Ta pote va se faire passer la bague au doigt, elle frôle l’hystérie, youpi youpi (vous remarquerez les rimes hein). Bon, une fois l’euphorie de l’annonce du mariage passée, tu as la sombre mission d’organiser son enterrement de vie de jeune fille, ou « EVJF» pour les plus vieux. Eh bien bonne chance, c’est vraiment pas de tout repos.

1. Contacter les potentielles invitées

Ça, c’est la première étape. Si c’est toi l’organisatrice, il faut que tu arrives à savoir quelles sont les personnes que la future mariée voudrait avoir à ses côtés pour cet évènement. Soit tu la joues cash, et tu lui demandes de faire une liste, soit tu te démerdes pour lui piquer les contacts des personnes qu’elle aime suffisamment bien pour les vouloir avec elle pendant un week-end. Et là du coup, faut pas te planter et inviter Josie de la compta de son taf, celle qu’elle ne supporte pas.

Source photo : Giphy

2. Trouver LE lieu

Que ce soit un EVJF sur une journée, ou bien sur un week-end et même plus, il faut que tu trouves l’endroit parfait pour organiser tout ça. Louer une maison en province pour pas trop cher, ou bien réserver un resto, bref tu vas devoir te creuser les méninges pour trouver LE lieu qui correspond le plus au caractère de celle qui va se marier.

3. Avoir des idées originales

Organiser des activités un peu insolites, des ateliers, bref des trucs qui sortent un peu de l’ordinaire et qu’on ne fait pas tous les jours, histoire que tout le monde (et surtout la mariée) se souvienne de cet événement. Pas facile, surtout quand t’as l’imagination d’une moule.

4. Ne pas se ruiner

Parce que tout le monde n’a pas le même compte en banque, et que t’as pas forcément envie de craquer ton PEL pour une grosse teuf, il faut réussir à trouver le plan pas cher et sympa, et qui convienne à tous les budgets. Bonne chance.

Source photo : Giphy

5. Trouver LA date

Et là, c’est le moment de lancer un Doodle avec toutes les invitées pour vous mettre d’accord sur la date qui convient à tout le monde, le tout sans que la future mariée ne le sache, parce que c’est toujours mieux quand c’est une surprise.

6. Supporter toutes les invitées

Pas facile quand tu te retrouves coincée dans un week-end EVJF avec que des gens que tu ne connais pas ou peu, et avec qui tu n’as aucun point commun. Tu fais bonne figure pour la mariée, mais en vrai parfois t’aimerais bien être partout sauf là.

7. Ne pas tomber dans le cliché

Le chippendale, les blagues à faire aux passants dans la rue, les défis chelou à relever par la mariée, bref tous ces trucs un peu chiants, il faut essayer de s’en éloigner. Sauf si c’est le gros kiff de la mariée, et dans ce cas faut faire avec, mais bon, il vaut mieux essayer de s’éloigner des clichés le plus possible.

Source photo : Giphy

8. Penser aux plans B

Le truc chiant quand tu organises un évènement, c’est qui faut penser à tout, et tout envisager, toujours avoir un plan B. Tu organises un EVJF dans un grand parc, mais vous faites quoi s’il pleut finalement ce jour là ? Ce genre de petits détails un peu relou quoi.

Et sinon, vous pouvez refuser d’être demoiselle d’honneur hein ! Ça vous fera des soucis en moins, j’vous le dis.