La Bourgogne est une grande région. On y trouve de tout. Des villes qui donnent un peu envie de se pendre comme Sens (s, si, allez ne mentez pas, Sens c’est la fin du monde) et d’autres qui donnent envie de gambader nus dans les prés tant on s’y sent épanouis moralement, intellectuellement mais surtout physiquement. Je pense bien sûr à… Auxerre. Mais comme je reviens d’un week-end à Dijon, je vais plutôt vous parler du Dijon, chef-lieu de la Bourgogne Franche-Comté qui mérite un peu d’amour et de considération.

1. Voir un spectacle des 26 000 couverts et rigoler jusqu'à ce que mort s'ensuive

26 000 couverts c’est une compagnie de théâtre derrière laquelle se trouve le fantasque Philippe Nicolle, et plusieurs spectacles d’un génie rarement égalé (L’Idéal Club ou dernièrement A bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant). Dernière création en date : Véro 1ère reine d’Angleterre et je peux vous dire que ça envoie du pâté. Dans le hangar qui leur sert de lieu de création au cœur de l’écoquartier Heudelet, la troupe nous accueille avec son coin buvette et son stand sucette et barbapapa avant de vous présenter son spectacle en plein air. Si vous avez la chance de croiser une de leurs représentations à Dijon (ou au pire, partout ailleurs), foncez-y.

2. T'engloutir un brunch le dimanche

Bah ouais désolée mais c’est pas parce qu’on est à Dijon qu’on n’est pas exposé au terrible fléau des brunchs du dimanche. Les fils à maman, les jardins de la cloche ou les dents de loup auront de quoi vous remplir le gosier jusqu’au vomi.

3. Déambuler dans les rues piétonnes

Les voitures ne sont pas si courantes que ça dans le centre de la ville où les rues piétonnes dominent le paysage. Idéal pour flâner tranquillou billou. Certes le centre est petit donc ne vous attendez pas à faire une randonnée de huit heures mais c’est juste ce qu’il faut pour aller échouer sur une terrasse et boire une petite bière.

4. Te faire au moins un musée

Dijon possède 7 musées : le musée des beaux-arts, le musée de la vie bourguignonne ou encore le musée d’art sacré… Bref, pour une ville de petite taille c’est plutôt pas dégueulasse et ça témoigne de sa richesse culturelle.

5. Découvrir le parcours de la chouette

La chouette est un des symboles de la ville, elle peuple les contes pour enfants et a été taillée dans la pierre sur le flanc de la chapelle de Notre-Dame (bon c’est pas ouf comme sculpture je vous le concède mais ASKIP si tu la touches, tu seras heureux sur huit générations donc dans le doute…). La ville propose donc un parcours chouette autour de la chouette avec pour escales musées, églises et terrasses de la ville.

6. Faire tes courses aux Halles de Dijon

Ce marché conçu par Gustave Eiffel (un gars qui avait plus d’une tour dans son sac) abrite 250 stands proposant chacun des spécialités locales. Alors forcément quand on est amateur de truffes, d’escargots, de charcuterie et de bon vin, c’est une étape incontournable.

7. Chiller dans un parc

La ville couvre pas moins de 700 hectares de parcs et jardins, donc si tu veux te faire une pause goûter en suçant des glaces à la moutarde, tu peux t’installer au parc Clémenceau ou de la Colombière et apprécier le paysage autant que le met que tu tètes affectueusement.

8. Visiter les vignobles de Bourgogne

Bah oui mais OH les gars on est en Bourgogne là ! Et en Bourgogne, on boit du vin. Certes on boit du vin partout en France, mais en Bourgogne un peu plus. Et à Dijon un peu plus que dans le reste de la Bourgogne. La route des Grands Crus offre un parcours d’environ 60 kilomètres le longs des vignobles des meilleurs vin du coin. Toutefois, attention, boire ou conduire, il faut boire.

Source photo : Giphy

En plus François Rebsamen, ça ressemble un peu aux ramen, un plat japonnais qui fait plaisir.