AO-photo-19
Source photo : Ao le dernier néandertal

Il y a 29 000 ans, jour pour jour (non, on déconne), s'éteignait l'Homme de Néandertal. Et apparemment, tout semble indiquer que nous autres, les Homo Sapiens, on ait une part de responsabilité dans la disparition de notre cousin aujourd'hui considéré comme le représentant d'une branche divergente à notre espèce. A croire que la cohabitation entre deux espèces évoluées d'hominidés est impossible. Et c'est surement le cas. Parce que s'ils avaient survécu, les néandertaliens seraient certainement aussi détestés que les Roms (ou les Plutoniens). Non, peut-être pas quand même. Mais pas loin. Et les bonnes raisons ne manquent pas :

  1. Ils étaient trapus et vachement musclés
    En moyenne 90 kilos pour 1m65 pour les hommes. Ils auraient du mal à intégrer la NBA mais si c'est pour que les Bleus se fasse bouffer en mêlée dans un éventuel Tournoi des VII Nations de rugby, c'est pas la peine. Et puis imaginez, vous vous retrouvez dans un ascenseur avec une équipe de Néandertaliens qui prennent toute la place et pas un qui est foutu d'appuyer sur le bouton de son étage... Pardon... Pardon... J'essaie de sortir là... Oui, j'ai appuyé sur le 8 pour vous... Pardon...

    Source photo : Giphy
  2. Selon certaines théories, les cheveux roux, ça vient d'eux
    Vous pensiez que les rouquins étaient les descendants du diable? Vous avez surement raison, mais il se pourrait que les Néanderaliens aient servi de courroie de transmission entre Belzébuth et Mylène Farmer. La mutation du gène régulant la production de mélanine (le gène du rouquin, donc) aurait été observée il y a 100 000 ans, alors que les Irlandais n'existaient pas encore.

    Source photo : Giphy
  3. Ils pratiquaient le charognage actif
    On débat dans notre pays d'hygiène alimentaire, de traçabilité et, épisodiquement, des pratiques rituelles pour tuer les animaux. C'est déjà pas simple. Mais imaginez si on devait composer avec des mecs dont la technique de chasse est "on laisse crever la bête, et quand elle est un peu faisandée, on va se servir". Ça ferait peut-être baisser le prix des kebabs, mais est-ce que ça vaut bien le coup?

    Source photo : Giphy
  4. Apparemment, ils étaient cannibales
    On a voulu croire que les traces de découpe retrouvées sur des ossements de Néandertaliens étaient peut-être dues à des rites funéraires un peu étranges. Mais bon, quand on réalise que tout est fait pour prélever la chair des cadavres, qu'on fait des trous dans les crânes pour consommer le cerveau et que des résidus de cuisson sont visibles sur ces ossements, on doit quand même se dire que ces cons-là se bouffaient entre eux. Et ça, en société, c'est quand même difficile à accepter.

    Source photo : Giphy
  5. Ils ne s'entendaient pas avec les chiens
    En effet, au moment le chien est devenu "le meilleur ami de l'homo sapiens", le néandertalien a disparu, tout simplement. Du coup, selon certaines théories, la domestication des toutous aurait donné un avantage décisif dans les activités de chasse. Comme disait ma grand-mère, "qui n'aime pas les bêtes n'aime pas les hommes".

    Source photo : Giphy
  6. Ils étaient sacrément crades
    Des scientifiques en 2010 ont étudié l'alimentation de nos gaillards en grattant le tartre des dents de squelette. Et là, ça a été un festival : de la bidoche, des légumes, des fruits de mer... Qu'on ait pas eu le temps de faire un détartrage avec la rentrée, tout ça, ou qu'on se soit contenté d'un Freedent après le repas de midi, passe encore, mais avoir de la bouffe fossilisée sur les dents, c'est dégueulasse.

    Source photo : Giphy
  7. Ils passaient leur temps à se péter des trucs
    Ok, ils étaient costauds, les bougres, mais presque tous ceux qu'on a déterrés présentaient des fractures. Si on bosse toute la journée pour payer les plâtres et la rééducation d'une bande de Néandertaliens abrutis qui passent leurs journées à aller emmerder les ours ou à se dévorer entre eux, il ne faudra pas s'étonner qu'on vote à droite!

    Source photo : Giphy
  8. Ils étaient nuls à chier en arts
    Alors que nos ancêtres commençaient à vraiment toucher en art rupestre, les Néandertaliens nous quittaient, laissant derrière eux un héritage artistique d'une nullité abyssale : des zigzags gravés sur un os et deux ou trois collections de "jolis cailloux" ramassés au gré des promenades... Si les Néandertaliens n'avaient pas disparu, toutes ces merdes seraient au Quai Branly et ils auraient un lobby chargé de nous convaincre que si on n'y va pas, c'est vraiment parce qu'on n'est pas ouvert d'esprit. Si c'est pas votre truc, c'est pas votre truc!... Continuez à chasser, et arrêtez de nous emmerder avec vos dessins!

    Source photo : Giphy
  9. Ils étaient (un peu) allemands
    D'où leur nom, Neandertal, nom d'une petite vallée située entre Düsseldorf et Wuppertal. On ne peut pas dire qu'on a toujours été potes avec les Allemands, même si en ce moment ça va un peu mieux. Mais imaginez un instant ce qu'aurait pris Battiston en 1982 si à la place d'Harald Schumacher on avait mis un Néandertalien. Il lui aurait éclaté le crâne et l'aurait dévoré derrière. Peut-être que dans ce cas là, il aurait pris un carton jaune.

    Source photo : Giphy
  10. Ils avaient une connaissance aiguë de leur environnement naturel
    En fait, les Hommes de Neandertal étaient des scouts. Et vas-y que ça piste des bestioles, et vas-y que ça marche en sifflant des airs à la con pour se donner du courage... Vous êtes chez vous un dimanche, et un rouquin d'1m65 et de 90 kilos, l'arcade sourcilière surdéveloppée, vient sonner pour vous vendre des gâteaux avec un accent allemand. Vous n'auriez pas les boules, vous?

    Source photo : Giphy

Et vous, vous laisseriez votre fille fréquenter un Néandertalien?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :