Il fut un temps où l’on pensait que l’eau colportait pas mal de maladies, et on se méfiait des bains. Avant le XIXe siècle, l’hygiène n’était pas du tout à la mode et on trouvait tout à fait normal d’avoir une faune et une flore bien fournies sur tout le corps. Cela étant dit, on peut tout de même juger les pratiques de certains personnages historiques peu ragoûtantes. Parce qu’on est comme ça ici, on juge. On ne vous embrasse pas, on a de l’herpes.

1. Henri IV

On raconte qu’Henri IV n’aurait pris que deux bains dans sa vie : le premier au berceau, et le second lors de sa toilette mortuaire. Légende ou pas, il s’avère que le bon roi Henri avait une hygiène corporelle plus que douteuse. Il avait une odeur de type gaz moutarde et était habité par une colonie de morpions. Certains contemporains ont même dit que ses cheveux et sa moustache grouillaient. Tout un écosystème qu’on est bien content de pas avoir connu.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

2. Che Guevara

La personnalité préféré des chambres d’ado en pleine rébellion avait ce que l’on pourrait appeler une hygiène très très douteuse, notamment parce qu’il avait une petite phobie de l’eau. Il profitait donc de ses campagnes militaires pour ne plus se laver. Son petit surnom ? « le porc », car visiblement il était très sale et aurait pu entrer dans le top des choses qui puent le plus au monde. Mais bon, pas sûr qu’un bain aurait suffit à laver le sang qu’il avait sur les mains. Ouais, ça dénonce grave ici.

Crédits photo (creative commons) : Alberto Korda

3. Louis XIV

Contrairement à son grand père Henri IV, Louis XIV n’était pas particulièrement sale pour l’époque. On sait que lui, il se lavait. En revanche il avait pas mal de soucis au niveau de la bouche, ce qui lui donnait une haleine de hyène en putréfaction. Apparemment, c’était quand même une espèce de bombe atomique olfactive et nous compatissons avec toutes ses nombreuses maîtresses qui ont eu le plaisir de l’embrasser.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

4. Michel Ange

Le célèbre génie artistique de la Renaissance était tellement possédé par son art qu’il ne se préoccupait que peu du reste. Y compris de son hygiène personnelle. Il retirait peu ses bottes, allant jusqu’à dormir avec, au point que lorsqu’il les enlevait, des morceaux de peau restaient collés à l’intérieur. N’essayons pas d’imaginer l’odeur, je viens de vomir intérieurement.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

5. Raspoutine

Raspoutine, niveau hygiène, s’en tenait au stricte minimum. Il gardait les mêmes fringues plusieurs jours d’affilé, il aurait même gardé les mêmes sous-vêtements pendant plusieurs mois, sa barbe grouillait de saletés, une odeur à vous couper le souffle… Et pourtant ça ne l’a pas empêché d’avoir une vie sexuelle mouvementée.

Crédits photo (creative commons) : Unknown

6. Karl Marx

Communisme et odeur ne font pas bon ménage, jeu de mot de qualité s’il en est, qui a le mérite de soulever qu’après le Che, il s’agit du deuxième communiste du top. Et pas du moindre puisqu’il en est le papa. Son logement était, dit-on, de type taudis, il se lavait pas, se changeait peu, ce qui n’a pas dû l’aider à se débarrasser des furoncles qui purulaient sur son corps.

Source photo : Giphy

7. Rimbaud

Il semblerait que le poète français ait un rapport pour le moins étrange à son propre caca qu’il avait, dit-on, tendance à répandre un peu partout, sur des endroits de type meuble par exemple. Rimbaud, sous ses allures de petit ange parti trop tôt, était un sale petit con. Bravo Rimbaud.

Crédits photo (creative commons) : Étienne Carjat (1828–1906) DescriptionFrench journalist, caricaturist and photographerDate of birth/death28 March 182816 May 1906Location of birth/deathFareinsParisAuthority controlVIAF: 14906582ISNI: 0000 0000 6651 1955ULAN: 500026574LCCN: n82104867NLA: 36515756WorldCat

8. Napoléon

Si Napoléon n’avait peut-être pas la pire hygiène du monde, il aimait les odeurs fortes et le sexe sale. En témoigne ce petit mot envoyé à Joséphine « Ne te lave pas, j’accours et dans huit jours je suis là ». Sympa.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

ET HOP À LA DOUCHE OUAIS OUAIS J’AI PAS D’INSPIRATION POUR LA CONCLUSION

Sources : Secret d’Histoire, Télématin, Cracked