Quand on vous dit qu'on va vous parler de séries qui finissent mal, ce n'est pas forcément que tout le monde meurt à la fin et que c'est triste, non, ce qu'on entend par là c'est que la fin est à chier. Il existe plusieurs cas de figure : la série de merde qui finit aussi mal qu'elle avait commencé, l'excellente série qui dure trop longtemps et finit mal, et la très bonne série qui foire tour lors du dernier épisode. Panne d'inspiration, foutage de gueule total ou maladresse, à vous de voir, toujours est-il qu'on en attendait mieux, et vous ?

  1. Lost
    Parce qu'il faut bien s'en débarrasser, et que tout le monde s'accorde pour dire que le finale de Lost est décevant et un peu facile. C'est vrai que le coup de "en fait tout le monde est mort et ils sont au purgatoire" était trop gros pour que la pilule passe. Et pourtant, une fois dépassée la frustration de ne pas avoir toutes les réponses qu'on voulait, on se rend compte que la vie c'est aussi ça, ne pas tout savoir, être un peu paumé, et Lost a conclu de manière assez habile une des meilleures séries jamais produites.
    Terry-OQuinn
  2. Buffy contre les vampires
    Si vous vouliez du grand spectacle, le dernier épisode des aventures de la chasseuse de vampires vous en a servi, quitte à oublier un peu l'essence de la série, basée autant sur l'action que sur les relations entre les personnages. Sans oublier la mort de Spike qui n'a convaincu personne puisqu'il était annoncé à l'affiche du spin-off "Angel" qui allait bientôt démarrer. Peut mieux faire Josh, peut mieux faire.
    giphy
  3. Seinfeld
    Pour clôturer une série humoristique, il faut savoir manier l'humour, évidemment, mais aussi la tristesse de se séparer de personnages auxquels on a fini par s'attacher. Les scénaristes de Seinfeld ont un peu merdé en proposant un épisode foutraque sous forme de procès des principaux intéressés. C'est moralisateur, on oublie de rire et on termine la série avec un goût amer dans la bouche. Heureusement, il y a Kramer.
    giphy (1)
  4. How I Met Mother
    Pour le coup on tient l'exemple parfait de la série qui ne sait pas finir. D'une part en s'étirant démesurément au long de 9 saisons toujours un peu plus décevantes et caricaturales, de l'autre en offrant à ses fans qui avaient tenu le coup jusque là un "serie finale" en forme de foutage de gueule total. On ne vous en dit pas plus parce qu'on est chics, mais sachez toutefois que la mère meurt et que Ted finit avec Robin. Tout ça pour ça.
    giphy (2)
  5. Dexter
    Si les premières saisons de Dexter nous avaient régalés, il faut bien reconnaître que les scénaristes visiblement bourrés étaient en charge des dernières et du "serie finale" bâclé, attendu et très décevant. Comme on n’avait pas bien pigé le mécanisme des premières saisons, à savoir un personnage féminin qui meurt pour qu'il se passe quelque chose, les mecs ont décidé de buter la soeur de Dexter, qui vient s'ajouter à la déjà longue liste (son amante, sa femme, sa boss, sa psy ). Tout ça pour qu'il finisse en bûcheron barbu dans l'Oregon, on aura tout vu.
    giphy (3)
  6. Prison Break
    La fin de Prison Break est à l'image de la moitié de la série, à savoir complètement daubée. Les deux premières saisons suffisaient largement et il aurait été de bon goût d'arrêter avant le désastre total des deux dernières. Les quelques mecs perdus devant le double épisode de fin s'étaient endormis et ne savaient d'ailleurs pas trop ce qu'ils regardaient. On se retrouve avec un ou deux "shocker" pour accrocher un peu le spectateur, mais il est très clair que la série était en roue libre depuis un bail, et la mort de Michael n'y changera rien.
    giphy
  7. Alias
    Peut-être que le finale d'Alias aurait dû mettre la puce à l'oreille de ceux qui n'ont pas aimé la fin de Lost : J.J. Abrams n'est peut-être pas très à l'aise quand il s'agit de conclure. La grande révélation de l'épisode a fait pshiiit (le grand méchant Sloane recherchait en fait l'immortalité) tout cela avant de nous balancer une ellipse qui nous envoie directement à la plage avec Jennifer Garner son mari et ses gosses, non merci, ça ira.
    giphy (1)
  8. Heroes
    Parfois, un "serie finale" ne peut qu'être mauvais. C'est le cas avec Heroes, et ce n'est pas vraiment la faute de cet épisode qui finalement n'a fait que refléter toute la saison (et celle d'avant, et celle d'avant aussi). Une intrigue tirée par les cheveux, pleins de faux rebondissements inintéressants, de divagations inutiles et à la redondance pénible pour que finalement tout se résolve en un claquement de doigts.
    tumblr_mb4qr5k1fV1rr6ht5

The end

Crédits photo : Fansided