Oublie Sydney, Melbourne, Darwin, Brisbane ou même Perth, s’il te faut choisir une ville en Australie c’est Adélaïde ! Pour tes vacances, ton PVT, ton travail ou tes études, c’est pareil… Direction Adélaïde. Alors oui, tu ne vois pas où c’est géographiquement et son nom te fait penser au nom de ta vieille tante que tu ne vois pas depuis 15 ans mais c’est pourtant ta prochaine destination. La preuve.

1. Il fait très souvent beau

Pour répondre à ta première question, Adélaïde se situe en Australie du Sud et comme son nom l’indique, ça se situe au sud de l’Australie. (logique). Cette position géographique permet à la région d’avoir un été où il peut faire jusqu’à 40°C et un hiver où on descend rarement en dessous de 10°C. On peut comparer ce climat à celui du sud de la France avec pas moins de 300 jours de soleil par an.

Crédits photo : amophoto_au / Shutterstock.com

2. Tu y manges bien

Adélaïde a toujours été un peu à la traîne niveau gastronomie vis à vis des autres villes australiennes. Depuis 10 ans, elle rattrape largement son retard. Je ne peux que te conseiller de t’abonner à Yelp Adelaide sur Instagram, ça va te mettre l’eau à la bouche. Avec une quarantaine de foodtrucks disséminés dans toute la ville et presque une centaine de festivals dédiés uniquement à la gastronomie, tu trouveras facilement mieux que Hungry Jacks ou McDo pour te sustenter.

3. La plage est à côté

Le centre d’Adélaïde est situé à 10km de la plage comme beaucoup d’autres villes australiennes, mais la vraie bonne nouvelle c’est que, contrairement aux bus bien pourris de Sydney qui te traînent à Bondi Beach, c’est un tramway tout neuf qui t’emmène directement à Glenelg (qu’on peut appeler Adélaïde Beach). Comme tu finis ta journée à 17h00, tu auras parfaitement le temps d’aller faire un plouf après le travail et même organiser un barbecue, ça tombe bien, ils sont à disposition sur la plage.

Crédits photo : Shutterstock

4. Tu trouveras moins de français qu'ailleurs

L’avantage NUMERO 1 c’est qu’il y a beaucoup moins de français à Adélaïde qu’à Sydney ou Melbourne. Autrement dit, tu n’entendras pas parler français à chaque coin de rue. Tu n’auras pas un mec qui dira : « ouais on a déjà ça à Paris » tous les 100m et encore moins de serveurs désagréables venant tout droit de l’Hexagone. Et ça c’est vraiment le mieux.

Crédits photo : amophoto_au / Shutterstock.com

5. Du vin partout !

L’Australie du Sud est LA région viticole d’Australie. Certes un peu cher, tu trouveras quand même pas mal de bons vins. Et si vraiment tu veux découvrir tout ça, tu organises ton petit trajet découverte viticulture au sein de la Barossa Valley ou McLaren Vale. Tu ne seras pas déçu (mais assure-toi de ne pas conduire)

Crédits photo : Shutterstock

6. Une ville toujours bien placée dans les classements mondiaux

On parle tout le temps de Melbourne comme LA ville la plus agréable du monde. Mais si tu descends un tout petit peu le classement, tu découvres qu’Adélaïde est 5ème… et ce depuis 5 ans déjà !

7. Une économie qui se relance

Quand tu vas à Sydney et que tu dis que tu viens d’Adélaïde, on te traite souvent de bouseux ou de fermier. C’est vrai que la ville est connue et reconnue pour son agriculture, ses églises et son industrie militaire. Mais depuis quelques années, des entreprises décident d’y revenir. On les comprend : les loyers explosent dans les grandes villes de l’Est Australien alors que ce n’est pas encore trop le cas ici. C’est une ville où il y a encore tout à créer et tout à faire pour l’avenir. Le gouvernement d’Australie du Sud encourage même à la création. C’est le moment, c’est même GQ qui le dit !

Crédits photo : amophoto_au / Shutterstock.com

8. Une ville à taille humaine

Quatre fois moins d’habitants qu’à Sydney et Melbourne, tu ne seras pas perdu au milieu de grands buildings à Adélaïde (il n’y en a pas vraiment à vrai dire). La ville est bien équipée en transport, n’est jamais trop bondée et est très étendue pour faire de la place pour son million d’habitants.

Crédits photo (creative commons) : Photograph by Doug Barber

9. Parfait pour les backpackers

Comme l’explique si bien le site Australie-Backpackers, Adélaïde est la ville d’arrivée parfaite pour un PVT en Australie, c’est une ville tranquille et non surchargée de backpackers pour faire tes démarches administratives au calme, il y a pas mal de travail dans la région, notamment dans le domaine agricole qui recrute tout au long de l’année et il est plus intéressant d’y acheter son véhicule. Tu n’as plus à hésiter.

Crédits photo : amophoto_au / Shutterstock.com

10. De la culture et pas mal de sport

Bien qu’elle ait un caractère calme et relax dû à l’absence relative de « vie de nuit » (ce qui est un peut vrai, admettons-le), le slogan de l’Australie du Sud c’est l’Etat des Festivals et la ville lui rend justice. Elle accueille deux des plus grands festivals d’Australie : le WOMADelaide et l’Adelaide Fringe. Théâtre, danse, musique, cabaret, arts contemporains… pour les parisiens ça fera léger mais il vous suffit d’aller en créer de nouveaux ! Côté sport : footie, cricket et cyclisme seront là pour t’occuper (en plus du surf et tous les sports nautiques).

11. Une ville avec du charme...

N’allons pas mentir, elle n’a pas le charme d’une jolie ville millénaire européenne mais elle possède un style victorien typique de l’Australie agrémenté de bâtiments modernes qui donnent un certain cachet à la ville. Surnommée la ville des églises, les centaines d’édifices religieux lui donnent un aspect encore plus historique que les autres villes du pays.

Crédits photo : Shutterstock

12. Et entourée de nature

Envie d’une petite rando ? Direction Mount Lofty. Envie de flâner dans un parc ? Direction le Botanic Garden. Envie de désert et de chaleur ? Fais 100 km dans n’importe quelle direction, tu te retrouveras au milieu de rien.

Crédits photo (creative commons) : JosephB

13. (bonus) Tu peux te faire un resto avec un koala

Alors, je t’ai convaincu ? Le seul gros point noir c’est que le billet Paris-ADL est un des plus onéreux d’Australie : il te faudra débourser 1300€ pour un Aller-Retour en pleine saison. Si tu nous lis monsieur le maire d’Adélaïde, n’hésite pas à nous inviter, on est chaud pour faire plein d’autres tops depuis là-bas !