Comme vous êtes des fines gueules, vous avez voté. Vous avez voté pour désigner le truc le plus pestilentiel de l’histoire de la Terre et, comme un seul homme, vous nous avez fait part de votre désamour pour le vomi. On ne saurait vous en vouloir : le vomi, c’est vrai que ça pue tellement que ça donne envie de vomir. Mise en abyme.

1. Le vomi

S’il fallait décrire l’odeur du vomi, je dirais qu’elle est à gerber. C’est amusant de voir cette faculté d’imitation qu’a développée l’espèce humaine : quand on sent le vomit, on vomit. On est vraiment bien foutus.

Source photo : Giphy

2. La diarrhée

Une bonne grosse colique des familles, avec effet siphon qui se répand de tous les côtés, pas d’aération, pas d’Ambi Pur fraîcheur marine… Il paraît que dans la Chine ancestrale, on faisait parler les prisonniers en les obligeant à rester dans des chiottes publiques plus de 12 minutes.

3. Les morts

Il faut reconnaître que les morts puent la mort. C’est bien pratique la terminologie, quand même.

4. La viande avariée

« Mais si je t’assure, elle est encore bonne, c’est des conneries les dates de péremption, allez mange ton entrecôte ».

Cut.

Fièvre, diarrhée, nausées, mort.

Source photo : Giphy

5. Les poubelles

Quand quelqu’un me demande si je peux descendre les poubelles, j’ai ce genre de regard-là.

Source photo : Giphy

6. Le poisson pourri

Dans « poisson pourri », il y a à la fois « poisson » et « pourri », soit deux trucs qui en soit suggèrent la puanteur quand ils sont seuls et qui, réunis, représentent une attaque nucléaire nasale et une belle perspective d’intoxication alimentaire.

7. Les égouts

Vous aviez déjà remarqué que égout et dégoût étaient deux mots qui se ressemblaient vachement ?

Je suis content d’être là pour vous apprendre tout un tas de trucs.

Source photo : Giphy

8. Les stations d'épuration

De deux choses l’une : soit tu t’amuses à traîner dans les stations d’épuration et dans ce cas tu es vraiment un mec zarbi, si tu me passes l’expression ; soit une station d’épuration vient d’être installée à 10 minutes de ta maison et dans ce cas tu es vraiment un mec malchanceux. Dans tous les cas, je ne veux pas venir chez toi prendre le thé, non.

9. Un slip sale

Un vieil adage chinois dit qu’il faut laver son slip tous les jours.

En général, vieil adage chinois est synonyme de sagesse, pas de « j’en n’ai rien à carrer de tes conseils à la noix ». Faites un geste pour l’humanité : lavez vos slips.

10. L'haleine du prof

Levé 6h30, café-clope-café, chewing-gum, clope-café.

En classe à 8 heures, on a affaire à un dégazage maousse façon pétrolier. Bilan : 32 morts qui n’auront pas leur bac.

11. L'eau croupie

Également appelées eaux stagnantes, les eaux croupies ont un nom rigolo qui cache en réalité un dégagement de soufre digne du plus désagréable des volcans qui pue le pet. Tu préfères boire un verre d’eau croupie ou sucer ton père ? Tu as deux heures pour te décider.

Source photo : Giphy

12. Tes aisselles après la gym

Mais non, tu pues pas, tu sens ton odeur. Ton odeur forte. Ton odeur de cadavre. Ton odeur de putain de cadavre hippie qui ne met pas de déo. Ton odeur de putain de cadavre hippie qui ne met pas de déo et dégage de chez moi.

13. Les vieux

Au point 3, on abordait la mort. Au point 13, on aborde la pré-mort. Tout ça a plutôt du sens.

14. La ligne 14 du métro parisien

Les chercheurs se sont penchés des années sur la question pour réussir à y synthétiser parfaitement une odeur à l’exact mi-chemin entre le vomi et le prout immonde. Une formule que personne ne nous envie.

Source photo : Giphy

15. Le fromage qui pue

Mon numéro 1 de cœur, le truc le plus infernal de toute l’histoire de la vie, le truc qui peut te gâcher, par sa seule présence, le plaisir et la jouissance de ton entrecôte, le truc le plus vil, le plus méphitique, le plus affreux que l’humanité ait jamais conçu et les gens eux LE MANGENT.

Je ne comprends pas.

Mets donc un petit cache-nez.