farmer

Crédits photo (creative commons) : josef.stuefer

On le sait, les agriculteurs ont bien souvent des difficultés à combiner vie professionnelle et vie amoureuse en raison des exigences propres à leur métier. Il leur est souvent difficile de fréquenter ces lieux où se font les rencontres (salles de sport à la mode, terrasses de cafés branchés, backroom de boite sordide...) et doivent compter sur des émissions de télé pour sortir de cette pesante solitude. Pourtant, les bonnes raisons d'un retour amoureux à la terre ne manquent pas.

  1. Il est moins rustique que vous ne le pensez
    C'est sûr, si vous l'imaginez bourru, grognant en patois et prenant à 4h30 un petit déj' constitué de tartines de pain noir avec du lard trempées dans un café à la gnôle, prêt à chausser ses sabots de bois pour aller retourner de la terre gelée à la bêche, ça ne vous fait pas envie. Mais à priori, ils ne sont pas TOUS comme ça.
  2. Il est souvent propriétaire foncier
    Et quand il ne l'est pas, vous savez que l'immobilier se négocie à environ 40 fois moins cher qu'à Paris. En ville, vous allez chercher quelqu'un avec qui vous endetter pendant 25 ans minimum, en campagne vous allez juste vous disputer sur ce que vous allez faire de l'ancienne grange ("entrepôt pour les outils" ou "home-cinéma"?).
  3. Il ne s'incrustera pas chez vous
    Quand on a un cheptel à gérer, on ne peut pas se permettre de découcher. Vous aurez donc tous les avantages de conclure chez l'autre même si ça nécessitera un coup de bagnole à chaque fois. Mais au petit matin, ça roule bien sur les départementales.
  4. Il aura bien du mal à vous tromper
    Scotché à son bourg par nécessité professionnelle, l'essentiel de ses activités sociales se dérouleront dans le bar-tabac-épicerie-dépôt de pain encore ouvert dans la commune. Vous n'aurez aucun mal à le prendre la main dans le sac en train de prendre un verre avec une potentielle conquête ou en train de flinguer les économies du ménage au Rapido. Tout se sait dans les villages. Comme sur Facebook.
  5. Il peut devenir maire de son bled
    Statistiquement, il est plus probable d'accéder aux plus hautes responsabilités locales quand on habite un village désertique au fin fond des champs. Si vous avez toujours rêvé de dire "vous savez à qui vous parlez, là???", votre bonheur est dans le pré.
  6. Il risque moins d'être muté
    Quand on est producteur de betteraves, il est assez peu probable d'être envoyé en Chine pour prendre la tête de la nouvelle filiale de sa boite, (une opportunité difficile à refuser, tu comprends...). Non, au pire, votre compagnon se verra refiler une parcelle voisine à l'issue du prochain remembrement, ça fait une minute de plus en tracteur, rien qui ne justifie de trouver une école aux gamins (de toute façon, il n'y en a qu'une, et elle est à 40 minutes en car scolaire...)
  7. Vous pouvez envisager d'avoir un chien
    Et ce n'est pas votre conquête rurale qui va s'en offusquer, des bestioles, il en voit tous les jours. Il est également peu probable qu'il publie des vidéos de votre animal sur Youtube. A moins de tomber sur un vrai con, mais là, c'est un impondérable.
  8. Il a le permis (en tout cas, il l'a eu)
    Depuis l'âge de 18 ans et un jour, on ne vit pas décemment sans bagnole au fin fond de la campagne. Si vous prévoyez un week-end en amoureux, il ne vous demandera pas de venir le prendre. Si il l'a perdu pour alcoolémie, c'est qu'il vient d'une trop grande commune, aux départementales encore fréquentées par la gendarmerie. Allez chercher plus loin.
  9. Il mange sainement
    Un agriculteur sait faire la différence entre un produit sain, de son jardin, et un produit imbibé de pesticides dégueu comme ceux qu'il vend aux grandes surfaces. C'est un peu comme être pote avec un patron de bar qui vous sert une bouteille, mais "pas celle des clients". Peut-être même qu'il vous présentera la vache qui vous donnera votre prochain steak. Traçabilité et romantisme...
  10. Il vous initiera à la contestation, la vraie
    Car l'agriculteur est un vrai punk : dès qu'on l'emmerde, il va caillasser une préfecture ou verser des hectolitres de lait dans la rue. Il fabrique lui-même son alcool et fume encore dans les bars (enfin, dans LE bar...). Épouser un agriculteur, c'est épouser le bon air et la liberté.

Alors, brisez vos chaines de citadin(e)s, et faites rimer "sentiment" et "paysan", l'amour passe sûrement pas un retour à la terre.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :