Depuis l’élection de Trump, les plus folles rumeurs courent à son sujet et vampirisent les médias un peu comme quand Dracula vampirisait la Roumanie.

En voici un florilège.

1. C'est un espion russe

L’hypothèse fait depuis les révélations d’un ancien espion soviétique qui affirme dans le livre « House of Trump, House of Putin ; the Untold Story of Donald Trump and the Russian Mafia » que Donald Trump aurait été approché par des espions russes dès les années 1980.On nous souffle dans l’oreillette que Martin Scorcese serait sur le coup pour réaliser le biopic « Dimitri Trumvarich ».

2. Il serait à l'origine des gilets jaunes

Des médias russes auraient établi un drôle de parallèle entre les manifestations des gilets jaunes en France et les « révolutions de couleur » ayant secoué ces dernières années d’ex-républiques soviétiques, laissant penser que le gouvernement américain se vengerait suite à la potentielle création d’une armée européenne par Macron. Selon un journal russe, « l’affaiblissement de Macron, et avec un peu de chance sa démission, va dans l’intérêt de Trump, sans compter que que le jaune, c’est sa. cou. leur.

3. Il serait réellement fou

Il y aurait selon l’animateur David Pakan signes évidents de démence précoce chez Donald Trump, théorie que des psychiatres n’ont pas tardé à appuyer, affirmant que le Président américain devrait se soumettre à un examen médical approfondi, pour le plus grand bonheur d’Hillary.

4. Il aurait candidaté à la présidence suite au défi lancé par un twittos

2013. Un tweet. Un homme, Russell Steinberg.

Certes, les tweets plaisantant sur la candidature de Trump n’ont cessé de pleuvoir, mais celui-ci a particulièrement attiré l’attention du président américain qui s’est empressé de répondre « Faites attention ! ». Une menace qui n’est pas du tout tombée dans l’oubli puisque le petit malin journaliste Harald Doornbos a relayé le thread juste après l’élection américaine, 3 ans après donc. On pense à toi Russell.

5. Il souhaite détruire le parti républicain

Quand la vieille amitié entre Donald Trump et Hillary Clinton a été révélée au grand jouren 2016, une drôle de théorie a s’est très rapidement propagée sur les internets : Donald Trump serait en réalité un partisan d’Hillary Clinton, et tous deux se seraient lancés dans la course à l’investiture pour terrasser les républicains, le parti soutenu incarné par Trump jusqu’ici. Mais qu’en est-il de demain ? L’avenir nous le dira…

Source photo : Giphy

6. Il ne sait pas lire

Mais il sait tweeter, cet homme a le sens des priorités et on ne peut pas lui enlever ça.

7. Il est mexicain

Vous voyez ce que je vois ? Voilà, le débat est clos.

Alors, convaincu?