Ça peut arriver à tout le monde, même à toi : se retrouver face à un ou plusieurs agresseurs alors qu’on voulait juste acheter du pain à la boulangerie. C’est une des situations les plus stressantes qui soient, et pourtant il faut savoir garder la tête froids et appliquer les meilleures techniques qui existent dans ce genre de contexte. Petit tour d’horizon de ce qui peut te sauver.

1. Fuis !

C’est la meilleure technique, reconnue de tous les professionnels. Si on a le choix, on se barre en courant et on parvient à semer notre agresseur. Voilà ce que tu dois faire en cas de coup dur. Pas te battre, mais partir à grandes enjambées.

Source photo : Giphy

2. Cours !

En fait, il faut s’appuyer successivement sur chaque jambe, et ce de manière assez rapide et intensive pour qu’on qualifie cette activité de « course ». Grâce à cette prise de vitesse subite, tu pourras dire au revoir à ton agresseur et te réfugier le plus rapidement possible dans le commerce le plus proche.

3. Casse-toi !

Plus tu t’éloignes de la personne qui veut mettre fin à ta santé, moins tu as de chance que cette dernière t’atteigne et te fasse du mal. C’est plutôt logique, et en plus ça marche. Rester à une distance de plus de 50 mètres semble raisonnable.

Source photo : Giphy

4. Va-t'en !

Sans rire, on dit pas ça pour faire joli. Cours vite, si possible vers un endroit où il y a des gens susceptibles de t’aider. Repense à tous tes cours de sport où on t’apprenait à sprinter; c’est le moment de les mettre en application.

5. Barre-toi !

Tu commences à comprendre l’idée ? Peut-être que tu sais te battre et que tu aurais voulu essayer de mettre ton agresseur au sol, mais franchement, c’est quand même un peu moins risqué de juste te sauver si jamais c’est possible.

Source photo : Giphy

6. Prends tes jambes à ton cou

Cette expression est d’ailleurs tout à fait amusante puisqu’elle donne une image qui n’a rien à voir avec l’action qu’elle signifie. Jamais on a vu quelqu’un courir avec ses jambes au niveau de son cou, c’est tout à fait contre-productif. Et ridicule.

7. Décampe

D’accord, tu ne campais pas vraiment (sauf si tu te fais agresser dans un camping), mais ce qu’on veut dire c’est que tu dois te déplacer d’un point A à un point B, et de manière assez rapide pour que ton agresseur ne te rattrape pas.

Source photo : Giphy

8. Décanille

C’est un joli mot un peu désuet pour dire que tu dois te casser. Décaniller vient du mot « canille » qui signifie « jambe » en lyonnais. Ce n’est pas parce qu’on parle d’agression qu’on ne peut pas en profiter pour en apprendre un petit peu sur notre patrimoine en même temps.

9. Mais bouge, bordel

Oui c’est vrai on s’impatiente un peu. Mais il faut nous comprendre, ça fait déjà 9 fois qu’on répète la même chose. Soit tu t’en vas, soit tu vas devoir te battre et éventuellement prendre des coups dans la figure. Alors tu le fais comme tu veux mais tu bouges d’ici.

Source photo : Giphy

10. Pique un cent mètres

Fais le sprint de ta vie, sans la musique des Chariots de Feu, et dirige-toi vers le bar le plus proche, ou le groupe de personnes qui ont l’air à peu près normales, là-bas. Bref, va vite, et va là où tu seras mieux.

Ok, tu t’attendais à autre chose, tu voulais de la castagne et tu es un peu déçu. Désolé.