Il y a quelques semaines, nous nous emballions : Brexit était, à n’en point douter et même en l’absence de notation IMDB, la meilleure série de tous les temps, un mélange de House of Cards et de Kamoulox à même de faire chavirer nos cœurs par trop exigeants. Aujourd’hui, il faut reconnaître que le Brexit a rejoint la cohorte de séries prolongées artificiellement et qui n’ont plus ni queue ni tête. Stop.

1. Ils tiennent pas la promesse de départ

Le pitch était cool : la Grande-Bretagne veut quitter l’UE ; suivez les protagonistes de l’affaire tandis qu’ils s’entredéchirent sur fond de défiance envers l’Europe.

Aujourd’hui, ça n’a plus de sens. On en est à un mélange de l’Angleterre veut quitter l’UE mais en fait elle ne veut pas quitter l’UE et on va s’intéresser davantage à la politique intérieure anglaise qu’à la politique européenne et en fait et en fait et en fait… Au bout d’un moment, quand on définit des enjeux, faut les garder en tête, merde.

2. Le nouveau casting ne tient pas ses promesses

On n’a pas même eu encore le temps de se faire à Boris Johnson qu’ils nous annoncent un nouveau casting du côté européen et en fait finalement Sylvie Goulard est virée du tournage au dernier moment et on ne comprend plus rien parce qu’on ne sait même pas si Johnson va être ou non reconduit. En vrai, il faut un peu de stabilité dans le cast, sinon on ne sait plus qui est qui, surtout pour les persos principaux.

3. La touche d'humour initiale a disparu

Tout le côté absurde, follement anglais, d’un pays qui veut quitter une union alors qu’en fait il veut pas a disparu pour laisser place à un déferlement de conneries sans nom dont on n’arrive plus à démêler ce qui est vrai, ce qui est faux et où en est l’intrigue. On s’endort à peine la télé allumée.

4. Il y a plein d'autres séries cool qui sont éclipsées à cause d'elle

Vu tout le fric mis sur la production de la série par la BBC, plein de séries géniales sont en train d’être totalement éclipsées par le mastodonte Brexit. En vrac on pense au retour de Benalla, très attendu, à Jacob le républicain, une petite production France 3 ou même à Et en même temps, le biopic sur LREM qui prend un coup dans l’aile. C’est pas juste.

5. Les gens ne font même plus de théories sur comment ça va se terminer

Surprendre le spectateur au départ c’était cool, mais à force d’avoir accumulé des twists dans tous les sens, la série s’est assuré de décevoir une fois bouclée. Ils sortent avec un accord ? Oui, ok, tout ça pour ça. Ils restent en fait ? Putain, mais vous vous foutez de notre gueule. Ils sortent sans accord ? Oui, bon, on comprend pas bien ce que ça change de toute façon.

6. La réal est pas terrible

Il faut avoir un talent fou pour rendre intéressantes des discussions tripartites à Bruxelles et des sessions parlementaires britanniques à n’en plus finir. Or, là, force est de constater que c’est un enfer sur terre que de suivre l’avancée de la série entre longueurs à n’en plus finir et dialogues abscons.

7. Ils sous-exploitent les persos secondaires

Il y avait clairement un truc à faire avec Trump d’un côté et la crise en Syrie-Turquie de l’autre, mais les scénaristes ont décidé de passer toute l’intrigue au second plan pour se concentrer à nouveau sur les échanges Johnson-Barnier et on se fait super chier.

8. Le dernier épisodes n'a été compris par personne

En même temps, il suffit de lire le résumé pour comprendre que l’audience se casse.

9. Par pitié, pas de prequel

On a plus ou moins réussi à se débarrasser de Nigel Farage, on ne veut pas avoir un prequel sur lui.

10. Ce top ne va pas marcher

A une époque, il suffisait de prononcer Brexit et c’était comme Game of Thrones ou « On va manger des frites » : tout le monde accourait. Désormais, personne ne clique plus sur les tops Brexit, sur les articles Brexit, sur Michel Barnier. On n’en peut plus, on s’en fout, on veut juste que ça se termine.

Il faut savoir quitter une fête.