La chaleur a ce petit côté perfide que le froid ne possède pas forcément. Parce que quand il caille sévère, on se couvre non ? Quand il fait super chaud par contre, et qu’on n’est pas équipé d’une climatisation, on peut se mettre nu, on a toujours aussi chaud. Cela dit, il faut reconnaître qu’en France, y compris là où ça cogne l’été, on est vraiment tout petits face aux villes qui, quasiment toute l’année, transpirent en permanence sous un soleil de plomb…

1. Koweït (Koweït)

La température moyenne est estimée à 46,9 degrés. Elle monte régulièrement jusqu’à 50 et ne descend jamais bien bas. Un jour de juillet, le mercure a même atteint les 52,1 degrés. Inutile de dire que ce n’est pas en été que la ville est la plus accueillante pour se prêter au tourisme.

#tower#koweitcity

A post shared by Nicolas Poncet (@poncetnicolas) on

2. Ahvaz (Iran)

En été, à Ahvaz, il peut souvent faire plus de 50 degrés, il y a des tempêtes de sable et de poussière et on peut aussi faire cuire plein de trucs sur la chaussée. Ce qui n’est pas plus mal question économies de gaz et d’électricité.

#Ahvaz #ahvazcity #dust #dusty Ahvaz 19/11/93 gardo khak maro khord ?

A post shared by ,,/ (@sara.alef) on

3. Dallol (Éthiopie)

Le cagnard suprême. Tout le temps. Il ne fait presque jamais moins de 30 degrés. En hiver bien sûr et l’été, où le mercure monte fréquemment à 45 ou 47 degrés. Un climat typique du désert Danakil, où la chaleur atteint des records dans les zones les plus basses. Comme à Dallol donc, qui se trouve à 130 mètres en dessous du niveau de la mer (près du fameux site géologique).

4. Jizan (Arabie saoudite)

Il n’est rare qu’il fasse plus de 30 degrés en plein mois de janvier dans cette ville située au bord de la Mer Rouge. En été, c’est bien sûr la fournaise, avec des températures qui oscillent entre 38 et 46 degrés.

5. La Mecque (Arabie saoudite)

Ici, les étés sont très chauds et très secs et les hivers chauds et secs (l’absence du « très » a son importance). En plein mois de juillet par exemple, il fait souvent plus de 40 en journée et jamais moins de 28 la nuit. C’est généralement en mai que ça commence à sérieusement chauffer.

6. Las Vegas (États-Unis)

Perdue en plein désert des Mojaves, tournant nuit et jour à plein régime, Las Vegas est la ville la plus chaude des États-Unis. Au propre comme au figuré d’ailleurs. En juillet/août, il n’est pas rare de voir le mercure dépasser les 40 degrés à l’ombre. Le record se situe carrément à 48 degrés. Avec des températures pareilles, mieux vaut rester dans les casinos à boire des margaritas en jouant au black jack.

What can I say, I like taking sign photos ???#lasvegas #roadtrip #firsttime #latepost

A post shared by Nicole K. Gardner (@nickey_gardner) on

7. Marrakech (Maroc)

Très prisée des touristes, celle que l’on surnomme la ville rouge, est particulièrement torride. Le record de chaleur ayant été observé en juillet 2012, avec un spectaculaire 49,6 degrés. Habituellement, c’est plus « raisonnable » et ça tourne autour des 35 degrés.

#marrakech #morocco #??

A post shared by Cem Ba?ar (@cem_basar) on

8. El Azizia (Libye)

Ce n’est pas non plus la fournaise tout le temps à El Azizia. Il y fait chaud. Simplement chaud. Sauf l’été, où ça devient compliqué pour les climatiseurs, qui doivent rafraîchir les maisons et protéger les habitants contre des 40 ou 45 degrés. Mais c’est surtout dans cette ville libyenne que fut enregistrée en septembre 1922, la plus haute température jamais observée à la surface de la Terre, à savoir 57,8 degrés. Et ce même si des experts affirment que les instruments de mesure n’étaient pas très fiables à l’époque. Pensez-y la prochaine fois que vous trouverez qu’il fait chaud alors qu’il ne fait que 35 degrés.

??

A post shared by MaRwa Asho (@marwa_asho) on

9. Illizi (Algérie)

Quand on craint la chaleur et qu’on vit à Illizi, il faut juste de trouver un bon moyen de se rafraîchir de mai à octobre. Alors que les hivers restent doux, c’est à ce moment de l’année que le thermomètre s’affole et grimpe régulièrement au-dessus des 40.

??? ????? ??

A post shared by ????nas illizi 33? ??? (@_ta7rach_33_) on

10. Bangkok (Thaïlande)

Un jour, il a fait 10 degrés à Bangkok. C’était en janvier et tout le monde a sorti son polaire. Il faut dire que dans la capitale thaïlandaise, on n’est pas vraiment habitué à se peler les miches, vu qu’il y fait généralement plus de 35 degrés, voire plus de 40.

#bangkokcity #rooftop #marriotthotel #octavebar

A post shared by Jonas Strahm (@jonas_strahm) on

Il fait trop chaud pour travailler, comme disait l’autre !