mannequins brésiliens (qui posent en général leurs congés en juillet).
  8. Ça fait moins de temps avant les vacances de Noël
    Comme tout le monde, vous commencez probablement à compter le nombre de jours avant vos prochaines vacances dès le retour de celles d'été. Rassurez-vous, c'est normal. Quoiqu'il en soit, le fait est que si vous rentrez le 15 août vous avez un mois de plus à patienter que ceux qui rentre le 15 septembre, c'est un calcul imparable.
  9. Vous avez moins de risque de vous faire cambrioler
    Soyons logiques deux minutes : les cambrioleurs cambriolent au mois d'août parce qu'ils savent qu'il n'y a personne dans l'immeuble. Mais si vous partez en septembre, ils savent que tout le monde est rentré de vacances et ils ne prendront pas le risque de se faire gauler. Du coup, vous pouvez partir l'esprit tranquille, laisser la porte ouverte, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
  10. Le plaisir de foutre la rage à vos collègues
    Oui, on sait, on l'a déjà dit. Mais c'est vrai que ça fait vraiment du bien.

Et n'oubliez pas de nous envoyer une carte postale !

Tu t'ennuies en open space ? On a déniché les gadgets les plus cool :

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :