En ces temps où la solidarité passe étrangement par le repli sur soi, où pour sauver le monde il ne faut rien faire du tout du tout sinon rester dans ses pénates, il est une espèce rare que l’on redécouvre : les voisins. Habituellement, les voisins font des crasses. Là, ils sont nos meilleurs alliés : solidarité, le maître-mot. Et si on se souriait ? Et si on se disait coucou ? Et si on se prêtait du sel ? Et si ON ARRÊTAIT DE BAISER TOUTE LA JOURNÉE MEEEEEEEEEEEERDE !!!!

1. Ceux qui font des travaux

Parce qu’ils ont décidé que c’était l’occasion ou jamais de refaire intégralement la salle de bain qui jouxte ton salon, les voisins ont décidé de passer leur confinement avec le bruit de la perceuse et l’odeur de la peinture. Et comme ils ont bien compris l’impératif de solidarité, les voilà qui en font profiter la terre entière (ou du moins leurs voisins, obligés, comme eux, de rester enfermés toute la journée). Bref, leurs jours sont comptés.

2. Ceux qui ont des enfants

Des enfants au pas LOURD. Qui courent. Qui courent. Qui courent. Non stop. Au-dessus. En dessous. De partout. Sur les côtés. Dans toutes les pièces en permanence. Et qui rythment de leurs courses et de leurs pleurs l’écoulement infini du temps. Un tic tac qui fait trembler les murs. Et tu as l’impression que ça fait douze ans que tu es enfermé alors que ça fait trois jours.

3. Ceux qui font la fête h24

Les mecs se sont retrouvés confinés entre potes et depuis c’est apéro h24. Apéro. H. 24. Et ils hurlent. Et ils écoutent la musique à fond. Et ils sont heureux. Et ils s’en foutent pas mal des cours ratés à la fac. Et ils ont mauvais goût. Et tu peux plus faire la sieste. Ni d’ailleurs faire dodo. Tu peux plus rien faire. Ils te gâchent la vie. Un enfer. Une envie de mourir. Et tu peux même pas laisser un mot ou aller gueuler ou appeler les flics parce qu’il y a le putain de coronavirus.

4. Ceux qui rendent hommage au personnel hospitalier sur le balcon toutes les 15 minutes

Parce qu’ils ont vraiment envie que la terre entière sache qu’ils sont super solidaires, ils ne cessent d’applaudir à leur balcon tout en retransmettant leurs prouesses en direct sur Insta. Ils font un barouf de malade, te font te sentir coupable de pas faire comme eux et en même temps te donnent envie de jeter du liquide vaisselle sur leur terrasse pour qu’ils glissent et se tuent.

5. Ceux qui ont toujours besoin d'un truc pour dépanner

Les mecs n’ont pas tout à fait compris le principe de confinement. Ils ne cessent de sonner à ta porte pour te demander du sel, ou un marteau, ou du chocolat. Or, toi, s’il y a bien une personne pour qui tu acceptais volontiers le confinement et l’éloignement, c’était le voisin. Et ils te collent. Et grattent l’amitié. Parce qu’ils s’emmerdent, que veux-tu ?

6. Ceux qui ne supportent pas d'entendre un bruit et qui sont chez eux toute la journée

Et ils vont se plaindre. Et tambouriner au plafond avec un balais. Ils mettront même des mots (des mots de voisins de ce genre) parce qu’à un moment dans l’après-midi tu auras mis un peu de musique. Bref ils vont te rendre la vie impossible non pas une fois par an quand tu fais une soirée mais en permanence parce qu’ils ne supportent tout simplement pas la présence des autres.

7. Ceux qui ont décidé d'en profiter pour se mettre à la trompette

Tout le monde a décidé de tirer le meilleur parti de cette période. Certains vont lire, d’autres écrire, d’autres enfin apprendre des langues étrangères. Mais Kind of blue en boucle mal joué h24, ça rend tout simplement dingo. Et en plus c’est pas comme si ça allait intéresser quelqu’un merde !

8. Ceux qui s'en foutent du confinement et répandent leur coronavirus partout

Ils descendent, touchent les barres de l’immeuble, les poignées, mettent leurs sales mains partout, crachent par terre et font ultra-chier. Ce qui fait que quand toi tu sors ne serait-ce qu’une seconde pour prendre l’air ou faire des courses, tu es terrorisé. Terrorisé à l’idée de choper la grosse daubasse qu’ils ont répandu par monts et par vaux. Et le pire, c’est que tu peux même pas leur crier dessus car ils te font trop peur.

9. Ceux qui font cuire de l'ail en permanence la porte ouverte

D’eux on retiendra deux choses : 1/ c’est petit chez eux et comme ils sont enfermés ils préfèrent vivre la porte ouverte ; 2/ ils adorent l’ail. Spaghetti à l’ail, tarte à l’ail, steak haché à l’ail ou ail à l’huile, de l’ail, de l’ail, de l’ail. Ils confondent le coronavirus et les vampires et tu ne peux même pas fuir (en même temps tu n’es pas un vampire).

10. Ceux qui ne font que baiser bruyamment toute la journée

Que faire à deux coincés dans un appartement ? Non contents de te renvoyer à ta vie de merde grâce à leurs performances sexuelles hors normes, ils créent un bruit de fond permanent que seule la hotte de la cuisinière réussit à couvrir. Et se taper un bruit de fond de hotte toute la journée, c’est pas cool.

Heureusement que c’est bientôt fini.

Ah bah non, c’est pas bientôt fini du tout.

Et si tu cherches des blagues à faire à tes voisins, on en a.