Ça y est, ton petit dernier a chopé la crève, il a 39 de fièvre, la goutte au nez, et t’hésites franchement quant à l’idée de le mettre quand même à l’école. On te comprend hein, on a tous eu ce genre d’hésitation, mais franchement, si tu peux, laisse-le à la maison, c’est mieux pour tout le monde. Et quand il sera guéri tu pourras lui offrir un cadeau pour enfant. Car comme on le sait, le corps des enfants enregistre la réception des cadeaux, ce qui les empêche de tomber malade. Si, si, je vous assure.

1. Si c’est un truc contagieux, il va le refiler à tout le monde

Et ça, c’est pas cool. Parce que déjà, s’il a chopé un truc, y’a quand même de grandes chances que ça soit arrivé à l’école, alors autant endiguer le truc rapidement pour que la maladie arrête de se propager comme une trainée de poudre. En plus, tu ne connais pas l’état de santé des autres enfants : un rhume chez le tien peut être vachement plus compliqué à guérir chez un autre môme qui pourrait le choper, et qui a déjà une santé fragile.

2. Il est trop petit pour gérer ses symptômes

Imagine il a une gastro et il a 4 ans, c’est compliqué de le laisser se démerder avec ça tout seul à l’école. Les Atsem ne sont pas là pour ça, elles ne peuvent pas gérer les symptômes de ton môme et les 28 autres enfants, c’est impossible.

3. Tu vas être le parent le plus détesté de l’école

Parce que tu seras celui ou celle qui aura quand même mis son gamin à l’école en sachant très bien qu’il était contagieux et qu’il allait refiler son truc à tous les autres. Surtout si ton môme est le patient zéro, là tu peux être certain que les autres parents t’attendront avec fourches et torches à la sortie.

4. Tu vas pouvoir aussi te prendre une journée loin du boulot

Parce que si tu n’as pas personne pour garder ton gamin malade, c’est toi qui va devoir t’y coller. Alors ouais ok, tu seras pas au boulot pour garder ton enfant qui se videra les tripes sur le parquet, mais au moins tu n’entendras pas Sandrine de la compta te raconter son week-end sur le thème « gourmand et insolite » autour de la machine à café.

5. Il sera mieux au chaud dans son lit que sur une chaise branlante

Franchement, qui a envie d’être assis sur une chaise inconfortable pendant des heures au lieu d’être au fond de son lit quand il a la crève ? Personne, et pas ton môme non plus. C’est pas comme s’il allait louper son bac parce qu’il va rater le cours de motricité une fois dans la semaine en petite section de maternelle.

6. Toute l’école va te faire culpabiliser

Parce qu’entre les parents, la directrice, la maitresse et les Atsem, tu peux être certain qu’on va te regarder de travers parce que tu auras osé mettre ton môme malade et contagieux à l’école au lieu de le garder à la maison. Si tu arrives à vivre avec ça, tant mieux pour toi hein.

7. Franchement, la gastro, ça se gère mieux de chez soi

C’est quand même plus agréable de gerber dans ses propres toilettes que dans les chiottes d’une école, surtout quand tu vois l’état des cuvettes là-bas. C’est quand même plus facile de gérer cette maladie de merde de chez soi qu’en salle de classe.

8. Selon ce qu’il a, il ne sera pas accepté à l’école

Si c’est un truc qu’il pourrait refiler possiblement à tout le monde, t’auras même pas à essayer de le mettre quand même à l’école, on te dira gentiment mais fermement de prendre tes dispositions et de le faire garder. Ils cherchent même pas, ils disent non tout de suite, pour endiguer les épidémies au plus vite.

9. L’école finira par t’appeler s’il est trop malade

Si tu te la joues un peu fourbe, que tu ne dis rien à personne et que tu le fous quand même à l’école en étant malade, tu peux être sûr·e que l’école t’appellera en te demandant de venir le chercher quand ils verront qu’il ne va pas bien. Epargne toi cette peine dès le départ, ça vaut mieux pour tout le monde.

10. Il va aussi contaminer sa maîtresse / son maître

Et déjà qu’entre les grèves, les journées pédagogiques et les vacances, bah elle est pas là hyper souvent, c’est pas la peine d’en remettre une couche et de la rendre malade elle aussi. Et vu le taf qu’elle doit fournir au quotidien pour que ton môme apprennent des trucs, c’est pas top comme remerciements hein.

Après, on sait que ça peut être chaud de faire garder son môme malade, mais si tu peux éviter de le foutre à l’école et de contaminer tout le monde, tu seras le héros du gouter et y’aura même un autel à ton nom pour chanter tes louanges.