Traditionnellement, les US (mais pas que) nous envoient une petite fournée de séries alors qu'on a pourtant du sable plein les pieds. Et il faut bien avouer que mater des petits bijoux le soir quand alors que notre boite mail ne saigne pas et qu'on est franchement plus détendu a quelque chose de bien sympathique. Petite revue d'effectif pour cet été pour vous remettre de la fin de True Detective. (Attention ce top ne contient rien sur "Sous le soleil").

  1. Fargo (saison 1)
    L'excellent film des frères Coen adapté à la télé (ce qui risque de devenir une mode et pourrait être le signe qu'on commence à recycler même dans les séries). On aurait pu craindre le pire, on a droit au presque meilleur. L'ambiance lourde du fin fond du Minnesota, de la neige, des meurtres, l'inquiétant Billy Bob Thorton, et l'excellent Martin Freeman (Le Hobbit, oui) en personne lambda dépassée par les évènements.

  2. The leftovers (saison 1)
    Le co-créateur de Lost se remet au charbon et fait disparaître 2% de la population du monde entier en moins de 2 minutes. Et ceux qui restent se demandent évidemment ce qui vient de se passer, entre incrédulité et lutte pour continuer. 2-3 personnages dont on ne passerait bien, mais au final, à peine 5 épisodes et on est déjà accro. A voir, ne serait-ce que pour Lyv Tyler qui finira bien par sourire à un moment. Et notre monde s'éclairera.
    https://www.youtube.com/watch?v=ct3G_W5jnBI
  3. Utopia (saison 2)
    On a un faible pour les séries qui viennent de UK, on vous l'a déjà dit. On avait adoré la saison 1 évoquant la rumeur d'un comic book pouvant prédire l'avenir. Et la saison 2 démarre bien. Une série complotiste comme on aime, avec ce qu'il faut de second degré à l'anglaise. On finira bien par savoir "Where is Jessica Hyde ?".
  4. Penny Dreadfull (saison 1)
    Non, on n'a pas regardé que pour Eva Green (qui à un moment ou à un autre va bien finir par montrer quelque chose...). Un univers sombre à Londres joliment filmé de nuit, et peuplé de vampires, de monstres, de voyances, de possession qui mélange certes un peu tout, mais c'est le principe de ces petits romans anglais dont la série s'inspire. Ca ne démarre pas en trombe, mais la série gagne en qualité après quelques épisodes. Pas à s'en relever la nuit (rapport aux monstres), mais plutôt réussi.

  5. Halt and Catch Fire (saison 1)
    Pour lire cet article sur votre ordinateur ou votre smartphone, il a bien fallu que quelqu'un les invente. C'est en gros ce que relate cette série qui plonge dans les années 80. Même si on a parfois l'impression que la série a été inventée pour y mettre des tubes des années 80, on y a voit une sorte de ruée vers l'or version geek particulièrement soignée. On aime.

  6. Et aussi THe Honourable Woman (saison 1), Master of Sex (saison 2), Banshee (saison 3), The Strain (saison 1), Rectify (saison 2)...

Allez, au boulot.