b800b55d-ea1f-4861-b843-862c111fd327

Crédits photo (creative commons) : Topito

Entre les smartphones, les transports publics, et les flemmards qui négligent juste l'hygiène quotidienne, on est de plus en plus soumis à l'invasion des vilains microbes. Si certains sont nécessaires pour l'organisme, d'autres provoquent des symptômes à la limite de l'étrange, et feraient mieux de se cantonner au monde animal. En plus on en a plein sur les mains.

  1. Les Pseudomonas
    Sous ce doux sobriquet se cachent des bacilles qui se développent notamment dans les eaux douces et les eaux de mer. Un truc qui se propage principalement sur les ongles, et qui a tendance à développer une fine couche qui oscille entre le vert et le bleu en cas d'infection. Et ça ressemble un peu à des gâteaux apéro.

    PHIL ID# 232   Title: Scanning Electron Micrograph of Pseudomonas aeruginosa   Content Provider(s): CDC/   Provider E-Mail: ---   Creation Date: ---   Description: Scanning Electron Micrograph of Pseudomonas aeruginosa   Source Library: CDC/NCID/HIP  Photo Credit: CDC/Janice Carr

    Crédits photo (creative commons) : Wikimédia
  2. Le Staphylocoque
    Un classique de la bactérie, qu'on retrouve à l'origine de nombreuses infections humaines et animales, et qui est bien loin de se cantonner aux mains uniquement puisqu'elles touchent aussi les fosses nasales, la gorge, et même le périnée. La bonne nouvelle, c'est que c'est franchement courant comme organisme au sein du corps humain. En plus ça ressemble à des myrtilles et c'est bon les myrtilles.

    Staphylococcus_aureus_VISA_2

    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia
  3. L'Acinetobacter
    L'une des bactéries les plus faciles à détecter, mais de loin l'une des plus résistantes. Un truc qui s'est propagé de façon légèrement préoccupante au sein des services de réanimation et au service des grands brûlés ces dernières années. Ca a pourtant l'air très sympa vu comme ça.

    2004 Matthew J. Arduino, DRPH; Janice Carr This SEM depicts a highly magnified cluster of Gram-negative, non-motile Acinetobacter baumannii bacteria; Mag - 13331x. Members of the genus Acinetobacter are nonmotile rods, 1-1.5µm in diameter, and 1.5-2.5µm in length, becoming spherical in shape while in their stationary phase of growth. Acinetobacter spp. are widely distributed in nature, and are normal flora on the skin.  Some members of the genus are important because they are an emerging cause of hospital acquired pulmonary, i.e., pneumoniae, hemopathic, and wound infections.

    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia
  4. L'Enterobacter
    Pour certaines bactéries, il suffit de regarder dans quel milieu elles se développent pour évaluer à quel point elles font peur. L'Enterobacter se loge sur les mains, mais aussi dans l'intestin des hommes et des animaux, dans les produits laitiers, les selles et les eaux d'égouts. Un combo qui donne franchement envie de se laver les paluches 15 fois par jour.

  5. L'Aspergillus
    Un champignon qu'on trouve un peu partout dans notre entourage, il est donc logique qu'il s'invite aussi sous nos ongles. On peut en prélever dans le sol, dans les denrées alimentaires, sur les fruits, les plantes, la poussière, et même dans l'air. Fonge filamenteuse, l'Aspergillus peut prendre l'apparence de cette moisissure verdâtre qui accompagne les tranches de pain que vous retrouvez en rentrant de vacances, cinq semaines après avoir quitté l'appart.

    Aspergillus_plate

    Crédits photo (creative commons) : Wikimedia
  6. Le Cladosporium
    Dans le même genre, un champignon qui va là aussi chercher du côté du vert olive, du brun ou du noir. On dirait un peu des morceaux de mousse mais ça reste quand même une saleté de bactérie.

    Cladosporium_sp_conidia

    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia
  7. Le Klebsiella
    En plus de prendre la forme de petites pustules pas forcément appétissantes, le genre Klebsiella est hautement pathogène puisqu'à l'origine de 5% des infections urinaires. C'est aussi la bactérie qui provoque certaines infections du poumon et des bronches, ainsi que les angines. Bref, méfiez-vous des germes qui ont un nom de tapas.

    13383411493_034ce1b05b_o

    Crédits photo (creative commons) : NIAID
  8. L'Aeromonas
    C'est le genre de bacille que vous chopez forcément si vous traînez en milieu aquatique. On en trouve en quantité chez les sangsues, les grenouilles, les poissons et les reptiles. Et c'est notamment l'un des facteurs importants de gastro-entérites chez l'homme. Si votre gel pour les mains peut au moins vous empêcher ces sauts intempestifs aux WC, c'est déjà pas mal.
  9. Le Candida Albicans
    Les ongles sont un foyer privilégié pour ce champignon microscopique, qui est aussi à l'origine des mycoses vaginales. Dans un registre un peu plus glamour, c'est aussi ce qui provoque ce petit dépôt blanc/jaune que certains ont sur la langue, et qui rend parfois délicat l'art de la galoche.

    www.mantis.cz/mikrofotografie

    Crédits photo (creative commons) : Wikimedia
  10. Le Trichophyton
    Un champignon parasite qui se développe à la fois sur la peau, le cuir chevelu et les ongles, où il provoque une onychomycose. On vous rassure, il est heureusement beaucoup plus visible sur les orteils que sur les mains. C'est là que les chaussons de piscine sont utiles. Même si ce n'est pa du tout sexy, ils permettent au moins à vos pieds de ne pas ressembler à rien.

    Trichophyton_rubrum_var_rodhaini

    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia

Allez maintenant on va tous se laver les mains dans la joie et la bonne humeur.

Source : Microbe Wiki, Doctissimo

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :