Hier j’ai accompagné ma cousine de 12 ans voir La Reine des Neiges 2, ou plutôt c’est elle qui m’a accompagnée car j’étais clairement la plus excitée de nous deux à l’idée de voir ce deuxième opus. Alors passer la file d’attente monstrueuse pour acheter son petit paquet de pop-corn salé, le défilé de robes de princesse Elsa et la galère pour trouver des places côte-à-côte dans un marasme de parents désœuvrés et d’enfants en ébullition, le spectacle a commencé et n’en déplaise à tous les cyniques C’ÉTAIT DE LA BALLE. On a pleuré, ri, sursauté, bref un vrai moment de cinéma. Comme dans tous les Disney on a retenu de vraies leçons de philosophie et d’autres trucs un peu plus plats.

1. Les tortues peuvent respirer par les fesses

Une info de merde mais qui a le mérite d’être vraie. Super, merci Disney de transmettre ce type de savoir à la nouvelle génération.

2. L'eau a une mémoire (sauf qu'en fait non)

Après avoir vérifié sur internet via la page Wikipédia sur la mémoire de l’eau c’est complètement faux. Cimer de balancer de telles âneries à nos enfants. Car qui va écrire dans son devoir de physique-chimie que l’eau a une mémoire ? Bah c’est eux et ça aurait été probablement moi si je passais le Bac cette année.

3. La chanson "Dans un autre monde" est le nouveau "Libérée, Délivrée" (bon courage à tous les parents)

Ou ce sera peut-être la chanson « Je te cherche » je sais pas encore.

De toute façon dans les deux les « Oooh Oooh » sont insupportables.

4. Elsa est une personne un peu folle qui entend des voix, en vrai elle va jamais bien et c'est chiant, elle arrête pas de créer des problèmes

Pour rappel dans le premier volet elle s’enfuit de Arendelle suite à une altercation avec sa sœur où ses pouvoirs ont été dévoilés. Du coup elle se créée un petit palais de glace rien qu’à elle sans se soucier de sa famille et de son royaume, et ramène l’hiver à Arendelle alors qu’on est en été. La reloue. Dans le deuxième film pareil elle est toute chafouin dès le début et comme d’hab mademoiselle ne dit rien à personne pour « pas inquiéter ». Puis là rebelote elle décide encore de se casser toute seule à Ahtohallan pour découvrir le secret de ses pouvoirs et sa sœur la croyant morte pleure toutes les larmes de son corps. Elsa c’est clairement le héros inconséquent des films d’action qui arrête pas de se mettre en danger H-24, de prendre des décisions irrationnelles mais qui s’en sort tout le temps.

5. Ses tenues correspondent à son humeur et elle se la pète un peu trop avec sa nouvelle coiffure cheveux détachés

C’est quoi cette manie de changer de fringues en fonction de son état d’esprit ? Alors OK on n’a rien dit pour le premier car assumer enfin qui l’on est aux yeux de la société passe encore, mais là ça suffit. Pourtant elle continue de changer de fringues et de coiffure en découvrant la vérité au sujet de ses pouvoirs. C’est quoi la prochaine étape ? Changer de couleur de cheveux et de vernis à ongle parce qu’elle a découvert qu’il y avait de la graisse de porc dans les bonbons ?

6. On a enfin compris le symbole du flocon de neige et ça fait plaisir

La vérité, on s’était jamais trop posé la question et je me suis sentie un peu bête de pas l’avoir fait lorsqu’on comprend que ça avait un sens. Les quatees losanges qui dessinent le flocon représentent l’eau, la terre, le vent et le feu (hyper original) et l’élément central Elsa (évidemment).

View this post on Instagram

#Frozen2

A post shared by Disney’s Frozen 2 (@disneyfrozen) on

7. Anna est décidément la vraie héroïne de cette histoire, celle à laquelle on s'identifie vraiment

Elle est spontanée, gaie et enthousiaste, tout l’inverse de sa sœur. En plus elle joue trop bien aux mimes, aime le chocolat, et est terriblement badass juste en étant une humaine. Franchement Elsa est pas méchante hein mais au fond qui peut se sentir proche d’une héroïne aux supers pouvoirs à moins d’en être une soi-même et de faire jaillir de la glace de ses mains ? Personne et c’est là tout le souci d’Elsa. Ses problèmes existentiels ne sont pas les nôtres.

Anna c’est toi qui es dans notre cœur.

8. Un barrage peut rester en place très longtemps, même avec des gros géants de pierre qui vivent à côté ce qui est bof crédible

Il suffit qu’Anna attire les géants près du barrage pour qu’ils jettent des grosses pierres dessus et le détruisent. Mais ça me parait un peu fort de café que ça arrive seulement maintenant et qu’en 34 ans pas un membre de la tribu des Northuldra ou de la garde d’Arendelle se soit attiré des noises auprès des géants au niveau du barrage ayant entraîné la chute de ce dernier. Si voulez mon avis ce point scénaristique est à revoir.

9. Olaf maîtrise parfaitement l'art du résumé et on aimerait qu'il résume à sa façon tous les épisodes précédents de nos séries sur Netflix

Le résumé de La Reine des Neiges 1 est le moment le plus drôle du film. Olaf est manifestement le personnage créée par et pour les parents, amusant et décalé, c’est leur phare dans la nuit, celui qui les distrait quelques minutes des problèmes identitaires de Anna et Elsa au bord de la crise de nerf. Merci Olaf d’exister pour eux.

10. Kristoff est un fan des boys-band des années 80

Si Olaf réussit à faire rire les enfants et les parents, la chanson de Kristoff est clairement à destination des parents, en mode souvenez vous comme les codes des groupes que vous écoutiez enfant/ado c’était bien de la merde et rions tous ensemble de ces clichés. Meilleur moment de la chanson : quand les rennes font les chœurs. Magique.

Coucou les parents qui vont devoir acheter le DVD de La Reine des Neiges 2 à Noël ainsi que la panoplie du nouveau costume d’Elsa. Pour les plus déter’ vous pourrez même visiter des lieux qui rappellent le film. Et surtout joyeux Noël.