On vous avait déjà parlé des pires scènes de baston dénichées dans de gros nanars. Mais comme c’étaient des gros nanars, avec des répliques de nanars, il était assez logique qu’on y trouve des scènes de baston de nanars. Cette fois-ci, on vous sélectionne des scènes de baston nulles trouvées dans des films (parfois nuls aussi) mais qui n’ont rien d’un nanar. Parce qu’on le sait quand on regarde dans un nanar.

1. La scène de baston la plus longue de l'histoire de la baston dans Invasion Los Angeles

Six minutes de baston, je peux vous dire qu’on les sent passer. Déjà, de base, ce film de Carpenter est loin d’être un chef d’oeuvre, ouais je sais que je me mets la commu’ des Carpenter addicts à dos mais je vous invite à revoir Invasion Los Angeles avec Roddy Piper le pire acteur de tous les temps pour comprendre votre douleur. Catcheur professionnel, Roddy obtient le rôle principal du film : John Nada, ouvrier au chômage dans une Amérique de plus en plus clivée socialement. Une paire de lunette lui tombe dans les mains et lui montre alors que les postes de pouvoir sont principalement dirigés par des aliens et que derrière les messages publicitaires se dissimulent une propagande capitaliste consistant à faire consommer le peuple. Bref c’est du Marx revisité à coup de poings dans la gueule.

2. La pire scène de combat au basket dans Catwoman

Avec 4 récompenses aux Razzie Awards, on sait déjà que Catwoman laissera une trace de pneu dans le caleçon du 7e art. Cette scène fait partie à ce titre d’une des plus belles preuves de médiocrité du film. Tout y est : séduction, combat, basket et bien sûr adolescents en baggy ébahis devant la prouesse du multiple cut par seconde.

3. La scène la plus fake dans Daredevil

Là encore on retrouve comme dans Catwoman une scène typique de combat garçon/fille avec coup de tatane entre deux souffles dans le coup et adolescents pré-pubères qui regardent, prêts à finir dans leur froc devant de déhanché d’Elektra en santiag. Preuve encore que les relations hommes/femmes ne s’épanouissent que dans une forme de conflictualité. Ah oui et aussi que les femmes en talons se battent vachement bien en fait.

4. La scène qui montre qu'on a les karatéka ceinture noire les plus foireux en France dans Le baiser mortel du dragon

Il eut été difficile de parler des scènes de combat les plus pétées du cinéma dans jeter un œil du côté des films produits par Luc Besson (mais on parlera aussi des films qu’il a réalisés ne vous inquiétez pas). En l’occurrence ici, notre bon vieux Luc a eu le bon goût pour une fois de nous éviter des bazookas. En revanche les flics français passent toujours pour des grosses merdes puisque clairement un gars qui arrive solo dans un commissariat et surprend un cour de karaté (déjà, chelou, je doute qu’on trouve 20 flics en kimono en débarquant au pif dans n’importe quel commissariat). Le gars pourrait se casser ou les esquiver mais vu que c’est Jet Li, il a plutôt envie de casser des gueules. Le mec en solo met une raclée aux 20 karatekas et c’est un tout petit peu too much.

5. La plus musicale : ex-aequo Mortal Kombat et Blade

Dans les années 90 on aimait bien faire des scènes de combats ultra violentes sur le rythme d’une musique électro de sous-rave party. Mortal Kombat et Blade en livrent les meilleurs exemples (puis Matrix par la suite). L’objectif est simple : faire une crise d’épilepsie avant la fin de la scène pour ne pas prendre conscience du fait qu’elle est pourrie.

6. Tous les combats à l'épée dans L'homme au masque de fer

Et je vous laisse même avec une petite compilation d’épées brandies par Gabriel Byrne qui livre dans ce nanar historique une des plus pathétiques performances, qui n’a d’égal dans la médiocrité que la vulgarité des autres personnages. Alexandre Dumas s’est tellement retourné dans sa tombe qu’il a causé un mouvement de tectonique des plaques.

7. La plus dégueulasse dans La Légende de Beowulf

Mon seul commentaire : mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

8. La scène la plus opéra-rock-rousseur-zéro-respect (mais que j'aime en secret j'avoue) dans Le Cinquième Élément

Là je dois reconnaître que je suis face à un conflit intérieur… Le Cinquième Élément est un de mes films préférés, je connais toutes les répliques par cœur, je l’ai vu plus de 200 fois et forcément la scène de combat de Leeloo sur le chant d’opéra clamé par une Maïwen version Na’Vi, j’en ai déjà reproduit la choré devant ma glace à peu près 50 fois. Mais plus de 20 ans se sont écoulés… L’eau a coulé sous les ponts… J’ai mûri… Je n’ai plus envie de me teindre les cheveux en orange ni de me trimbaler en ceinture en caoutchouc sur un t-shirt trop petit… Et c’est vrai que cette scène, bien qu’elle soit culte, est tout de même un peu pétée.

9. La scène la plus girl-power mais avec les talons aiguilles quand même dans Charlie et ses drôles de dames

On en revient à nos scènes de bastons cultes des années 90 avec supplément Prodigy et beaucoup de scène où les filles font des sauts de plusieurs mètres au ralenti. Et en talons. Et en tenue moulax. En revanche elles sont toujours moins payées que les hommes, les bouffonnes.

10. La scène qui donne l'impression que c'est pas si compliqué de botter le cul des gros loups dans L'histoire sans fin

Si Gmork fait déjà partie des pires monstres les plus foireux du cinéma, il va sans dire que cette pseudo scène de combat avec Atreyu est un ravage pour les yeux. Le loup est censé être le serviteur du néant mais se fait buter en un petit coup de couteau. POUAH. Laissez-moi rire. C’était pas compliqué en fait.

Riez riez, mais j’aimerai bien vous y voir.