On ne fait pas les malins, mais pour l'instant, on essaie de rester serein. Pourtant, le virus Ebola se rapproche, menace des pays entiers en Afrique, touche désormais du personnel soignant en Espagne, et devrait débarquer en France d'ici quelques semaines selon quelques études bien flippantes. Mais pour l'instant, on a encore davantage peur du terrorisme. Si une de ces étapes est franchie, peut être qu'on reverra notre jugement :

  1. Un logo "Virus Ebola" sur BFMTV
    Là, on saura qu'on est dans du sérieux. Un envoyé spécial devant l'Institut pasteur toutes les 10 minutes, et la psychose est lancée.
  2. Une nouvelle excuse de la SNCF en cas de retard d'un train
    "Mesdames et Messieurs, notre train en direction de Poitiers entrera en gare avec un retard indéterminé en raison d'un virus à ARN monocaténaire à génome linéaire non segmenté à polarité négative. Et d'un problème de signalisation."
  3. Un horoscope alarmant
    Balance (23 septembre - 23 octobre) : AMOUR : Mars et Vénus peuvent favoriser une rencontre aujourd'hui! SANTE : Attention aux problèmes de dos et aux fièvres hémorragiques.
  4. Le journal présenté par un type en combi
    une_jt_ebola
    Montage photo : Topito
  5. Le rayon conserves soudainement vidé au supermarché
    La vérité n'est pas dans les communiqués officiels, elle est dans les gardes-manger des gens.

    findumonde2
  6. Un con qui va déterrer une obscure prophétie de Nostradamus
    "Quand les grandes hérésies seront commises (la référence est limpide : les lasagnes au cheval de Findus), le monde sera aux mains des barbares (qui a gagné la Coupe du Monde? Bingo, les Allemands) et la pestilence tombera du ciel (le virus débarque en avion, tout est très clair)"
  7. Une thema sur Arte baptisée "Ebola, La Grande Peur"
    Déjà qu'ils ont réussi à vous faire flipper pour votre PEL quand vous avez regardé la soirée "Finance, la grande peur"...
  8. Une couv' de l'Express "Ces contaminés qui profitent de la Sécu"
    Parce que l'épidémie, c'est une chose, mais si c'est pour creuser le déficit de la Sécu, ça craint vraiment.
  9. Une grosse mobilisation pour sauver Excalibur, le chien de l'infirmière espagnole qui devait être euthanasié
    Jusqu'ici, Ebola, tout le monde s'en foutait un peu, mais là, la vie d'un adorable chien est en jeu.
  10. Le gouvernement qui dit que "tout est sous contrôle"
    Quand tu dois faire confiance aux gens qui t'ont dit que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière ou à ceux qui avaient acheté 1 000 000 de doses contre la grippe H1N1 qui était "sans risque pas de panique", tu te dis que t'es pas forcément en de bonnes mains...

Et vous, vous commencez à flipper ?