Tous les acteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Quand un film sur deux est tourné avec Romain Duris, seulement un film sur mille est tourné avec Eric Caravaca. Bah oui, c’est injuste. D’où l’intérêt de ce top, aussi.

1. Eric Caravaca

César du meilleur espoir masculin en 2000 (espoir à quand même 33 ans), le mec tourne mais n’est jamais visible. Ce qui est extrêmement dommage vu qu’il joue très bien, a une vraie présence à l’écran et, en plus, a réalisé en 2006 un film, Le passager, qui était de très bonne qualité. Le type se retrouve à lire des livres audio. Aidez-le.

2. Jonathan Zaccaï

Sorte de jeune premier idéal au milieu de années 2000, le mec a peu à peu disparu pour réapparaître presque uniquement à la télé. C’est dommage, car Zaccaï, né en Belgique, peut à la fois passer pour un BG, pour un loser et pour le frère de Charles Berling, ce qui multiplie les possibilités qui lui sont offertes.

3. Lionel Abelanski

En concurrence permanente avec Michel Vuillermoz pour les seconds rôles un peu dingues, Abelanski tourne quand même, mais se cantonne à des apparitions au deuxième ou au troisième plan dans deux films sur trois. Nous finirons par lancer un mouvement de lutte pour lui donner un premier rôle.

Crédits photo (creative commons) : Philippe Dulac

4. Julien Boisselier

Comme Zaccaï, Boisselier a eu son moment, quelque part entre 2004 et 2007. Ensuite, il a peu à peu totalement disparu des radars. Plus de nouvelles, bonnes nouvelles ?

Crédits photo (creative commons) : Globetrotteur17

5. Eric Bana

L’acteur australien a vu sa carrière exploser quelque part entre Troie et Munich. Et, comme une supernova, tout s’est résorbé, ne laissant aux spectateurs que la tristesse d’un rougeoiement éteint. Que s’est-il passé ?

Crédits photo (creative commons) : David Shankbone

6. Loïc Corbery

Sociétaire de la Comédie française, plutôt pas mal et très bon acteur, il a en tout et pour tout tourné dans 9 films en 20 ans. Il s’agirait de faire quelque chose.

Crédits photo (creative commons) : Georges Biard

7. Bernard Ménez

Le mec est éternellement ramené à Jolie poupée, alors qu’il a un potentiel d’acteur mortel, avec une palette allant de l’imitation de Jean Lefebvre à la gravité inquiétante. Dommage.

Crédits photo (creative commons) : Georges Biard

8. Sam Karmann

Désormais condamné à ce qu’on lui répète une tirade à propos de nombre de personnes que l’on peut tromper, Sam Karmann est passé un peu à côté de la carrière prometteuse qu’on lui imaginait, cantonné au rôle de donneur de réplique.

Crédits photo (creative commons) : che

9. Sylvain Dieuaide

A quasi 40 ans, le type n’a même pas de page Wikipédia. Avec un rôle assez important dans Marguerite, il est un peu sorti de l’ombre. Son interprétation d’un commercial paumé dans Belle-Île-en-mer de Benoït Forgeard force le respect.

10. Guy Marchand

Nestor Burma. Voilà à peu près tout ce qu’on retiendra de la carrière d’acteur de Guy Marchand qui joue pourtant les cons comme personne dans Garde à vue et les pères déglingos avec énormément de justesse dans Dans Paris.

Crédits photo (creative commons) : Georges Biard

On devrait faire une pétition.