En France, on a une capitale, et si tu te démerdes pas trop en géographie tu dois savoir que c’est Paris. Si tu sais pas où c’est, tu cherches un stade avec des gens qui crient « Ici c’est Paris » et tu devrais trouver. Après, il faut savoir que Paris n’a pas toujours été la capitale de la France. Mais surtout, elle n’est pas la seule capitale EN France, parce qu’on aime bien donner le titre de capitale à une ville pour tout et n’importe quoi, comme ça les gens sont fiers et ça fait un peu marcher le tourisme local.

1. Lyon, capitale de la gastronomie et de la soie

Avec toutes ses spécialités qui envoient du lourd, Lyon mérite ce titre prestigieux qui vient s’ajouter à celui de deuxième ville de France et d’ancienne capitale des Gaules (Lugdunum on t’oublie pas.) Comme ça on sait que là-bas on peut manger un bon petit plat et s’essuyer la bouche sur une serviette en soie.

2. Limoges, capitale de la porcelaine

Cette ville n’a pas fait que donner son nom à un verbe qu’on n’emploie que dans le monde du journalisme sportif, elle est aussi reconnue pour sa porcelaine qui a même une appellation d’origine contrôlée. Bravo les Limougeauds (en plus votre nom est marrant.)

Crédits photo (creative commons) : Musée national Adrien Dubouché

3. Saint-Etienne, capitale du design

Ancienne ville industrielle qui a réussi à se renouveler, Saint-Etienne est maintenant la reine du design en France, et elle a plein de trucs autour de ça, genre la Cité du design ou la Biennale Internationale du Design. Bref, si tu vis là-bas c’est mieux d’être créatif pour t’intégrer dans le paysage.

4. Saint-Claude, capitale de la pipe et du diamant

Alors, comme je te vois déjà glousser dans ton coin, je précise bien qu’il s’agit de l’objet permettant de fumer du tabac et non d’une pratique sexuelle. A Saint-Claude, on sculpte des pipes, et à côté de ça on taille des diamants. Attention de ne pas mélanger les deux.

Crédits photo (creative commons) : Arnaud 25

5. Aurillac, capitale du parapluie

Eh ouais, à Aurillac il ne fait pas seulement froid, on fabrique des parapluies alors que c’est une ville où il pleut pas tant que ça. Vous faites ce que vous voulez les gars, personne ne vous juge.

6. Calais, capitale de la dentelle

Et tout ça grâce aux Anglais qui se sont ramenés avec tout leur matos pour confectionner de la dentelle sur place et éviter de trop se faire taxer par les douaniers.

7. Dijon, capitale de la moutarde

Mais Dijon se revendique aussi cité internationale de la gastronomie et du vin. Bon, là va falloir mettre les choses au clair. On vous laisse la moutarde et vous arrêtez de revendiquer les autres titres. La gastronomie c’est Lyon, et le vin…

Crédits photo (creative commons) : Arnaud 25

8. Bordeaux, capitale du vin

C’est la capitale mondiale, qui plus est. On va pas lancer un débat d’œnologie (n’oublie pas, on prononce « énologie ») pour savoir qui c’est qu’il fait le meilleur vin, mais c’est en Gironde qu’on en fait le plus, et puis quand même du pas dégueu généralement.

9. Cannes, capital du sport en plein air (et aussi un peu du cinéma)

Ouais, ouais, on sait pour le cinoche, mais le plus étonnant reste ce second titre de capitale du sport en plein air, acquis en 2017 et qui doit très probablement rendre tous les Cannois très fiers d’habiter ici. Si tu veux entretenir ton corps d’athlète sous un soleil radieux avec des équipements de qualité, Cannes est faite pour toi.

10. Guéméné-sur-Scorff, capitale de l'andouille

Et on parle pas de ses habitants PTDR CETTE BLAGUE A ETE FAITE UN MILLIARD DE FOIS. Alors on sait que l’andouille et sa cousine l’andouillette font débat dans la monde de la gastronomie mais il faut arrêter, ce ne sont que quelques intestins de porc, pas de quoi être dégoûté. Bon ok dit comme ça c’est pas la joie.

Crédits photo (creative commons) : JPS68

11. Arconsat, capitale de la saucisse de choux

La commune d’Auvergne se revendique même capitale mondiale de la saucisse de choux, au cas où une petite bourgade argentine ou japonaise aurait l’idée saugrenue de tenter de lui voler ce titre. La Confrérie de la Saucisse de Choux d’Arconsat (qui existe vraiment) ne rigole pas avec les titres.

12. Besançon, capitale du temps

Ouah, ça c’est un nom qui claque, les mecs maîtrisent le temps et tout. Bon en vrai c’est un peu moins sexy que ça, on parle surtout d’industrie de l’horlogerie. Mais Besançon possède quand même trois horloges atomiques qui te donnent l’heure avec une précision monstrueuse, et ça je suis sûr que t’en as toujours rêvé. Et regarde moi cette magnifique collection de sabliers, t’es ému hein ?

Crédits photo (creative commons) : photography taken by Christophe.Finot

13. Castelnaudary, capitale du cassoulet

Déso Toulouse, déso Carcassonne, la vraie capitale du cassoulet c’est pas vous. Mais en même temps, est-ce que c’est grave, hein ? Est-ce qu’il y a pas des choses plus importantes dans la vie ? Moi je pense bien que si.

14. Cholet, capitale du mouchoir

Cholet était une grande ville textile qui produisait, entre autres, des mouchoirs en tissu. On parle bien de ce fameux mouchoir que seuls les vieux utilisent. Aujourd’hui y’a plus d’usine sur place mais on a quand même gardé un musée pour se souvenir du bon vieux temps. Parfait pour une petite sortie romantique.

Crédits photo (creative commons) : Gillesmourey

15. Millau, capitale de la ganterie de luxe

Il y a encore quelques artisans sur place qui fabriquent des gants en cuir. Le genre de gants que t’entretiens avec amour parce que t’as pas envie de les garder qu’un seul hiver vu que t’as économisé plusieurs mois pour te les payer. Mais on connaît surtout Millau pour son viaduc, un pont tellement beau qu’il émerveille Stéphane Bern (un peu trop même.)

 

Il était capital de faire le point sur toutes ces villes.