Une fois passée l’annonce de ta grossesse, où (généralement) ton entourage est tout content, vient le temps des conseils de ceux qui sont passés par là avant toi (ou pas), et qui pensent tout connaître. Prépare-toi donc à entendre tout et son contraire sur les principes d’éducation, et sur le grand chamboulement de ta vie que tu t’apprêtes à vivre. Et surtout, n’oublie pas cette phrase: « avant, j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ».

1. "You know nothing Jon Snow"

Quand tu ponds ton héritier, tu as quelques idées sur la manière dont tu aimerais l’élever. Tu parles éducation positive, te braques quand on parle de fessée, bref tu es pleine de bons principes. Mais quoi que tu dises (ou fasses), ta vieille tante te dira que « de son temps, on faisait pas comme ça, et c’était très bien ». Merci Tata, mais je vais essayer de ne pas traumatiser mon gamin.

2. "Laisse-le pleurer"

« Mais si voyons, laisse-le pleurer, ça ne peut pas lui faire de mal, et puis comme ça il apprendra la frustration ». Mais quelle bonne idée Tata ! Laissons croire à notre nouveau-né que s’il pleure, personne ne viendra le réconforter. C’est vrai que ça va l’aider à avoir confiance en lui, il sera plus fort pour affronter la vie ce petit. Spoiler: non.

Source photo : Giphy

3. "Il est capricieux, sois plus ferme"

Euh, non. Il vient de naître, il ne fait pas de caprices tavu. Pour faire un caprice, il faut avoir la notion de manipulation, et comment te dire… Même si on te dit que ton rejeton est éveillé, c’est pas non plus Einstein hein. On va attendre quelques années avant de parler de caprices, merci.

4. "Il a un sale caractère !"

Encore une fois : non. Un nouveau-né n’a pas un « sale caractère », il exprime un milliard de choses de la seule manière possible pour lui : il pleure. Il pleure parce qu’il a faim, mal au ventre, parce qu’il est fatigué, parce qu’il ne sait pas où il est… Il ne pleure pas parce qu’il se dit : « tiens, je vais faire chier mon monde aujourd’hui ». C’est un bébé, pas Donald Trump.

Source photo : Giphy

5. "Ne laisse pas le chat l'approcher"

On sait jamais, il pourrait lui sauter à la gueule, ou pire, dormir avec lui et l’étouffer. Conseil venant généralement de ceux qui n’ont jamais eu d’animaux domestiques, et qui pensent que les chats, c’est le mal (bon en même temps, il paraît qu’ils veulent tous nous tuer et dominer le monde ensuite). Mais cette histoire de chat qui étouffe n’est qu’une légende urbaine, et ton félin n’est pas un boa constricteur, ça va.

6. "Si tu ne l'allaites pas, ton bébé sera toujours malade"

Non mais mêle-toi de tes fesses, merci bien. L’allaitement est un choix, et culpabiliser les mères qui ne souhaitent/ne peuvent pas allaiter, c’est complètement débile. Alors oui, l’allaitement c’est très bien, mais les laits infantiles sont parfaits également. Un bébé nourri au biberon ne sera pas plus souvent malade, ou moins grand, ou moins intelligent, et il pourra aussi devenir maître de l’Univers s’il le souhaite (faut avoir un peu d’ambition quand même).

Source photo : Giphy

7. "De mon temps, on les faisait dormir sur le ventre"

« Et ça ne posait aucun problème. Maintenant, ils (les médecins) changent tout le temps d’avis ». Bon Tata, on dit depuis les années 90 que faire dormir son bébé sur le dos réduit les risques de Mort Subite du Nourrisson. Et pas qu’un peu hein, genre de 75%. Va peut-être falloir accepter que c’est pas juste une lubie de médecin.

8. "Une goutte de whisky dans le biberon l'aidera à dormir"

Oui, puis pourquoi pas un petit pétard aussi, pendant qu’on y est ?

9. "Faudrait que tu coupes un peu le cordon là!"

Tu viens d’accoucher il y a peu, et ta vielle tante (décidément, toujours elle), ne comprend pas que tu aies du mal à te séparer de ton bébé. Oui enfin bon, tu viens à peine de le pondre, vous avez passé 9 mois ensemble avant tout le monde, et t’as peut-être pas envie de le confier aux bras de tous ceux qui se proposent. Merde, on peut arrêter la pression là ?

10. "Pense à ton périnée !"

Euh, on reste poli, merci. Toujours la vielle tante qui te dit « Pense bien à rééduquer ton périnée, sinon tu vas finir avec des couches pour fuites urinaires, comme moi ». Alors qu’on soit d’accord : c’est vrai, il faut le faire. Mais imaginer ta vieille tante avec des couches, c’est l’image de trop, déso.

Liste non exhaustive, bien évidemment. Les conseils, bons ou pas, tu vas en avoir, et il faudra faire le tri dans tout ça. Bon courage !