Saviez que le mot « sport » vient du grec « saportos » et du latin « partanum » qui veulent respectivement dire « nique ta mère » et « va crever sale enflure de ta race » ? Son histoire linguistique nous livre ainsi le véritable sens du mot « sport », une activité qui cause de la souffrance physique et morale dans le cœur de celui qui la pratique.

1. La corde à nœuds

L’épreuve de la corde à nœud en cours de gym au lycée a toujours été assez clivante. D’un côté, une partie de la gent féminine y a découvert ses premiers orgasmes sous le regard incrédule du prof et l’émotion non dissimulée de leurs petites camarades ; d’un autre côté c’est l’occasion de te brûler 60% de ta surface épidermique en frottant ta peau contre la corde et surtout te confronter à un échec d’une rare intensité du à ton absence totale de muscle dans les bras.

Source photo : Giphy

2. Le bras de fer

« Eh tiens si on faisait un bras de fer et qu’on disait que celui qui gagne il paye sa tournée ? ». Si l’on vous propose un défi de ce genre, passez votre chemin. Généralement, la personne qui propose ce genre de défi avec une telle assurance possède un corps que personne n’a jamais su dompter et dont la force sera indubitablement supérieure à la tienne. Alors pour ne pas subir le regard amusé de tes camarades qui mettront fin à votre amitié dès lors que tu te seras fait écraser par le Musclor en face.

3. Le crossfit

Le crossfit est un sport très efficace pour perdre du cul, perdre du bide, avoir des mollets en béton. Mais c’est aussi un sport très efficace pour suer de la gueule et de la raie et perdre toute forme d’honneur face à un coach qui passe une heure à te gueuler dessus comme si tu n’étais qu’une sombre merde. L’humiliation a été embauchée en CDI je crois bien.

4. L'haltérophilie

Bon en général, quand tu es haltérophile c’est que tu as déjà atteint un bon niveau de soulèvement d’objets lourds et qu’on aime bien t’appeler pour faire des déménagements. Toujours est-il que les haltérophiles super forts capables de soulever des poids de 200 à 500 kilos se mettent tout de même dans des états légèrement extrêmes. Les gars ont des veines qui pètent de partout, parfois ils ont même une explosion de sang qui se déverse par le pif bref on peut pas dire que question élégance et respect de soi-même on soit vraiment au top.

Source photo : Giphy

5. Le lancer de javelot

Un sport qui pèse lourd dans la formulation mais qui dans les faits livre plutôt une performance ridicule. Déjà on a envie de se demander pourquoi les mecs lancent des javelots super loin. Parce que c’est pas eux qui les ramènent après donc bon ça va c’est pas très poli. Et en plus ils poussent des cris sur des fréquences inconnues pour accompagner leur effort et c’est franchement moche.

6. La luge

On peut tout d’abord se demander si la luge peut être véritablement considérée comme un sport. Il se trouve que oui. Partant de ce constat alarmant, la luge apparaît alors comme un sport humiliant, en premier lieu parce que tu as toujours l’air ridicule dans une luge ; en second lieu parce que si tu as le malheur de tomber alors que tu es en luge, tu perds définitivement toute ta snow credibility.

Source photo : Giphy

7. Le paddle

OUPS pardon je me suis trompée de liste, en fait le paddle fait partie des sport des connards, j’ai confondu ! La boulette.

8. La corde à sauter

On y jouait enfant. Durant cette douce époque de notre vie où nos poumons étaient encore préservés et notre alimentation encore saine (perso j’ai tété le sein de ma mère jusqu’à mes 18 ans), on pouvait s’en donner à cœur joie sur la corde à sauter. Mais vas-y essaye aujourd’hui. Essaye seulement une minute. Même pas, trente secondes. Tu verras que ton corps ne répondra plus de rien.

Source photo : Giphy

9. Le roller

Le roller est un sport assez vicieux. Premièrement parce qu’il se fait passer pour un sport alors qu’en soit c’est surtout un truc ringard qui flingue les genoux. Deuxièmement, parce que si tu ne connaissais pas la sensation d’être un girafon sorti du ventre de sa mère et incapable de tenir debout sur ses frêles gambettes, tu peux désormais en faire l’expérience sauf que tu n’es pas un girafon et que personne n’aura envie de t’aider ou de faire des selfies avec toi dans un cage en arrière plan.

10. L'apnée

Sport de l’humiliation ultime parce que quand tu te plantes dans tes calculs, bah tu meurs noyé. AAAAAH LE TRUC DE GROS BOUFFON !!!

Source photo : Giphy

Allez va donc me faire des pompes.