C’est en début d’année que Joseph Bouglione, du cirque du même nom, a décidé de ne plus exploiter d’animaux sauvages dans son cirque, désirant ainsi démontrer que le bien-être des bêtes faisait partie de ses priorités. Plusieurs menaces de mort et autres paroles vindicatives ne le firent pas changer d’avis. Un acte fort qui fait écho à la décision de plusieurs pays, une petite trentaine pour le moment, qui ont carrément décidé de ne plus accueillir les cirques qui utilisent des animaux sauvages. Des pays comme ceux de ce top. Pendant ce temps, en France, les mentalités à ce sujet ont encore du mal à bouger…

1. La Belgique

Le texte de la législation mise en place en juillet 2013 est très clair et met en exergue que le fait de parler de « bien-être » concernant des animaux trimbalés de ville en ville dans des cages exiguës pour qu’ils soient ensuite exhibés, est un non sens absolu.

2. La Bolivie

Pour la Bolivie, la présence d’animaux sauvages dans les cirques tient de « l’acte de cruauté inutile ». Là aussi, ça a le mérite d’être clair.

3. Chypre

Le pays a interdit la présence d’animaux dans les cirques, qu’ils soient sauvages ou non. Et ce depuis 2013.

4. L'Italie

Un des derniers pays en date à avoir voté une interdiction des cirques exploitant des animaux sauvages sur son territoire. C’est le 8 octobre 2017 que les Italiens ont pris cette décision acclamée par les défenseurs de la cause animale.

5. Le Mexique

Au Mexique, vous ne trouverez aucun cirque avec des animaux sauvages. Depuis juillet 2015, le pays peut se vanter d’agir en faveur de la cause animale et encourage des alternatives qui ne portent pas préjudice aux bêtes.

7. Le Portugal

Le gouvernement portugais a voté la loi interdisant ce genre de cirques en 2009, expliquant qu’il était nécessaire que la « tradition » derrière laquelle se réfugient les propriétaires de cirques récalcitrants, évolue en faveur du bien-être des animaux. Le seul moyen selon le Portugal d’assurer la pérennité des espèces en danger.

A post shared by Álvaro Fernandes (@alef59) on

8. Singapour

Cela fait déjà 17 ans que les cirques d’un autre âge sont persona non grata à Singapour.

This guy understands the importance of an afternoon snack! ?

A post shared by WM (@outdoor_stories) on

9. L'Irlande

C’est le 1er janvier 2018 que rentrera en vigueur l’interdiction totale des cirques qui tablent sur les animaux sauvages. Michael Creed, le Ministre de l’agriculture, de l’alimentation et du milieu marin a ainsi déclaré : « L’utilisation d’animaux sauvages à des fins de divertissement dans les cirques ne peut plus être autorisée. C’est l’opinion générale du grand public et une position que je suis heureux d’approuver. Il s’agit d’un mouvement progressif qui reflète notre attachement au bien-être animal. »

10. L'Inde

Non seulement l’Inde s’est prononcé en opposition par rapport aux cirques avec animaux sauvages, mais a aussi ordonné qu’il en soit de même pour les zoos. Tous les éléphants présents dans les zoos du pays seront ainsi déplacés dans des espaces protégés où ils pourront s’ébattre tranquillement. 140 animaux sont concernés, dans 26 zoos et 16 cirques.

Sans oublier la Bulgarie, La Croatie, le Costa Rica, L’Estonie, le Danemark, l’Iran et beaucoup d’autres, et ceux qui se dirigent vers ce genre de décision ou encore les pays qui comptent de plus en plus de villes qui, indépendamment, décident de ne plus accueillir les cirques qui refusent de ne plus utiliser d’animaux sauvages dans leurs spectacles…