« Ah ça, l’euro nous ruine hein ? Non mais vous avez vu le prix des choses ? Ça s’est multiplié par dix mille ! » Vous avez forcément entendu ou prononcé cette phrase, en réalisant que quand même en 2001 les prix en francs étaient moins élevés qu’aujourd’hui en euros. Sauf que c’est un peu court. Contrairement à cette croyance largement répandue, les prix n’ont pas tant évolué que ça depuis l’entrée en vigueur de l’euro. La décennie qui a précédé l’arrivée de l’euro a par exemple été beaucoup plus instable sur l’inflation des prix. Le passage à l’euro ne serait responsable en réalité que de 0.3% de l’inflation. Donc en gros, pour la même liste de course on payait 100 € en 2001, et 102 € l’année suivante, et sur ces 2 € d’augmentation, seuls 30 centimes sont à imputer à l’euro. D’autant plus que le pouvoir d’achat a augmenté donc sauf exception, un café ne coûte pas tellement plus cher aujourd’hui compte tenu du salaire qu’on a, qu’il y a dix ans. Hourra, en fait on se fait pas plus enfler qu’avant.

1. Le timbre : aie aie aie

Si question alimentaire, les prix n’ont pas vraiment évolué, il y en a d’autres qui se goinfrent. Le prix des timbres a par exemple été multiplié par deux sur cette période de 15 ans. On est passé de 46 à 85 centimes. Heureusement, on n’a plus aucune raison d’utiliser des timbres parce qu’à part à nos grands-parents (qui l’âge avançant, se font rares), on n’écrit plus de lettres !

Source photo : Giphy

2. Un paquet de cigarettes : en moyenne 3.6 € en 2002 et 7.5 € en 2017. OUCH

En voilà une autre qui s’est pas gênée, la clope. Certes c’est surtout lié à une politique de santé publique consistant à dissuader de la consommation de cigarettes. Tout ça pour le plus grand plaisir de l’industrie du tabac.

3. Le carnet de 10 tickets de métro : 5 € dans la vue

9,60 € au 1er juillet 2002 et 14,50 € depuis août 2016. Voilà une bonne raison de passer au vélo qui reste nettement moins coûteux.

Source photo : Giphy

4. Un café en salle : ATTENTION en fait ça va

Un doux passage de 1.23 € à 1.53 € (en 2015). C’est du moins ce que montre une étude de l’INSEE sur l’évolution moyenne par an du coût de la vie (cf. source), alors bien sûr c’est un prix indicatif englobant la France entière, il va de soi qu’un café à Paris peut vite coûter le double. Mais si on reste sur une moyenne globale, le café n’a pris que 30 centimes dans la vue en 15 ans.

5. Une bouteille de lait demi-écrémé : de 66 à 82 centimes

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » et les bons comptes font les bons amis.

6. Un demi en salle : en fait ça va aussi

Tout comme le café, le coût du demi varie infiniment d’une ville à l’autre, d’une rue à l’autre. C’est donc encore une fois un indicateur global qui n’en est pas moins édifiant puisque le demi n’aurait pas coûté moins de 2.15 € en 2002 contre 2.84 € aujourd’hui.

7. Un kilo de tomates : 6 centimes de plus CA VA

C’est là un point important parce que de nombreuses fausses informations ont circulé sur l’augmentation du coût de la vie à cause de l’euro en prenant pour exemple consternant l’évolution du prix du kilo de tomates, or en réalité il est passé de 2.7 € à 2.76. Pas trop ouf.

Source photo : Giphy

8. 500 g de yaourt nature (ni plus, ni moins) : une chute de 6 centimes !

On est ainsi passé de 74 à 68 centimes ! En revanche, c’est moins cher, mais c’est toujours aussi dégueu. Comme quoi, il y a des choses qui ne changent pas.

9. Une bouteille d'huile d'olive (1L)

Une légère inflation avec 5.28 € le litre en 2002 et 6.65 € aujourd’hui. Mais si on ne boit pas un litre par jour finalement c’est relativement abordable.

10. Une nuit dans un hôtel 1 étoile (mais avec des draps propres)

L’hôtellerie de premier prix est devenue une denrée plus rare avec un coût moyen de 31 € la nuit en 2001 contre environ 41 en 2009 (l’étude n’a pas été étendue au delà de cette année mais on peut douter que le prix ait baissé à nouveau). En même temps, qui va encore à l’hôtel aujourd’hui quand on peut se louer un appart sympa sur Airbnb ? Les temps changent, comme dirait IAM.

11. Une formule shampoing/coupe pour homme

16 € en 2002 , 20 € en 2015. OK jusque là, tout va bien.

12. La même formule pour femme

28€ en 2002, 34 € en 2015. Ah bon ? Mais même si on a les cheveux courts ? Ah oui oui. C’est la formule femme. Ah OK. Cool. Giga.

13. Une place de cinéma : plus cher, mais aussi plus d'offres

Hors cartes d’abonnement et tarifs réduits, une place de cinoche aujourd’hui coûte en moyenne 10 €. C’est beaucoup. Mais si tu aimes le cinéma c’est quand même possible d’aller voir tous les films que tu veux pour 20 € par mois avec une carte d’abonnement. C’est pas beaucoup. Donc finalement, même si la place de ciné avant l’euro coûtait en moyenne 50 francs (soit 7.6 €), c’était pas tellement plus rentable puisque les offres actuelles n’existaient pas.

Source photo : Giphy

14. Une baguette : la référence (un peu) erronée

C’est souvent l’indice de référence pour globaliser l’augmentation du coût de la vie, et pour cause, une baguette coûtait 68 centimes en 2002 et s’approche plus des 87 centimes aujourd’hui.

15. Un appart : prix doublé en 20 ans

Pas la peine de se référer à l’euro, ça fait depuis les années 90 que l’inflation a fait doubler voire tripler le prix d’un loyer parisien. Ça n’a rien à voir avec l’euro mais ça fait quand même mal dans le cœur.

16. (BONUS) Le SMIC : 6.83 € en 2002 et 9.76 € en 2017

De l’heure bien sûr. Parce que si c’était mensuel, ce serait chaud.

La plupart de ces chiffres ont été retrouvés sur cette étude de l’INSEE.

Sources:

BFM Business

France Info

Courrier International

Le Figaro

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :