Crédits photo (creative commons) : Chema Concellon

Coup de tonnerre : la corrida ne fait désormais plus partie du patrimoine culturel immatériel de la France. Merde! On ne l'a pas vue venir celle-là. Déjà parce qu'on ignorait qu'on mettait ce genre de truc dans notre patrimoine, entre le repas gastronomique et les fest-noz, mais surtout parce que la corrida, c'est un truc naturel, c'est un des piliers de notre civilisation. Continuons à se mobiliser pour le massacre de bovins avec un peu de panache, les raisons ne manquent pas :

  1. Parce que le taureau, ça reste une putain de sale bête
    Connu pour sa combativité et son agressivité naturelle, le taureau, s'il n'était pas destiné à terminer dans un sachet Charal, sur vos larges épaules sous la forme d'une veste en cuir, ou trucidé au milieu d'une arène basque, n'aurait sans aucun doute aucun scrupule à massacrer allègrement vos proches et votre famille, et de vous placer au milieu d'une arène où lui et son armée de groupies vachettes se moqueraient de votre différence et de votre faiblesse lorsque ses cornes viendraient violemment s'incruster dans votre corps mourant et ensanglanté. Oui, le taureau est un être cruel : massacrez-le, avant qu'il ne vous massacre.
  2. Parce que la torture est une tradition française
    Entre l’inquisition moyenâgeuse qui persécutait tout ce qui n’était pas catholique/chrétien, les Algériens mutilés pendant la guerre d’Algérie, et les oreilles des auditeurs français confrontés aux productions de David Guetta, la torture semble être un réflexe français aussi indispensable à sa survie et sa culture que le boeuf bourguignon ou que le vin de Bordeaux. Les traditions sont le fondement d'une nation. Il y a des choses auxquelles on ne touche pas.
  3. Parce que la corrida, c'est aussi une sorte de réflexion philosophique
    Qui par son symbolisme, nous rappelle à chaque fois qu'un taureau fonce bêtement vers ce drap rougeau qui se présente devant lui, le chemin parcouru par l'humain depuis ses origines, lui qui a su dompter au fil des siècles sa primitive agressivité naturelle pour faire de lui l'animal civilisé qu'il est aujourd'hui. Si votre gamin est à la traîne en philo, emmenez-le faire un tour à la corrida.
  4. Parce que la corrida, c’est un art
    Et même bien davantage que ça : une fusion idéale entre une danse rappelant l'esthétisme flirté de Pina Bausch et une mode argentée qui ferait rougir de jalousie le visage opaque de Karl Lagerfeld. Le beau est partout, qu'on vous dit.
  5. Parce que c'est toujours mieux que d'abandonner les taureaux sur les aires autoroutes l'été
    On parle toujours des petits chats ou des petits chiens, mais quelqu'un se soucie-t-il du sort réservé à nos amis taureaux ? Leur vie est cruelle. Abrégeons-la.
  6. Parce que tout le monde a le droit à son 1/4 d'heure de gloire wharolien
    Y compris "Muchistino", belle bête andalouse de 500 kilos, qui mourra sur scène, devant les projecteurs. Comme Dalida.
  7. Parce que c'est le dernier endroit où l'on peut voir des jeunes hommes porter des
    petits pantalons serrés qui se déhanchent sans perdre leur virilité

    Depuis la fin de Wham! et des Boys band, le manque se fait cruellement ressentir.
  8. Parce que c'est le seul sport où les Espagnols peuvent encore assurer, sans se doper
    Ou alors, c'est qu'ils sont à la base franchement pas gégènes les mecs. Vous allez me dire que c'est compliqué de faire le guignol au milieu d'une arène de beaufs écervelés acquis à votre cause et de faire gigoter un drap rouge toutes les dix secondes ?
  9. Parce que les animaux ne sentent pas la douleur, c'est bien connu
    Sinon on arrête tous les autres sports débiles avec des animaux, mais ce serait dommage.
  10. Parce qu'être anti-corrida, c'est complètement ringard
    Et que ça vous fait passer, aux yeux des gens, pour un fan de la première heure de Francis Cabrel. Et que votre réputation risque de morfler méchamment, pour le coup.

Et vous, vous aimez ça tuer des bestioles ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :