Impossible d’accéder à toutes les demandes d’un enfant. Sinon, on se retrouverait vite sur la paille. Sans compter que le gamin aurait tout aussi vite fait de devenir une espèce de tyran habitué à ce que tout lui tombe tout cuit dans le bec. Alors chez les parents, la fameuse phase du « non » dure à peu près jusqu’à la majorité. Parfois même plus longtemps. Et parmi ces demandes auxquelles tous les parents ont au moins une fois répondu « non », ces 10 là font office d’incontournables…

1. Un deuxième dessert

Forcément, la mousse au chocolat ou le yaourt aux fruits passe tout seul, tandis que les haricots ont un peu plus de mal. Si on les écoutait, les gamins ne mangeraient que du sucre. Et peu importe si on fait l’avion avec la cuillère…

Source photo : Giphy

2. De quitter la table avant d'avoir mangé ses légumes

C’est le genre de truc qui se transmet de génération en génération. Tôt ou tard un enfant se verra forcé de rester à table si il refuse de manger une seule bouchée de son assiette. Le fait que ce soit pour son bien n’a pour lui aucune espèce d’importance.

3. Un chien ou un chat

« Je peux avoir un chien ? » Malgré le fait que grandir avec un chien ou un chat présente de réels avantages, on ne peut parfois tout simplement pas accéder à toutes les demandes du genre. Car tu sais très bien qu’à la fin, son chien va devenir ton chien et que c’est toi qui va le sortir et lui apprendre à devenir propre. Alors généralement, tu ne cèdes pas. Pas tout de suite en tout cas. Tu te rabats sur un hamster ou sur un poisson rouge. C’est moins coûteux et moins prenant.

4. Rester à la maison au lieu d'aller à l'école

Il nous font croire qu’ils ont de la fièvre et ont recours à tous les stratagèmes les plus ingénieux pour nous persuader de leur accorder une journée de répit dans leur dure semaine d’écolier.

Source photo : Giphy

5. La reproduction en Lego du Faucon Millenium de Star Wars ou n'importe quel autre jouet hors de prix

Personne n’a envie d’être la victime d’une crise d’hystérie dans les rayons d’un supermarché. Moralité : il vaut mieux faire ses courses tout seul.

6. Regarder le film du dimanche soir

Dur dur mais c’est comme ça. Même si il insiste à tout prix pour regarder Fast & Furious 7, qui au passage dure une plombe, il ne faut pas céder. Ça risque en plus de lui filer des cauchemars toutes ces bastons et toute cette testostérone.

Source photo : Giphy

7. Boire de l'alcool

On avance dans la vie de l’enfant, qui tôt ou tard, va vouloir goûter à l’alcool. Il te demandera peut-être tout d’abord de finir ta bière puis au lycée, il pillera en douce ton précieux bar en remplaçant la vodka par de l’eau pour que tu n’y vois que du feu.

8. Se faire tatouer ou se faire percer autre chose que les oreilles

Et ouais, ça aussi c’est un peu l’étape incontournable. Surtout maintenant que les tatouages ne sont plus l’apanage des pirates et des rock stars décadentes.

Source photo : Giphy

9. Prendre la voiture un samedi soir

Ton enfant vient d’avoir le permis et il insiste pour que tu lui prêtes ta voiture pour aller à une quelconque soirée. Classique !

10. Aller à un concert tout seul

Parce que l’artiste en question ne risque pas de repasser de sitôt et que tous ses potes y vont, ton gamin va faire des pieds et des mains pour y aller également. À toi de voir si tu as vraiment envie de l’accompagner. C’est là qu’il est important d’inculquer des vraies valeurs à ses gamins concernant la musique car on court vite le risque de se retrouver obligé d’aller assister à un live des One Direction.

Source photo : Giphy

« Non ». Le mot-clé d’une relation enfant/parent épanouie…