A l’heure actuelle on compte entre 3 et 5 % de végétariens (ou végans) en France. Un chiffre qui grimpe, qui grimpe. Notre prise de conscience du dérèglement climatique commence à avoir des répercussions sur nos comportements à commencer par la réduction de consommation de viande. Youpi !Et pourtant les végétariens sont encore marginalisés et se prennent bien souvent un paquet de remarques toute pourries sur leur alimentation.

1. "Le cri de la carotte tu connais ?"

Oui. Et outre le fait que c’est très probablement une grosse connerie, figure-toi qu’il en faut pas mal des légumes pour élever les animaux que tu bouffes : on parle de 5 à 10g de protéines d’origine végétale pour 1g de protéines d’origine animale, ça fait beaucoup de carottes qui chialent.

Source photo : Giphy

2. "Mais quand même le saucisson t'as le droit ?"

En fait, quand on est végétarien, on a le droit à tout. Personne ne va venir te péter les genoux parce que tu as mangé du saucisson, et pas mal de végétariens s’autorisent des petites exceptions. Le fait est que s’ils ne mangent pas de saucisson ou de poisson ou de côte de bœuf, ben c’est parce qu’ils n’en ont pas envie.

3. "Tu sais qu'il y a de la gélatine de porc dans les bonbons Haribo ?"

Oui oui et oui. Et tu vas m’enlever mon diplôme de végétarien parce que j’ai mangé trois nounours Haribo ?

4. "Tu sais, c'est la nature de manger de la bidoche"

À vrai dire, oui et non. C’est effectivement naturel parce que nous sommes omnivores. Mais de ce fait on peut aussi se passer de viande. Et puis il y a une différence entre chasser son gibier et le manger pour survivre et acheter des steaks hachés surgelés dans le rayon frais du supermarché ce qui est assez éloigné du concept de nature.

5. "Et t'en as pas marre de bouffer que de la salade ?"

Bon que ce soit dit une bonne fois pour toutes : les végétariens ne bouffent pas que de la salade. Le végétarisme le plus répandu en occident est d’ailleurs l’ovo-lacto-végétarisme qui inclut les œufs, les produits laitiers et le miel. A part qu’on évite les steaks, le saumon fumé rose fluo et quelques autres petits trucs, ça ressemble quand même beaucoup à une alimentation classique.

6. "C'est pas parce que tu ne manges plus de viande qu'ils vont arrêter de tuer les animaux"

Certes, mais a priori les mecs ils ne vont pas continuer à produire s’il y a moins de demande donc si on peut agir à notre petite échelle (tout en évitant de se pourrir la santé) c’est déjà pas mal.

Source photo : Giphy

7. "Il faut manger de TOUT pour être en bonne santé, tu dois être bourré de carences"

Oui, les végétariens « durs » sont parfois un peu plus faibles et un peu plus pâlots que la moyenne, mais, d’après cette étude, ils ont aussi moins de maladies coronariennes, de cholestérol, d’hypertension, de diabète de type 2 et de cancers de la prostate et du colon. Ça vaut le coup d’être un peu pâlot. Et en réalité, il est bien plus simple aujourd’hui d’être conseillé pour adapter son régime alimentaire pour trouver d’autres sources de fer.

8. "Etre végétarien, c'est un truc de riche"

Compte tenu du prix moyen de la côte de bœuf dans une boucherie parisienne – qui approche celui d’une paire de Nike – c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité comme on dit chez nous.

9. "C'est facile pour toi aussi, tu détestes la bidoche"

Alors mon grand, tu seras content d’apprendre que tous les végétariens ne sont pas des gens dégoûtés par la viande, loin de là. En fait, ce sont plutôt des gens qui ont fait un choix, un choix qui n’est pas tous les jours facile, parce qu’ils en avaient plein le baba de participer à une industrie qui, elle, les dégoûtait vraiment. Et toc.

Source photo : Giphy

10. "Et du coup ça veut dire que t'es athé ?"

Véridique. Entendu pour de vrai. Il y a encore un peu de boulot de sensibilisation on dirait.

11. "Et genre si t'es sur une île déserte et que c'est tout ce qui te reste à bouffer... tu fais comment ?"

Le végétarien est doué comme pas mal d’êtres vivants de ce que l’on appelle couramment de la jugeote. Donc oui, s’il crève la dalle (même s’il n’est pas sur une île déserte), il bouffera de la viande, du poisson et tout plein de trucs pas végétariens. Parce contre s’il a le choix, il s’abstiendra.

12. "Ah ouais genre toi tu es pour le bien-être animal mais par exemple tu porte un t-shirt H&M fabriqué par les enfants à l'autre bout du monde alors ça me fait bien rire"

Remarque qu’on peut entendre bien vite parce qu’on reproche toujours aux gens qui sont engagés de ne pas être engagés sur tout, tout le temps, en permanence. Les changements de comportements prennent du temps. Certains décident d’arrêter de manger de la viande, d’autres, d’arrêter d’acheter des vêtements inutiles, d’autres ne me plus prendre l’avion, d’autres de changer de compte en banque ou de fournisseur d’électricité. Bref il ne faut pas accabler les autres parce qu’ils ne sont pas parfaits mais plutôt encourager l’engagement dont ils sont déjà capables, non mais.

13. "Et pour le sexe oral, du coup tu n'as plus le droit ??"

Même si cette vanne est un peu drôle, on se doute bien qu’il n’en est rien et que le sexe végétarien ne change pas grand chose au sexe non végétarien mis à part peut-être une passion nouvelle pour les courgettes et les concombres.

14. "Mais quand même.... la côte de bœuf quoi"

Argument sévère, mais juste.

Source photo : Giphy

15. "Comme on savait que tu venais, on a pas tondu la pelouse." [clin d’œil appuyé]

Oui parce que dans la tête de pas mal de gens végétarien = ruminant. Ce qui est une comparaison toujours très agréable.

Allez, maintenant on arrête de regarder dans l’assiette du voisin.