a-ha
Crédits photo (creative commons) : Andrew Hurley

A-ha revient avec un nouvel album, Cast In Steel, le 4 septembre prochain. Ok, admettons. On pourrait s'en foutre. Mais on pourrait aussi en profiter pour réhabiliter ce groupe un peu vite catalogué "boys band" dans les années 80 et se rappeler à quel point cette formation était énorme il y a 30 ans. A-ha, ce n'était pas un "one-hit wonder", ce n'était pas 3 beaux gosses castés pour finir sur des posters, c'était un vrai bon groupe qui vieillit mieux que la plupart de ses voisins de Top 50 de l'époque. Bref, un nouvel album de a-ha, c'est un véritable événement, pour toutes ces raisons :

  1. C'est un groupe norvégien (qui ne fait pas de metal)
    Comme Madrugada. Et si vous en avez marre de l'hégémonie anglaise et américaine sur la pop, que la Suède de Ace of Base vous a déçu et que le son allemand de Tokio Hotel vous laisse froid, vous êtes peut-être taillé pour ce pays.
  2. C'est un groupe qui a tout de suite visé haut
    Le nom "a-ha" a délibérément été choisi pour pouvoir être prononcé dans toutes les langues. Pas con. Le groupe français "Les écureuils qui puent" aurait dû avoir la même idée.
  3. C'est un groupe qui a marqué l'Histoire du vidéo-clip
    Y'a Sledgehammer de Peter Gabriel, y'a Thriller de Michael Jackson, et il y a Take on Me de a-ha.

  4. C'est un groupe qui a fait une chanson pour un James Bond
    Et pas la pire, "The Living Daylights" pour Tuer n'est pas jouer en 1987. Ce n'est pas le meilleur épisode de 007, mais c'est un vrai bon morceau et une des rares fois qu'un James Bond fait appel à un groupe qui n'est pas britannique.
  5. C'est un groupe qui a fait une floppée de tubes (oui, une "floppée")
    Si on s'en tient aux émissions de la TNT qui font leur beurre sur les années 80, a-ha, c'est "take on me". Mais c'est aussi "Hunting Hight and Low", "Stay on These Roads", "The Sun Always Shines on TV", I've Been Losing You"... C'est à dire bien plus que les groupes de beaux gosses de cette époque, voué à disparaître après un ou deux succès.
  6. C'est un groupe de scène
    Au point de rentrer dans le Guinness Book avec une performance devant 198 000 personnes au Maracana au Brésil en 1991. Dans le même festival, les Guns'n'Roses, INXS ou Prince ont réuni 60 000 personnes. Ça vous pose le phénomène.
  7. C'est un groupe qui se consomme à toutes les sauces
    Vous avez un groupe de potes ou juste une guitare acoustique, c'est toujours bien d'avoir un vieux a-ha dans la manche. Parce que les chansons de a-ha sont tellement évidentes qu'on peut les adapter à toutes les modes. Coldplay a trouvé que "Hunting High and Low" lui allait comme un gant, Kurt Nilsen et Espen Lind nous montrent qu'un bon a-ha paie plus en camping qu'un approximatif Wonderwall et le clip de "Take on Me" est tout aussi efficace en version K-pop :

  8. C'est un groupe qui défie le temps, ça en est ridicule
    En général, les groupes de beaux gosses prennent une claque à chaque décennies. 30 ans après, Morten Harket, Magne Furuholmen et Pal Waaktaar-Savoy (non, ok... peut-être pas Pal...) ont encore fière allure. On dira ce qu'on veut, mais le mode de vie norvégien, ça conserve.

    A-ha_in_concerto
  9. C'est un groupe qui adore les retours
    Une première séparation en 1994 pour revenir en 1998, des adieux annoncés en 2010 pour revenir en 2011 en hommage aux victimes attentats de l'attentat en Norvège et enfin l'annonce d'un nouvel album en 2015. Ça peut paraître ridicule, mais c'est surtout la preuve que le groupe compte une armée de fidèles, notamment en Autriche et en Allemagne, qui montent des tribute bands, comme pour les Beatles, font du fan-art du meilleur goût et montent des sites dans toutes les langues. A-ha, c'est un peu le clo-clo scandinave.
  10. C'est un groupe qui a gagné en respectabilité avec le temps
    Si vous avez connu les années 80, vous vous souvenez qu'à moins d'être une adolescente un peu décérébrée, il était délicat de dire qu'on aimait a-ha. Aujourd'hui, tout le monde sait que ce groupe faisait de bonnes chansons avant de faire des posters pour les pages centrales de Ok Podium ou Graffiti. Vous pouvez donc rattraper le temps perdu et aller dignement acheter le nouvel album chez votre disquaire.
  11. C'est un groupe qui ne se repose pas sur ses succès passés
    Si Morten Harket a signé 6 albums solo sur le filon a-ha, sans trop se faire chier, Magne Furuholmen a exposé à plusieurs reprises ses peintures, mais a surtout pris part au groupe Apparatjik, un super-groupe plutôt cool. Pour sa part, Pal Waaktaar-Savoy a monté Savoy, très respectable groupe des 90s. Peu probable donc que les mecs une fois réunis nous fasse un "take on Me II"

Et vous, vous êtes de la génération a-ha?

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Sinon, si tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool du web :