le mou home
Crédits photo (creative commons) : apasciuto

Les équipes qui affrontent Chelsea n'affrontent pas seulement 11 joueurs. Il affronte aussi José Mourinho, entraineur des blues et roi de la punchline. Porto, Inter, Real, Chelsea : partout où il est passé, le Spécial One a régalé les journalistes. Petit florilège. (maj Janvier 2015)

  1. « Maintenant au Portugal, les supporters de Benfica et du Sporting m’aiment beaucoup ! Vous savez pourquoi ? Parce que comme je suis finalement parti, ils ont enfin des chances de gagner le championnat… »(avril 2005)
    Faire dans la provoc, c'est d'abord de la phrase choc mais aussi un peu d'humour. Après José, le déluge...
  2. "Arsène, je l’admire et j’admire Arsenal. Il est impossible d’atteindre 1000 matches sans un soutien fantastique du club, y compris dans les mauvais moments, surtout que ces moments ont été nombreux."(mars 2014)
    José rend un vibrant hommage à Wenger pour son 1000eme match à la tête d'Arsenal. À sa façon.
  3. "Eto'o ? Il a 32 ans. Peut-être 35 même, qui sait ?"(février 2014)
    Mourinho a un petit doute sur la véracité de la carte d'identité de Samuel.
  4. "Dieu doit penser que je suis un mec génial, sinon, il ne me donnerait pas autant. J’ai une famille incroyable, je travaille où j’ai toujours rêvé de bosser. S’il m’a autant donné, c’est parce qu’il doit trouver que je le mérite."(février 2011)
    D'une logique implacable.
  5. « Un jour, quand on perdra, ce sera férié national mais on est préparé pour cela… »(octobre 2005)
    Donc on risque de ne pas travailler en Espagne le jour du prochain Real-Barca.
  6. « Les joueurs de Manchester sont des tricheurs. Ce sont des spécialistes de la simulation »(avril 2007)
    On sent que le docteur Mourinho n'avait pas encore expérimenté le Calcio. Pas sûr qu'il maintienne aujourd'hui son discours après avoir entraîné l'Inter.
  7. « J’ai vu Ferguson marcher à côté des arbitres à la mi-temps. Et l’homme en noir est revenu complètement différent en seconde période » (janvier 2005)
    Une rencontre avec Ferguson ne laisse apparemment pas indifférente. De là à tirer des conclusions sur l'arbitrage...
  8. « Si tu veux te battre, on va se battre… »(janvier 2010)
    À destination d'un journaliste du Sun. Et ça ne va pas être beau à voir.
  9. « Claude Makélélé n’est pas un joueur de foot, c’est un esclave »(mai 2008)
    À propos de sa sélection en équipe de France en 2008. Ou quand José se prend pour Tarantino.
  10. "Si je suis autant critiqué c’est de ma faute. J’ai mal habitué les gens. J’ai mis la barre trop haut en gagnant trop partout ou je suis passé."(mai 2013)
    Prends ça Renaud Lavillenie.
  11. "Si tu vas avec un bon chien, tu chasses plus. Si tu vas avec un chat, tu chasses moins mais tu chasses quand même."(décembre 2010) À propos de Karim Benzema. 1er but cette saison, pas mal pour un chaton.
  12. « Jorge Costa a été intelligent. Il doit continuer et ne pas faire attention à des personnes comme Jaime Pacheco qui n’a qu’un neurone et même celui-là travaille mal… »(février 2007)
    José a une dent contre Pacheco, et celle-ci travaille bien...
  13. "Si je devais me noter sur 10, je me mettrais un 11."(mars 2011)
    L'école des fans.
  14. "Barcelone est une ville très culturelle, avec de nombreux théâtres, et ce garçon (Lionel Messi, ndlr) y a très bien appris à jouer la comédie."(février 2006)
    Mouai, on a connu des acteurs plus charismatiques quand même.
  15. Si j'avais voulu travailler tranquillement, je serais resté au Portugal. Là-bas, il y a de jolies chaises bleues, la Ligue des champions, Dieu et juste après lui, moi. (septembre 2004)
    José tout puissant.

Et vous, vous en voyez d'autres?

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :