Dès qu’on a installé les premiers radars fixes en France, il y a des mecs qui se sont fait un plaisir de les casser. On pouvait penser que ça ne serait qu’une mode, mais non, ça a continué. Aujourd’hui, le problème est loin d’être réglé. Pourtant, on a plein de raisons d’arrêter de faire du mal à ces robots gris qui flashent les voitures qui roulent trop vite. Il faut que la violence cesse.

1. Parce que ça coûte cher

Vandaliser des radars, c’est pas nouveau, mais là ça s’est intensifié : 75% des radars ont été dégradés depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Si on considère qu’un radar coûte 70.000 euros et que sur une année l’ensemble des appareils fait presque 2 milliards de recette, ça semble un peu con de tout casser. La thune, on en a besoin.

Source photo : Giphy

2. Parce que ça peut coûter cher aussi pour celui qui casse

Dégrader un radar, c’est passible de 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. Si c’est en réunion (avec d’autres personnes, comme dans une bonne partie des cas), alors c’est 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende. Même si on applique rarement les peines maximum, ça donne quand même envie de réfléchir un peu avant de passer à l’acte.

3. Parce qu'ils prennent de belles photos

Les machines sont passionnées de voiture qui roulent vite et les photographient à longueur de journée. Elles ont simplement la chance de vendre leurs clichés à l’Etat pour de coquettes sommes. Vous avez envie de tuer des robots qui ne font que vivre de leur passion ? Ça serait vraiment inhumain.

Source photo : Giphy

4. Parce qu'ils ont un cœur

Il est composé de circuits imprimés, de câbles, et alimenté par du courant électrique provenant d’une batterie ou d’un raccordement. Certes, il est différent de notre cœur à nous, mais c’est pas une raison pour le rejeter. Il faut accepter ses différences, car c’est comme ça qu’on grandit, finalement.

5. Parce qu'ils ont flashé sur nous

Ils nous admirent tellement qu’ils flashent sur nous plusieurs fois par jour. Alors oui, peut-être qu’ils expriment très mal leur amour en envoyant des amendes comme ça, mais c’est juste de la maladresse. Si on commence à faire du mal aux robots qui nous aiment, alors on fonce droit dans le mur.

Source photo : Giphy

6. Parce qu'ils sauvent des vies et c'est le principal

Ok rouler vite avec une voiture procure des sensations qui peuvent être grisantes. C’est bien sur un circuit, par exemple. Mais dans la vie de tous les jours, une bagnole (ou une moto), c’est pas fait pour aller le plus vite possible et se buter au moindre choc avec un autre véhicule. Les limitations de vitesse, ça sert pas à rien, et les radars non plus.

7. A l'envers RADAR ça fait RADAR et c'est quand même super classe

Vous tueriez quelqu’un dont le prénom est un palindrome, vous ? Il faudrait vraiment être quelqu’un de très cruel pour faire ça. Sachez qu’on ne tue pas non plus les gens qui s’appellent Luc, même si à l’envers ça ne donne pas le même prénom.

Source photo : Giphy

8. Parce que le jour du soulèvement des machines, ils risquent de bien nous casser les noix

Et le soulèvement des machines a déjà commencé. Autant dire que si vous avez déjà dégradé un radar, ses congénères vous retrouveront et feront de vous leur esclave humain. Les autres, réfléchissez bien.

9. Parce que les images sont insoutenables

Âmes sensibles, passez directement au point 10.

10. Parce que c'est un peu égoïste quand même

Avant de casser les radars, il faudrait peut-être se demander si tous les autres citoyens sont d’accord avec ça, ou au moins la majorité. Parce qu’il y a plein de gens que ça ne dérange pas, de respecter les limitations de vitesse, même à 80km/h.

Mais il faut quand même avouer qu’ils sont moches, ces radars.