Crédits photo (creative commons) : antwerpenR

Alternative tendance aux tarifs prohibitifs et aux services perturbés de la SNCF, le covoiturage s'organise sur le web après avoir fleuri sur les murs de petites annonces des universités. Pour aller d'un point A à un point B, vous pouvez donc chercher sur internet des gens, équipés d'un véhicule, désireux de partager les frais et de vous imposer leur compagnie, parfois encombrante, dans le cadre exigu d'un habitacle. Le road-trip avec des inconnus a parfois ses inconvénients, malgré les demandes de renseignements des sites spécialisés. Petite liste de ces personnes qui vont vous faire préférer le train.

  1. Le mec qui n'a pas vérifié ce qu'on désigne par "Berline Confortable"
    Admettons que le fait de mettre une couverture en laine à l'arrière de son AX K-Way la rende "confortable". Mais ça n'en fait pas une berline, ça, c'est sûr.
  2. Le mec qui vous décrit le genre de connard sur qui il est tombé la dernière fois
    "Un type super con ! J'avais envie de le passer par le pare-brise. A peu près votre âge... Attendez... On s'est déjà vus, non?"
  3. Le mec qui vous pose plein de questions
    Pour avoir quelque chose à raconter au prochain trajet. "Et t'es marié? Non?... Pourquoi?"
  4. Le mec qui trouve ça vraiment trop génial le co-voiturage
    Et qui tente de vous convaincre que c'est quand même une belle idée, alors que vous êtes déjà dans sa bagnole. "Et pis on rencontre des gens, c'est super..."
  5. Le gars qui n'a jamais eu l'intention d'aller au Havre, ça doit être une erreur
    Et vous vous en êtes rendu compte au bout de 300 km dans la direction inverse. Heureusement, le mec est sympa et vous dépose, en pleine nuit, dans une gare routière sordide. Quelle idée d'aller au Havre, aussi ?
  6. Le gars qui veut absolument expliquer son boulot alors qu'il est expert-comptable
    Et là, vous êtes baisé. Coincé entre deux portières d'une Picasso, le bougre vous a piégé, vous allez devoir écouter ses histoires de compte de résultat et de dotations aux amortissements pendant 4h.
  7. Le gars qui n'écoute que "Nostalgie"
    Et qui ajoute entre un Michel Delpech et un Jean Ferrat "Ah ouais, c'était bon, ça..."
  8. Le mec qui, dans une autre vie, a du être moniteur de colo
    "On devrait être Porte d'Orléans dans 27 minutes, on fera une pause à Chartres, un sandwich au thon, on se bourre pas, et un Fanta. Une pause pipi ensuite au kilomètre 347, mais QUE pipi, soyez organisés. Bon, je fais l'appel, silence à l'arrière."
  9. Le mec qui veut être arrangeant
    Et qui, sur un Paris-Bordeaux doit faire un détour par Rennes pour choper un autre type et remplir sa bagnole à fond. Vous allez vers où ? Vers l'Ouest ? Moi aussi, montez ! Ça fera 6 euros.
  10. Le mec qui pue (ça arrive)
    Ce n'est pas précisé sur les annonces, c'est donc un risque un prendre : parfois, la bonne odeur de voiture neuve a tendance à s'estomper. Et à être remplacée par un fumet de chien mouillé, de pied, d’œufs durs, de transpiration ou carrément de pet. Ou de tout ça à la fois. Mais ce ne serait pas de bol.
  11. Le mec qui a eu une grosse soirée la veille
    Et qui, par mesure de sécurité, confie ses clés à un de ses passagers pendant qu'il fait un somme derrière. Tu fais gaffe, j'ai eu des petits soucis avec l'assurance, dernièrement.

D'autres raisons de prendre le train ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :