YEYEYEYEYEYEYEYAYEYEYAYEYEAYEYEAYEYEA

 

 

Coucou les Totemix ! Une fois n’est pas coutume, on commence à la fois avec une expression de merde et avec des remerciements. Hé oui. Car vous avez été très nombreux à lire, commenter et partager le récap du premier épisode de la saison et ça nous fait bien plaisir. Autant que quand Mohamed avait trouvé la chèvre, en gros. Donc merci à vous, et place à l’épisode de la semaine !

Si vous avez raté le début : pleins d’anciens candidats vont se foutre sur la gueule. Dylan la légende qui fait connerie sur connerie, Clémentine toujours aussi agaçante, Olivier toujours aussi con, Julie toujours aussi Julie et Yassin toujours aussi incroyable. Pascal se fait discret en attendant de montrer qui c’est le patron. Bon on va vous parler des autres aussi ne vous inquiétez pas. Sauf Nathalie parce qu’on en a vraiment rien à foutre. GO !

1. Que Denis aurait fait une super hôtesse de l'air

Mesdames et Messieurs bienvenue sur ce vol, vous voyagez en compagnie de Denis, nous allons dès à présent vous indiquez les consignes de sécurité. Tout d’abord les issus de secours signalé par un panneau exit sont situés à l’avant, au centre et à l’arrière de l’appareil. Un marquage lumineux au sol vous indiquera le cheminement vers ces issus.

2. Que Julie a peur de son ombre

On l’aime bien Julie, mais on se demande quand même pas mal ce qu’elle fout dans le programme. Avoir peur d’une feuille par terre c’est chaud quand même, on dirait Scoubidou.

3. Qu'on a eu le premier jeu de confort

Chez les jaunes, on a eu des grands discours de motivation avant l’épreuve, façon Pascal le grand frère. « On lâche rien, on est des loups » et autre conneries racontées par Olivier avec Cédric qui fait oui de la tête derrière avec un air menaçant alors qu’il a le charisme de Jean Lefevbre. Tout ce bordel pour se faire ramasser la tronche par les rouges encore une fois. Vous êtes pas des loups, vous êtes walou.

 

Au passage gros pouce en l’air pour le surnom donné par Denis : Yassin la machine. ON VALIDE.

 

 

 

 

On va pas vous mentir à ce moment là, on a prié pour une rupture d'un tendon.

4. Qu'on a eu l'action de la semaine

Élu lancer le plus merdique de l’année, bravo c’est mérité, rien à dire. Bravo à la production pour la petite séquence d’analyse technique façon « Faites entrer l’accusé », ça sert strictement à rien mais on a beaucoup aimé. Voir de plus près ce geste à chier, ce foiré d’installation de sac, cette mollesse intense et enfin ce lâcher désespéré suivi du désarroi des coéquipiers. Un grand moment de TV.

5. Que la récompense était pourrie

« VOUS AVEZ FAIM HEIN ?

VOUS AVEZ ENVIE DU FEU HEIN ?

VOUS AVEZ BESOIN DE SUCRE ? VOUS VOUS SENTEZ FAIBLES ?

HÉ BEN VOUS ALLEZ VOUS FAIRE DÉFONCER PAR UNE EQUIPE DE RUGBY. »

 

Plus ça va plus Denis devient vicieux.

6. Qu'on adore définitivement Dylan

Bon, ok il a pas inventé l’eau tiède mais qu’est ce qu’on l’aime.

« Sur mon premier Koh Lanta je me suis mis tout le monde à dos, j’ai foncé dans le mur. Mais moi un mec comme moi je l’aurais gardé encore un petit peu qu’il nous aide pour les épreuves mais après je le dégage parce qu’il fait chier. »

On aurait pas mieux résumé l’oeuvre de Dylan. On t’aime Dylan.

7. QUE C'EST L'HEURE DU DU-DU-DU-DU-DU-DU-DUEL

Duel entre les deux première virées : Chantal la warrior et Julie, sosie vocal de Minnie Mouse. A priori très déséquilibré.

A priori seulement car Julie vient à bout de Chantal et continue donc son aventure. On est ra-vis (non). Et cerise sur le gâteau, Julie trouve un collier d’immunité. OHLALAL QUEL HASARD.

Quand je reçois une lettre mais qu'en fait c'est les impôts.

8. PENDANT CE TEMPS LA

Yassin qui avait deux minutes de libre, a construit UN BANC. UN PUTAIN DE BANC.

Koh Lanta ne mérite pas cet homme.

9. Que la série continue

Nouvelle épreuve, nouvelle défaite des jaunes. Une Clémence incroyable chez les rouges. Yassin imperturbable. Alban qui motive tout le monde. Cédric qui trouve des excuses. Clémentine qui râle. Olivier qui fait son coach à la con.

 

On à l’impression de voir la même scène depuis le début de la saison. ET ON AIME BEAUCOP

10. Qu'on a revu Maxime la légende

Cet homme incroyable qui avait tenté de faire un faux collier d’immunité en 2011. Bon au final c’était juste deux pauvres coquillages enfilés avec un fil pourri, mais l’idée était folle. Ça donne des idées à Javier, qui veut faire pareil pour dissuader Nathalie de chercher le (vrai) collier planqué sur l’ile. On est surpris nous même de dire ça mais : c’est pas con. Cette insatiable petite fouine de Javier va donc planquer son collier de merde en espérant que Nathalie tombe dessus et pense à un vrai.

On est partagés entre le côté génialement machiavélique mais aussi le fait que c’est quand même une technique de gros bâtard pour une candidate qui n’a rien demandé. Bravo l’esprit d’équipe.

 

11. Que Raphaèle est éliminée

Double punition pour Raphaèle : éliminé de son équipe et obligé d’aller passer deux jours avec Julie.

 

Quelle vie.

Encore un super épisode avec le rapport de force qui continue. Mais l’idée de Javier va visiblement bien foutre la merde, on a hâte de voir la suite. Ca sera la semaine prochaine !