kim jong eun
Crédits photo (creative commons) : zennie62

Son papa était auréolé d'une mythologie sans pareil, son grand-père est d'ores et déjà une divinité en Corée du Nord, le petit Kim Jong-eun a déjà tout d'un champion. Grassouillet, un peu beauf et en charge d'un pays bloqué au Moyen Age, le Commandant Suprême de République Populaire Démocratique de Corée serait une anomalie hilarante si la situation de son pays n'était pas si tragique. Entre la propagande nord-coréenne et les légendes occidentales, on lit déjà des choses ahurissantes sur le jeune homme, et ça ne fait que commencer. Petit florilège.

  1. Il serait né le 8 janvier 1983
    C'est une info qui nous vient du mec qui faisait des sushis pour son père. Impossible d'en être sûr, la biographie officielle stipulant que le petit Jong-eun a vu le jour en 1982 pour que ça colle avec l'anniversaire de son grand-père (1912) et celle de son papa (1942, date également bidon). Vu les moyens mis dans les fêtes, autant que les décennies tombent en même temps, sinon c'est n'importe quoi.
  2. Il serait né au pied du Mont Paektu
    Comme son papa, le site étant sacré et ayant tendance à faire des doubles arcs-en-ciel quand un illustre nouveau-né débarque. C'est en tout cas ce que dit sa biographie officielle. En réalité, le gamin serait né à Changsung ou à Wonsan, une ville portuaire jumelée avec Vladivostock (la honte).
  3. Il a été désigné "Homme le plus sexy de la planète"
    En tout cas par le journal satirique américain "The Onion". L'information a fait rire tout le monde, sauf les Chinois, puisque Le Quotidien du Peuple, l'organe de presse officiel du pays, a relayé très sérieusement cette info. Mais on se calme, le gamin est marié avec le chanteuse Ri sol ju et même père de famille depuis 2010, et n'est donc plus sur le marché.
  4. Il parle français
    Et aussi anglais et allemand. S’il cherche du boulot, il pourrait être interprète au Conseil de l'Europe ou être guide au Louvre.
  5. Il est passionné de NBA
    Encore un point commun avec son papa. Ses autres passions sont les films de Jean-Claude Vandamne, de Jackie Chan. Apparemment, et selon les services de renseignements du monde entier, Kim Jong-eun serait un beauf.
  6. Il a un peu foiré ses études
    Il semblerait que Jong-eun ne soit pas une flèche. Scolarisé en Suisse, le jeune homme est reparti bredouille, sans diplôme, et a terminé sa formation à la maison par des cours d'informatique dispensés par un type formé à Paris X.
  7. Il a rédigé sa première thèse en stratégie militaire à l'âge de 16 ans
    Juste après le brevet des collèges. En même temps, son père a signé environ 1500 bouquins. Donc on peut s'interroger sur la traduction de "thèse" et de "livre" en coréen. Peut-être qu'un dessin sur une nappe avec de la sauce de kimchi est déjà considéré comme un "essai" ou un "article" et peut être validé par un comité de lecture.
  8. Il ne devrait pas faire de vieux os
    Déjà victime d'un accident de la route en 2008, le jeune dirigeant, 90 kilos à la pesée et 1m75 au garrot, souffrirait de diabète et d'hypertension et soignerait ça au whisky et à la clope depuis l'âge de 15 ans. Elle est belle, la jeunesse...
  9. Ce serait un dictateur
    C'est en tout cas l'avis de son neveu, Kim Han Sol, 17 ans, un ado qui dénonce. Étant donné que le garçon est le fils de l'ainé de Kim Jong-il, on peut supposer que c'est de la jalousie mal placée.
  10. Il serait complètement taré
    Les services de renseignement américain ont planché sur le dossier et les conclusions ont été publiées dans le Wall Street Journal : Kim Jong-eun serait un garçon instable, colérique et porté sur la torture d'animaux. De "petits animaux" précise le rapport. Nous voilà rassurés. En même temps, si ce sont les mêmes services qui ont bossé sur les armes de destruction massive en Irak, on va attendre de voir.

Et vous, vous le sentez bien ce dirigeant Nord-Coréen ?