Alors qu’il s’apprête à présenter son projet de loi de moralisation de la vie publique, François Bayrou est visé plus ou moins directement par une enquête sur le financement de membres du MODEM par les fonds européens. Comme sa pote Sylvie Goulard a déjà démissionné, il serait peut-être temps pour lui de suivre cet exemple et de tirer sa révérence avant de foutre tout ce qu’il veut faire en l’air. Mais il n’est pas seul dans ce cas de figure.

1. Tous tes potes ont démissionné

Spéciale casse-dédi à Bayrou et Sylvie Goulard.

Source photo : Giphy

2. Plus personne ne te dit bonjour le matin

En revanche, tu entends surnager des petits mots comme « merdasse », « sous-merde », « sale type » peu après avoir croisé tes collègues.

3. Ta mise en examen n'est plus qu'une question d'heures

L’exemple de Richard Ferrand devrait en inspirer plus d’un. Regard insistant du côté de l’ancien président d’un mouvement qui s’appelle comme un ancien moyen de se connecter à Internet qui émettait des sons assez reconnaissables.

4. Au travail, ta tâche principale consiste à ne pas parler avec les gens

« Ecoute Thomas, tu fais ce que tu veux de ta journée, simplement tu ne nous parles pas. Tututu, pas un mot. Pour le reste, ce que tu fais n’intéresse personne. »

Source photo : Giphy

5. Il y a un nouveau patron, et le nouveau patron n'a pas l'air de rigoler avec le concept de pause

Il serait même plutôt favorable à sa suppression complète et totale, favorable à sa disparition pure et simple. Désormais, tes collègues sont tous d’anciens détenus soviétiques au goulag qui portent des petits uniformes gris et parlent la langue du désespoir.

6. La dernière fois, en réunion, tout le monde a ri très fort à une blague qui sous-entendait que tu allais être viré

Pas d’un rire si franc. D’un rire incontrôlable, mais gêné. Préserve ta dignité. Remets une lettre de démission.

Source photo : Giphy

7. Tu pleures tous les matins avant de te rendre au travail

Et ce n’est pas parce que tu as mal dormi ou que les draps étaient trop rêches ou que tu ne t’es jamais remis de la mort de Patrick, ton Bearded Colley. Non, c’est bien parce qu’il est temps de te rendre au travail.

8. Tes locaux déménagent à Niort

Il est toujours temps de ne pas y aller.

Source photo : Giphy

9. On t'a proposé un autre travail à 10.000 par mois qui consiste à surveiller une pièce climatisée

Avec open-bar et aucun collègue. On appelle ça comment ? Oh le bonheur, oui. Raison nécessaire ET suffisante pour présenter ta démission.

10. Tu t'apprêtais à présenter un projet de loi de moralisation de la vie publique tout en étant épinglé par la presse pour ton manque de moralité

Spéciale casse-dédi à un président de parti orange.

Bye-bye, les chocolats glacés.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !