La technologie devait démocratiser l'accès aux outils permettant de produire des films. Et pourtant, régulièrement, des sommes gigantesques sont investies dans l'industrie cinématographique. Même si l'on rapporte les sommes engagées à la valeur du dollar à chaque époque, les films des années 2000 se classent majoritairement parmi les plus gros budgets de Hollywood, même s'ils doivent laisser la première place à un pharaonique projet de film illustrant l'époque la plus délirante du 7ème art. Retour sur les plus grosses productions de tous les temps.

  1. Cléopâtre (1963) : 338 millions de dollars, en tenant compte de l'inflation ($44M à l'époque)
    Le monumental péplum de Joseph L. Mankiewicz a failli couler la Twentieth Century Fox. Elizabeth Taylor fut la première actrice à toucher un cachet d'un million de dollars, et Richard Burton a consciencieusement pulvérisé le budget picole dès sa première semaine de tournage.

  2. Pirates des Caraïbes 3, Jusqu'au bout du monde (2007) : $336 millions
    Le troisième volet des aventures de Jack Sparrow hisse le pavillon noir sur la deuxième marche du podium, mais rassurez-vous, pas besoin de dépenser autant pour aborder le Hollandais Volant et affronter le Capitaine Barbossa, l'attraction à l'origine des films est présente depuis 1967 dans tous les parcs Disney.

  3. Titanic (1997) : $290 millions
    L'un des plus gros cartons au box-office de tous les temps a justifié son budget faramineux par la reconstitution minutieuse (et réussie) du célèbre paquebot, ainsi que de la construction de décors submersibles et des visites de l'épave. James Cameron a renoncé à son cachet de 8 millions de dollars afin de couvrir les dépassements budgétaires. Il aurait peut-être été moins cher d'assécher l'Océan Atlantique...

  4. Spider-Man 3 (2007) : $289 millions
    L'homme-araignée et son double maléfique ont coûté approximativement 293 9184 boites de raviolis. Étrange quand on sait qu'un film avec James Franco (Harry Osborne/Le nouveau Bouffon Vert) dedans ne nécessite qu'une caméra et une ampoule 18 Watts pour être un chef-d'oeuvre.

  5. Raiponce (2010) : $277 millions
    Les aventures capillaires brillantes et sans fourches au bout de la princesse en haut de sa tour ont été produites pendant 6 ans et on rapporté $150M dès les premières semaines d'exploitation. Pas de quoi se faire de cheveux blancs, donc.

  6. Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé (2009) : $271 millions
    Avec 934 millions de dollars de recettes, l'adaptation du 6ème tome de l'heptalogie de JK Rowling est devenu, en 2010, un des films les plus rentables de tous les temps.

  7. Waterworld (1995) : $262 millions
    Le bide retentissant de ce film post-apocalyptique n'a pas permis d'amortir son coût de production. Un vrai "plouf".

  8. Pirates des Caraïbes 2, le secret du coffre maudit (2006) : $259 millions
    Un Krakken domestique, ça coûte cher, mais le budget a été largement épongé par le succès de ce second film. Le meilleur investissement cinématographique de la décennie est donc un pirate débraillé à l'hygiène douteuse, mais attention, ça ne fonctionne qu'avec Johnny Depp.

  9. Avatar (2009) : $257 millions
    Mettre autant d'argent dans un pot-pourri de plagiats diverses (de Pocahontas à Danse avec les Loups), pour un scénario gnangnan et des couleurs criardes, c'est à n'y rien comprendre. Peut-être les poulets géants et les spot-light sur la planète Pandora...

  10. King Kong (2005) : $246 millions
    Les animaux mutants marchent bien au box-office, mais ils coûtent cher. Néanmoins, King-Kong a permis à Peter Jackson de perdre 35 kilos en huit mois de tournage. A 200 millions (de dépassement de budget) le régime, la moindre des choses, c'est qu'il soit efficace...

Voir également le top des films les moins rentables de l'histoire du cinéma.

Source et suite du classement : wikipedia, Pajiba.com