Netflix s’est fait taper sur les doigts au dernier festival de Cannes pour présenter en compétition une production originale qui n’aura pas le luxe d’être diffusée dans les salles. Souci de distribution et conflit éthique avec le festival. On ne va pas revenir sur le débat, mais quand on voit les offres de Netflix, tout porte à croire que les certains feraient bien de se mettre à la page et d’en prendre de la graine… Non mais.

1. Okja

C’est l’objet de toutes les polémiques du festival de Cannes. Et pourtant, même si on n’a pas encore vu le film (il sortira le 28 juin), sa bande annonce donne sacrément envie. Déjà de une, parce qu’il y a Glenn de Walking Dead et depuis qu’il s’est fait *** par *** avec une *** dans la ****, on est content de retrouver son doux visage. Et puis le réal coréen Jon-Ho Bong nous a habitué à des films plutôt chouettes à base Memories of Muder ou The Host, donc perso moi je recommande les yeux fermés. Les yeux ouverts même.

2. Arq

Version post-apocalyptique d’un jour sans fin, où un couple protège une nouvelle source d’énergie qui pourra mettre fin à la guerre dans le monde mais qui les force à vivre toujours la même journée. Le film a l’air franchement pas dégueu (oui je dis « a l’air » parce que je ne l’ai pas visionné et que tout ce jugement repose sur mon collègue François qui m’a dit que le copain de sa cousine avait vu la bande annonce et l’avait trouvée plutôt pas mal). On regrette juste que Robbie Amell ait une galerie de deux expressions dans son savoir faire actoral ce qui limite un peu notre empathie à son égard.

3. Beasts of No Nation

De loin un des films les plus tarés produits par Netflix sur l’embrigadement d’un enfant africain (pays non indiqué) devenu orphelin dans une armée rebelle et tortionnaire. C’est violent, c’est rageant, mais c’est un excellent portrait d’une enfance devenue soldat, sacrifiée au combat. On y retrouve Idris Elba, raison suffisante pour mater ce film.

4. Tigre et dragons 2

Si le film est un peu cheap je vous le concède, il reste relativement sympathoche surtout si on aime les arts martiaux et les épées légendaires. Par ailleurs, il me permet d’utiliser pour la première fois depuis longtemps l’adjectif « sympathoche », et ça c’est sympathoche.

5. A Very Murray Christmas

Notre Bill tant aimé tente de préparer une boum de Noël avec des stars et galère sa mère. Un bel hommage aux comédies feel-good de Noël réalisé par Sofia Coppola qui se mate sans prise de tête neuronale (le film hein, pas Sofia Coppola).

6. IBoy

OK on arrête tout, le film est avec Arya Star, ça fait déjà saliver sévère. Sinon l’histoire a tout pour plaire, un gamin se prend des éclats de téléphones portables dans la cervelle ce qui le rend apte à gérer toutes les activités électronique qui l’entourent. Le rêve pour tout stalker qui se respecte.

7. The Ridiculous Six

Incontournable pour les fans d’Adam Sandler, le parrain de l’humour Outratlantique (pour le meilleur et pour le pire, j’avoue).

8. Tallulah

Ellen Page y interprète une jeune femme sans domicile qui se retrouve à prendre sous son aile le bébé d’une femme pétée de pognon et totalement irresponsable et le fait passer pour son propre rejeton. C’est très esprit Sundance mais ça vaut le détour.

9. XOXO

XOXO est un festival d’électro. On y suit quelques personnages dont la vie va changé à un moment donné. C’est pas un chef d’oeuvre mais si tu ne jures que par les morphsuits, les maquillages roses fluo, et les néons phosphorescents, ça devrait être ta came.

10. Girlfriend's Day

OK je n’ai aucune race parce que je n’ai pas vu le film. Mais comme je suis à donf sur Better Call Saul, je pars du principe que n’importe quel film avec Bob Odenkirk est forcément à regarder.

Mais sinon le cinéma c’est bien quand même.