La pluie c’est lourd. On se mouille, après on a froid, on chope les crèves, on ruine sa coiffure… Pour autant, la pluie fait pousser les végétaux, remplit les nappes phréatiques et s’avère indispensable à notre bon fonctionnement et à celui de notre terre. Notre relation à la pluie est plutôt problématique. On l’aime et on la déteste. Les habitants des villes de ce top par contre, ne la connaissent tout simplement pas. Ou si peu… Chez eux, il ne pleut presque jamais et il faut bien faire avec…

1. Arica (Chili)

Bienvenue dans la ville la plus sèche du monde ! Surnommée la ville de l’éternel printemps, il n’y est pas tombé une seule goutte entre 1903 et 1918. Contrairement à ce que ces statistiques pourraient laisser penser, il y fait assez doux.

2. Assouan (Égypte)

Un endroit où il faut bon vivre quand on aime se payer des insolations à répétition, où le mercure est souvent au-dessus de 40 degrés et où il ne pleut jamais. Ainsi, personne ne trouve étrange qu’il ne pleuve pas pendant plusieurs années d’affilée.

3. Louxor (Égypte)

On reste en Égypte, avec la célèbre Louxor où se trouve la sœur jumelle de l’Obélisque de la Place de la Concorde, et où il pleut environ une fois par an. Quelques gouttes par-ci par-là. Pas de quoi faire pousser quoi que ce soit en somme.

4. Ica (Pérou)

Les 300 000 habitants de la capitale d’Ica ne connaissent pas les joies du parapluie. Chez eux, il pleut de temps en temps mais jamais en abondance. Située en bordure du désert d’Atacama, cette ville est l’une des plus arides de l’Amérique Latine.

Crédits photo (creative commons) : Oliver Etchebarne - http://drmad.org/

5. Wadi Halfa (Soudan)

Les anciens de la ville se souviennent qu’il a un jour plu en janvier. En août aussi. Sinon, c’est sec de chez sec. Rien. Sans surprise, il y fait extrêmement chaud.

6. Iquique (Chili)

En plein désert d’Atacama, Iquique est connu pour plein de choses, comme son port, son théâtre ou encore ses plages de sable blanc, mais pas pour ses précipitations. La pluie là-bas, on ne connaît pas.

7. Aoulef (Algérie)

À Aoulef, l’été est très chaud (plus de 45 degrés) et très long, tandis que l’hiver est lui aussi chaud et très court. En gros, il fait tout le temps super chaud et il ne pleut que très rarement. C’est l’un des endroits les plus torrides du monde. Il est même rare qu’un nuage s’invite dans le ciel.

8. Dongola (Soudan)

Si les habitants de cette ville plutôt aride veulent de l’eau, c’est en tournant le robinet qu’ils pourront en trouver, ou dans le Nil. Il ne faut pas compter sur les nuages, qui sont aux abonnés absents et qui de toute façon, ne donnent que très peu de précipitations.

9. Faya-Largeau (Tchad)

Le Borkou, la région dont Faya-Largeau est le chef-lieu se trouve en plein Sahara. C’est là que l’évaporation naturelle y atteint son maximum. Pour être clair, il ne pleut déjà pas beaucoup mais quand c’est le cas, l’air est tellement chaud que l’eau s’évapore illico.

10. Bosaso (Somalie)

La température annuelle moyenne est de 30 degrés et il ne pleut quasiment jamais. Un peu en décembre les bonnes années et parfois de mars à mai, pendant que nous, en France, on se mange les giboulées.

Le saviez-vous ? Les Vallées sèches de McMurdo en Antarctique forment la zone la plus sèche du monde. Heureusement, aucune ville n’y est recensée…

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !