Surnommée « The City of dreaming spires » autrement dit « la cité aux clochers rêveurs », Oxford est réputée pour sa beauté et son rayonnement international puisqu’elle accueille également l’Université d’Oxford, un des plus prestigieux lieux d’enseignement au monde. Quelques points ci-dessous pour vous inciter fortement à vous y rendre incessamment sous peu.

1. Magdalen College : biches et cerfs au rendez-vous

Dans ce « college », se trouve le « Parc aux daims » où se promènent librement biches et cerfs. Madgalen est l’un des plus grands « colleges » de la ville : il possède près de 50 hectares de terres. Par ailleurs, ses bâtiments datant du 15ème siècle sont accessibles aux visiteurs : vous y verrez le Cloître, le Nouveau Bâtiment et les multiples cours carrées qui agrémentent le paysage. Plutôt sympathique. Sachez également qu’Oscar Wilde, étudiant d’Oxford, appartenait à ce campus. Et ça, ça claque.

Crédits photo : Ava Drai/ Instagram

2. Hedford Bridge, le Pont des Soupirs anglais

Il relie le « Hedford College » à la librairie bodléienne et se situe dans Catte Street. Une légende apparemment fausse raconte qu’à la suite d’une étude faite à propos de la santé des étudiants d’Oxford, on découvrit que les habitants du campus Hedford étaient les plus lourds. Du coup, on a décidé de fermer le pont pour les obliger à passer par les escaliers. Un peu vexant. Un peu beaucoup. Il n’empêche que cette petite originalité architecturale en vaut le détour.

Crédits photo (creative commons) : chensiyuan

3. "The Hall" of Christ Church datant de la Renaissance

Pour ceux qui n’auraient jamais vu un seul film de la saga « Harry Potter », il s’agit de la Grande Salle dans laquelle les étudiants se goinfrent, reçoivent leurs courriers par hiboux voyageurs et sont affectés à leur maison. Sachez que les scènes n’ont jamais été tournées dans le Hall d’Oxford mais que les lieux ont été reproduits à l’identique dans les studios londoniens. Donc ça ne sert à rien de s’asseoir sur tous les sièges en espérant tomber sur celui de Daniel Radcliffe. Premièrement, c’est malaisant et deuxièmement, c’est voué à l’échec. Sorry not sorry.

Crédits photo (creative commons) : Mtcv

4. Le Musée de l'Histoire naturelle

Ce bâtiment néogothique absolument superbe datant du 19ème siècle abrite bien des joyaux de l’Histoire. Il fut également le théâtre de débats enflammés entre scientifiques de l’époque, peu de temps après la publication de l’Origine des espèces de Charles Darwin en 1860. Rien que ça.

Crédits photo (creative commons) : MykReeve

5. Radcliffe Camera

Longtemps, ce fut la bibliothèque principale d’Oxford puis elle s’est fait voler la vedette par la librairie bodléienne. Rad Cam ou Radders pour les intimes n’est aujourd’hui plus qu’une simple salle de lecture. Un peu la loose mais on ne juge pas parce que c’est plutôt canon. Inspirée du palladianisme de la Renaissance italienne, on ne peut que rester sans voix face à cette magnifique bâtisse.

Crédits photo (creative commons) : Diliff

6. Holywell Street, une rue pas dégueue

Dans cette rue chargée d’histoire, vous y croiserez notamment le « King’s Arm », le plus vieux pub d’Oxford. Il a été construit en 1607. Selon le site dudit bar, il accueille également les plus hauts QI du monde… Information à vérifier puisque je n’y suis jamais allée…

Crédits photo (creative commons) : Jim

7. Le Jardin Botanique d'Oxford

Ce lieu magique inspira Lewis Carroll pendant qu’il écrivait « Alice au pays des merveilles ». Non parce que ce type, en plus d’être un écrivain de renom, était également professeur de mathématiques à Oxford. Dans ce parc, on peut également observer des Victoria Cruziana, de grands nénuphars géants en forme de moule à tarte dont le nom fut donné en hommage à la Reine Victoria (on s’en serait douté).

Crédits photo (creative commons) : Bryan Pready

8. Ashmolean Museum, le plus ancien musée public de Grande-Bretagne

Il date de 1685. Dans ce musée qui réunit bien des merveilles, on peut trouver une grande diversité de choses en allant du dernier dodo ayant vécu en Europe (empaillé, il est mort, oui je sais c’est rude de l’apprendre comme ça) aux dessins de Raphael ou encore aux peintures de Paul Cézanne. Joyeux bazar qu’il ne faudra pas rater si vous vous rendez là-bas.

Crédits photo (creative commons) : Remi Mathis

9. Covered Market in Oxford

Ouvert en 1774, il est toujours en activité. Il fut installer pour mettre un peu d’ordre dans les rues d’Oxford qui étaient alors envahies par les échoppes des commerçants. C’est là qu’on trouve la fameuse saucisse d’Oxford dont la recette fut donnée pour la première fois en 1723 dans un ouvrage appelé : « The Cook’s and Confectioner’s Dictionary: Or, the Accomplish’d Housewife’s Companion »… Un poil sexiste. Mais bon, on était au 18ème siècle quoi.

Crédits photo (creative commons) : User:M stone

10. Christ Church, le campus des gros richous

Christ Church est l’un des plus riches et plus grands « colleges » d’Oxford. Proportionnellement, il s’agit du campus ayant accueilli le plus de ministres anglais. Par ailleurs, Lewis Caroll y a rencontré Alice Liddell, la petite fille du Doyen, pour qui il rédiga « Alice au Pays des Merveilles ».Il semblerait qu’il s’agisse d’un des seuls « colleges » au monde qui abrite une cathédrale en guise de chapelle. Qui plus est, magnifique. L’endroit vaut également le détour puisque, comme nous l’avons vu plus haut, il fut également le lieu d’inspiration et de tournage de plusieurs scènes de la saga « Harry Potter ».

Crédits photo : MR. Travel

Par ailleurs, c’est à Oxford que J.R.R.Tolkien, l’auteur du « Seigneur des anneaux » fit ses études. Et si vous souhaitez jeter un coup d’œil à sa tombe (bande de voyeurs malsains), le célèbre écrivain est enterré dans le cimetière de Wolvercote dans la banlieue d’Oxford aux côtés de sa femme Édith…