Bien sûr, il y a plus grave, il y a toujours plus grave quelque part dans le monde. Mais rien ne peut nous empêcher d’avoir le cœur serré quand on voit partir de manière aussi brutale une de ses idoles. Cette fois c’est Kobe Bryant qui nous quitte soudainement, dans une annonce qui d’abord nous glace un peu et nous laisse incrédule, le temps de réaliser que c’est vrai. Parce qu’on se rappelle pour certains ces nuits à se lever pour voir des finales NBA que les Lakers survolaient, ces tirs que l’on prenait le lendemain pour faire pareil en criant « Kobeee » quand la balle rentrait, ces discussions sans fin à savoir si au fond il n’était pas simplement aussi bon que Jordan, « mais ouais carrément non je dis pas n’importe quoi ses Lakers étaient moins armés que les Bulls de l’époque », ou simplement le maillot à son nom qu’on avait acheté pour faire classe… Quand on aime le basket, on aime et on continuera d’aimer Kobe Bryant l’immense joueur. Sa perfection, sa hargne, ses travers, sa gloire. Et quand on aime simplement le sport, on aime Kobe Bryant la légende. Et ce n’est pas l’horrible nouvelle d’un sale dimanche soir qui changera ça.

1. Quand il a enfin gagné sans Shaq en 2009 et 2010

Bryant, c’est 5 titres de NBA, et c’est énorme. 2000, 2001, 2002, 2009 et 2010. Mais les trois premiers il les a obtenus dans une équipe où figurait une autre légende du basket : Shaquille O’Neil. Donc certaines mauvaises langues ont parfois pu dire que Bryant ne pouvait pas gagner sans son pote, et c’est vrai qu’il y a eu une longue période sans titre. Mais en 2009 et en 2010, face au Magic d’Orlando puis face aux Celtics de Boston, Kobe est parvenu à inscrire à nouveau son nom dans la légende, ce coup-ci sans Shaquille, et ça ça nous a bien fait plaisir.

2. L'oscar qu'il a reçu en 2018 pour son court-métrage d'animation sur le basket

Dear Basketball, c’était le nom de son oeuvre de 4 minutes, récompensée d’une statuette. C’est lui qui l’avait écrite, produite et doublée. Dear Basketball, c’était une manière de dire au revoir au basket et de lui déclarer sa flamme, et on peut dire qu’il l’a fait de la plus belle des façons.

3. Ses 81 points en un match contre les Raptors

Ok, on le sait, c’est pas le record, parce que Wilt Chamberlain reste premier avec ses 100 points, mais quand même, ses 81 en 2006 c’était une grosse claque. Même Jordan, le dieu du basket, n’a pas fait autant (après il n’a pas à rougir non plus hein).

4. Le jour où les Hornets l'ont filé aux Lakers contre Vlade Divac en 1996

Déjà, il faut rappeler que Bryant a été drafté juste après le lycée, ce qui était exceptionnel à l’époque. Les Charlotte Hornets l’ont choisi et immédiatement échangé contre Divac, très bon basketteur serbe. Du côté des Lakers, c’était un énorme pari : faire partir un bon joueur pour récupérer un petit jeune bien coté. Le pari a été gagnant quand on voit ce qu’est devenu Kobe, très rapidement décisif pour son équipe, et resté toute sa carrière à Los Angeles.

5. Quand LeBron l'a depassé au nombre de points inscrits... et qu'il lui a fait un beau message hommage... la veille de sa mort

Kobe a pris sa retraite avec 33.643 points au compteur, ce qui faisait de lui le 3e plus gros marqueur de la NBA. Dans la nuit de samedi à dimanche, LeBron James est passé devant en inscrivant 29 points face à Philadelphie. Il a bien entendu rendu hommage à son ami Bryant, mais sans savoir qu’il mourrait moins de 24h plus tard.

6. Quand lui-même avait dépassé Jordan

C’était en décembre 2014 ; il est passé au-delà des 32 292 points de la plus grande légende du basket. De quoi alimenter les débats pour savoir lequel des deux est le plus grand joueur…

7. Cette sombre affaire en 2003 qui s'est conclue par un accord financier

On ne pouvait pas ne pas en parler, parce que ça a forcément entaché sa carrière. En 2003, une employée d’un hôtel dans le Colorado l’a accusé de viol. Kobe Bryant a déclaré avoir eu une relation consentie avec cette femme, et l’affaire s’est finalement réglée loin des tribunaux (par un accord financier, bien entendu). Difficile de se faire un avis sur la question, mais ce dont on est sûr, c’est que Kobe aurait préféré se passer de cet épisode de sa vie.

8. Son dernier match où il a mis 60 points

C’était le 13 avril 2016 contre le Jazz de l’Utah. La saison était pas folle, mais Kobe l’a conclue comme un chef. Pour l’anecdote, il avait écrit la veille l’histoire de Dear Basketball, son court-métrage dont on a parlé plus haut.

9. Quand il est revenu 6 mois après s'être rompu le tendon d'achille

C’était un gros coup dur en avril 2013 quand Kobe s’est salement blessé sur les parquets. Heureusement, 6 mois plus tard, il était (contre toute attente) de nouveau sur pieds, avant de se blesser à nouveau. Il reviendra peu après, toujours aussi fort, et c’est là qu’on voit que le mec a une âme de champion.

10. Sa mort à 41 ans 26 janvier 2020

On l’a tous appris dimanche soir : Kobe Bryant est mort dans un accident d’hélicoptère, avec sa fille de 13 ans Gianna Maria qui était partie pour faire carrière dans le basket elle aussi. C’est tout simplement tragique, brutal, et bien entendu tout le monde est sous le choc.

Adieu la légende.