C’est étonnant. Il semblerait que l’analyse belge et française quant à la plus belle équipe du mondial diffère. Quand les Belges ne cessent de répéter que c’était eux les meilleurs et que eux ils ont gagné la coupe du coeur et que ce sont les meilleurs du monde et que tout ça c’est trop injuste, les Français, eux, ont décidé de les placer (beaux joueurs) deuxième plus belle équipe du tournoi derrière la France. Ils sont donc surclassés par les Topiteurs, parce que rappelons, quand même, que les Belges ont fini troisièmes. Pas deuxièmes.

1. La France

PO POPOPOPOPO PO. LA LALA LA LA LALALALALALA LALA LA LA LALALALALALA.

Oui on était les meilleurs. Et oui, on a joué défensif. Mais on a joué surtout intelligemment. On a joué en prenant pas de buts importants, en lançant MBappé à donf, en nous appuyant sur les qualités défensives de Kanté et Pogba et en faisant de Grizemann un dix. Et rien que pour ce plan de jeu totalement inattendu, on peut dire qu’on a été des génies.

Source photo : Giphy

2. La Belgique

Et oui : rancoeur à part, la Belgique était une super équipe. On a adoré les échappées de Lukaku, on a adoré la classe de Hazard, on a adoré la présence de Fellaini, on a aimé les arrêts de Courtois. Mais ce n’était pas suffisant, les mecs, et on en est désolés. Contrairement à vous, on vous aurait soutenus en finale, nous.

3. La Croatie

Impressionnante en poules, la Croatie l’a été moins, par la suite, bouffée par le Danemark, proche du KO contre la Russie, pas flamboyante contre une équipe d’Angleterre pas si dingue et déjà miraculée face à la Colombie. Mais bon : Modric, quoi et Rakitic aussi, et Mandzukic. Et une envie de gagner qui faisait zizir.

4. L'Uruguay

On pourra regretter que Cavani n’ait pas été aligné contre la France, mais on a aimé la prestation uruguayenne contre ces diables de Portugais, on a aimé leur envie, leur engagement, même s’ils ont failli nous casser tout le monde, surtout quand ils ont commencé à faire rentrer l’équipe de rugby sur le terrain.

5. Le Brésil

N’en déplaisent aux Belges, les Brésiliens ont un peu perdu leur demi tous seuls. Neymar perso et Marcelo cramé : voilà les deux enseignements à tirer d’une deuxième mi-temps où les Belges ont bétonné tandis que le Brésil s’époumonait en ratant tout. J’exagère, les Belges ont fait un super match, mais ils oublient un peu vite à quelle vitesse ils se sont mis à bétonner quand ils ont sentis qu’ils étaient menacés.

Source photo : Giphy

6. L'Angleterre

Kane meilleur buteur du tournoi a porté son équipe qui rêvait de rapporter la coupe à la maison. Mais ça n’aura pas suffi à redorer le blason des losers magnifiques.

7. Le Japon

On a bien cru que les mecs allaient sortir les Belges. Et puis ils ont essayé de tuer le match et ont ouvert des espaces aux formidables attaquants de la France du Nord ou des Pays-Bas du Sud. Dommage, parce qu’ils déconnaient pas les Japonais.

8. L'Argentine

Quasi éliminés, qualifiés dans un match fou, ils ont quand même participé au meilleur match du mondial contre la France, totalement gangrenés par des choix absurdes du sélectionneur, décidé à laisser sur le banc les meilleurs joueurs argentins pour promouvoir le jeu de merde. Mais ils ont offert des images sacrément fortes quand même et on a une pensée émue pour Messi.

9. Le Mexique

Après un début de mondial marqué par une partouze, le Mexique commence l’entreprise de sape contre les Allemands. Ochoa sort des matchs exemplaires. Il faudra un Brésil solide pour sortir les Mexicains, décidément toujours surprenants mais jamais suffisamment.

Source photo : Giphy

10. L'Espagne

Sortis par une Russie façon Stalingrad, handicapés par le limogeage de leur sélectionneur juste avant le début de la compétition, les Espagnols ont joué leur jeu à fond. Contre le Portugal, ils ont livré une prestation géniale, avant finalement de sombrer comme pas mal d’autres favoris.

Et merde. C’est déjà fini.