Breaking Bad est la meilleure série de la Terre. Breaking Bad est la meilleure série de la Terre. Breaking Bad est la meilleure série de la Terre. Breaking Bad est la meilleure série de la Terre. Breaking Bad est la meilleure série de la Terre. Breaking Bad est la meilleure série de la Terre.

Voilà, une fois qu’on a posé les bases on peut s’attaquer à ce classement périlleux que je me suis enquis d’entreprendre après avoir mater pour la deuxième fois l’intégralité de cette série sans la moindre imperfection. Ce classement prend en compte les paramètres suivants : intérêt du personnage sur l’ensemble de la série, niveau de filsdeputerie, taux de dopamine suscité par la présence du personnage dans un épisode et volume de gluten.

1. Mike Ehrmantraut

C’est le meilleur. Il est tellement le meilleur qu’on le retrouve même dans le spin-off Better Call Saul. Juste la dose de douceur pour susciter l’empathie nécessaire et de violence sagement contenue dans ce corps légèrement vieilli d’ex-flic reconverti en agent de sécurité pour le plus gros baron de la drogue du périmètre. Mike est un gros dur. Mais c’est aussi un papy qui veut mettre sa petite-fille à l’abri du besoin. Il veut d’abord supprimer Jesse mais finit par le prendre sous son aile. Ce personnage est un mélange parfait moralité dans un contexte totalement immoral.

Source photo : Giphy

2. Gustavo Fring

Gus. Un méchant de qualité supérieure, cela va sans dire. Alors qu’on a affaire au plus gros salopard des barons de la drogue, ce type respire la gentillesse et la douceur de vivre. Quand son sourire tombe, on pisse ni plus ni moins dans notre froc. Mais le pire dans tout ça, c’est que ce n’est même pas lui le plus salopard, mais celui qui suit.

Source photo : Giphy

3. Walter White

Heisenberg. Bien sûr on aurait pu le placer en première position, mais il est un tel mélange de traîtrise, de lâcheté, et de grosenfoirédebatarderie qu’on finit surtout par détester ce FDP de première catégorie. Chaque saison est pour lui l’occasion d’illustrer un peu mieux l’aspect vile de sa personnalité, pour aboutir à un grand final ignoble (« J’ai regardé Jane mourir. Je l’ai regardé faire son overdose et étouffer. J’aurais pu la sauver mais je n’ai rien fait » POPOPOOOOO DROP THE MIC). Il a beau avoir un sursaut de conscience sur le dernier épisode pour sauver Jesse, mais bon le gars a été torturé, et on a buté sa meuf donc techniquement il est pas non plus ultra chaud pour dire « Merci tonton Walter ».

Source photo : Giphy

4. Jesse Pinkman

Imagine un peu : tu te drogues parce que tes parents en ont rien à foutre de ta gueule, ton prof de chimie vient te voir pour te proposer de fabriquer de la drogue avec lui, tu te retrouves avec deux gars morts chez toi, ta baignoire du 1er traverse ton plafond, tes parents te foutent à la rue, ta meuf meurt d’une overdose à côté de toi, tu butes quelqu’un d’innocent d’une balle dans la tête, on égorge quelqu’un devant toi, le fils de ta nouvelle meuf est empoisonné, tu décides de te retirer du business et on te file pas ta tune, tu découvres que ton partenaire est la principale cause de toutes tes merdes, il te vend à des nazis, tu es torturé, tu tentes de t’échapper et pour te punir on bute ta meuf d’une balle dans la tête. Non franchement, on peut comprendre que le gars fasse un léger burn-out.

Source photo : Giphy

5. Saul Goodman

Avocat des dealers, c’est pas pour rien qu’on lui a confié le rôle principal du spin-off Better Call Saul, ce personnage est évidement génial. Il est presque pas assez présent dans la série surtout à partir de la saison 5. Avec ses deux hommes de main en carton, ils incarnent une fine équipe de looser au service des gros méchants et n’ont clairement pas les épaules pour gérer tout ce bordel.

Source photo : Giphy

6. Hector Salamanca

OK le gars a pas du trop galérer à apprendre son texte étant donné qu’il ne lâche pas un mot de toute la série. Mais peu importe, sa maîtrise faciale de l’expression de la haine est sans égal.

Source photo : Giphy

7. Tuco Salamanca

Allez on fait un petit retour en saison 2 quand Tuco commence à abuser un peu avec Walter et Jesse qu’il kidnappe et ramène dans son repaire (avec tonton Hector) en attendant que ses cousins, les jumeaux mexicains, rappliquent (à noter que ces jumeaux rejoignent de loin le panthéon des jumeaux les plus flippants de la fiction). Il a beau être totalement psychopathe il a toutefois l’air de faire plutôt bien à bouffer ce qui chatouille notre sympathie.

Source photo : Giphy

8. Skyler White

Bizarrement c’est un des personnages les plus détestés par les fans de la série. On sait pas trop pourquoi parce que finalement Skyler est plutôt excellente. D’abord en rupture avec Walter quand elle découvre son biz, elle finit par se faire sa complice jusqu’à s’opposer à Hank et sa propre sœur quand ces derniers ont la preuve que Walter est Heinsenberg. Question stress, elle gère pas mal. La vraie question c’est de savoir ce que nous aurions fait à sa place à part développer une addiction au pinard ?

Source photo : Giphy

9. Todd Alquist

C’est le gendre parfait. Cet ersatz de Matt Damon (méchamment renommé « Fat Damon »), blondinet docile en admiration de Walter White se révèle bien vite une sale enflure. Mais une enflure naïve. Parce que quand il bute un gamin en moto pour la seule raison que celui-ci les a vus, il n’agit pas comme un violent criminel mais plus comme un soldat qui prend des décisions immédiates et ne laissera personne le mettre en danger lui ou Walter. Bref, c’est un enfoiré aux allures d’ange et même cette saloperie de Lydia ne daignera pas le glisser dans son pieu même s’il porte une belle chemise.

Source photo : Giphy

10. Hank Shrader

Bon OK j’avoue c’est dur de l’avoir collé en dixième position, je suis bien consciente de la violence de cet emplacement pour ce personnage somme toute fondamental dans la série. Mais il faut reconnaître qu’il ne prend son envol que dans la dernière saison quand il découvre enfin l’insoutenable vérité sur son beau-frère. Avant cela, il passe toujours pour un gros lourdaud totalement à côté de la plaque, le genre de mec qu’on n’aimerait pas avoir en beau-frère quoi.

Source photo : Giphy

11. Lydia Rodarte-Quayle

Cette petite vermine débarque dans la dernière saison, quand les hommes de Gustavo Fring se retrouvent tous en taule et qu’elle craint qu’ils ne la livrent à la DEA et envisage donc de tous les faire buter. Heureusement, Mike l’arrête dans son projet et c’est Walter qui reprend le flambeau en organisant simultanément onze meurtres sans oublier de buter bien sûr Lydia qui ne nous manquera pas.

Source photo : Giphy

12. Gale Boetticher

Trop moignon ce petit Gale. Mais trop gentil. Ce chimiste a beau être un parfait associé pour Walter, ce dernier a besoin d’avoir un rapport de supériorité, comme un prof, c’est pour cette raison qu’il le dégage pour rameuter Jesse dans le labo de Gus. Gale n’aurait pas tant marqué nos esprits s’il n’avait pas été tué de manière aussi injuste.

Source photo : Giphy

13. Mary Shrader

Insupportable chouineuse, on se la coltine sur cinq saisons sans jamais développer aucune forme d’empathie pour ce personnage de connasse. Sœur relou, belle-sœur casse-couille, femme résolument docile envers son mari qui lui parle comme à la dernière des merdasses, Mary est la meuf chiante de la série.

Source photo : Giphy

14. Ted Beneke

Le gars est un flambeur. Il fout en l’air sa boîte quand Skyler est alors sa comptable et détourne de l’argent pour son usage personnel. Résultat des courses, il fout Skyler dans la merde en refusant de payer ce qu’il doit au fisc même après que Skyler lui fasse un chèque. Le gars est pathétique à un tel point qu’il se brise la colonne vertébrale tout seul comme un con en glissant sur son tapis et finit paralysé à vie. LÉGROBOUFON.

Source photo : Giphy

15. Junior

Tout simplement le personnage le plus soûlant de la terre avec son côté moralisateur de petit con qui passe cinq saisons à détester sa mère parce qu’elle n’est pas sympa avec son père, puis les derniers épisodes de la série à détester sa mère parce qu’elle a aidé son père. Ce mec est une enflure pur jus.

Source photo : Giphy

OK, j’avoue, on a oublié de citer les sourcils de Bogdan le patron du Lavomatic qui auraient mérité une place à part entière dans ce classement.

Source photo : Giphy