La guerre froide a fait flipper son monde avec son lot de menaces déchues. Et c'est vrai qu'on l'a échappé belle, seulement on ne réalise pas encore à quel point. Totalement enfermés dans l'idée de faire flancher l'autre à tout prix , les deux camps ont eu des idées aussi extraordinaires que stupides. Il est encore difficile de nos jours de dénicher des informations relatives aux projets russes. Par contre, on trouve des tas de dossiers sur les Américains et sur leurs alliés, et ça vaut vraiment le détour :

  1. Projet Stargate aka "Retour vers le futur"
    Eh non ce projet n'a pas pour but de créer une série TV de merde. On parle ici d'une machinerie digne des X-Men visant à étudier les limites psychiques de l'être humain. Les Américains ont mis plus de 20 millions de dollars et une équipe de 20 mecs sur cette mission, dont le but, avoué depuis, était de former des êtres humains capables de "sentir" les informations et de "voir dans le futur". "Attendez, je vois, oui je vois, des tonnes de thunes foutues en l'air". Autant vous dire que l'opération a surtout consisté à mettre des types bizarres, armés de pendules, dans des pièces vides afin qu'ils divulguent des informations stratégiques de premières importances, grâce à leurs "pouvoirs". Évidemment, toutes leurs prédictions se sont avérées fausses et le projet s'est arrêté, bien trop tard, à la fin des années 90. L'histoire de ces types est en partie racontée dans le film "les chèvres du Pentagone".

    boule de crystal
    Crédits photo (creative commons) : Eva K.
  2. Projet A119 aka "On fait tout péter sur la lune"
    Avant toute chose, notez bien que ce projet est celui qui a précédé le voyage sur la lune. C'est quand celui-là s'est planté que les Américains ont dit : "bon allez envoyez moi Neil poser le pied là bas, afin de montrer aux Ruskofs ce qu'on a dans le slip !". Alors voilà, afin d'en mettre plein les mirettes aux soviets -et aussi au monde entier- qui leurs mettaient vraiment la misère niveau expédition spatiale, les ricains ont décidé d'aller faire péter un bout de la lune. Cette bonne vieille explosion nucléaire des familles devait être dirigée précisément sur le terminateur de la lune (l'endroit qui sépare la partie éclairée de la partie sombre) afin qu'elle soit visible de la terre. Le but caché étant de dire "venez pas nous faire chier, on est des malades, on a assez de matos pour faire péter la lune". C'était, vous en conviendrez, complètement con et, après mure réflexion, ils ont préféré la méthode douce (connue sous le nom de "méthode de tapette" dans les bureaux de la CIA) : se contenter d'aller marcher dessus, au lieu de la faire péter.

    lune-explose
    Crédits photo : Montage Topito
  3. Projet MK-ULTRA-68 aka "Droguons nos enfants"
    Rien qu'au nom, on sent que le projet ne visait pas à organiser des dinettes gratuites avec distribution de chamallows. Jaloux des techniques de torture concoctés par les Cocos pour soutirer des informations aux prisonniers, les Américains ont décidé de contre-attaquer. Pour faire simple, le projet visait "à manipuler mentalement certaines personnes, notamment des enfants, par l'injection de substances psychotropes". En gros on a forcé des pauvres petits Billy et Johnny à avaler des pilules qui rendent bizarres tout ça pour arriver à contracter un "sérum de vérité". Ce fut évidemment un échec cuisant et la CIA s'est excusée publiquement.

    enfant-drogue
    Crédits photo : Montage Topito
  4. L'Operation Nothwoods aka "Enfoirés de Cubains terroristes"
    Ce projet brillant tient en une phrase : "y a rien qu'a faire péter un truc chez nous et après on dit que c'est la faute des Cubains comme ça on peut tout faire péter chez les Cubains après". On s'excuse pour la formulation, mais les mecs sont tellement idiots qu'on pense sincèrement qu'ils devaient parler comme ça. Dans la mixture d'"attentats fantômes" prévus, les Américains ont proposé de : couler un bateau rempli d'immigrés cubains, faire sauter une fusée au démarrage, ou de simplement attaquer la baie de Guantanamo. Finalement Kennedy a trouvé que c'était un peu too much et a interdit le projet.

    bombe-castro
    Crédits photo : Montage Topito
  5. Projet Horizon aka "La Lune est à nous"
    On vous prévient, là on commence, à atteindre les sommets de la crétinerie. En 1959, les Américains, qui à cette époque n'ont toujours pas foutu un pied sur la Lune, ont mis en place un budget énorme afin d'y construire une base militaire. Ici le seul but était de dire : "Ecoutez les Communistes à partir de maintenant, la lune est à nous, ne venez même pas essayer de nous la voler". Le problème c'est que ce genre de projet coûte une blinde, et que lorsqu’est venue l'heure de mettre en place l'équipe de dingos qui allait réaliser ce projet impossible, la NASA n'avait prévu que d'en envoyer que deux. "Bon les mecs, le budget est un peu serré, on ne va pas vous le cacher. Donc on ne va envoyer que deux mecs pour le projet invasion Lune. Johnson, Brownie, vous êtes nos meilleurs hommes, votre mission sera d'aller là bas fissa, d'y construire une base militaire, les deux réacteurs nucléaires pour l'alimenter, y'en a pour 8 tonnes de matos. Ne vous inquiétez pas, on vous a prévu des sandwichs".

    horiz88
    source photo : astronautix
  6. Le projet Blue Peacock aka "Bombes au poulet"
    Quittons nos amis américains pour porter notre attention sur nos autres amis anglos saxons : les Britons. Eux aussi ont eu de belles idées bien débiles durant la guerre. Leur plus belle : construire des mines nucléaires pour les enterrer sur les plaines de Nord Est de L'Allemagne, afin de les faire péter à distance au cas où les soviets s'y seraient pointés. Le problème c'est qu' en enterrant les bombes on augmente le risque que celles-ci gèlent et ne se déclenchent pas. Et c'est là précisément qu'un génie est intervenu et a dit : "Eh mais les bombes là, elles sont assez grandes, on peut donc mettre des trucs chauds dedans pour qu'elles ne gèlent pas. Et qu'est-ce qui est chaud ? Les poulets évidemment. On a qu'à mettre des poulets vivants dans les bombes avec assez de nourriture pour qu'ils survivent afin de tenir les bombes au chaud. Pas con hein ?". Si, mon cher MCPudding c'était hyper con comme idée, et ça d'ailleurs été abandonné. Le motif officiel c'est que coller des bombes sur un territoire allié n'est pas recommandé. La vérité c'est que le concept de la "bombe au poulet" est tellement stupide que même les auteurs de South Park n'en voudraient pas.

    poulet-bombe
    Crédits photo : Montage Topito

God Bless America !

Source : Cracked , Guerre froide sur Wikipedia

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :