Depuis les Lannister et Game of thrones, l’inceste est un sujet d’actualité. Nous avons donc fouillé les bas-fonds de l’Histoire pour dénicher quelques cas d’inceste consenti. Si vous aimez les trucs malsains à la sauce complexe d’œdipe, vous allez être servis.

1. Œdipe

Certes, ce n’est pas vraiment de l’histoire historique dans la mesure où il s’agit d’un mythe. Mais il mérite bien sa place dans le top tant il est célèbre dans le domaine de l’inceste. Tout ça pour dire que le bonhomme a été abandonné à la naissance par ses parents, rois de Thèbes, car on leur avait prédit que leur enfant tuerait papa et s’accouplerait avec maman. Œdipe, recueilli par une autre famille, ne savait pas qu’il avait été adopté. C’est donc en toute innocence qu’il s’en va vers Thèbes. En chemin, il se bat avec un homme qu’il tue : c’était son papa. Arrivé à Thèbes, et après une péripétie impliquant un sphinx, il épouse la reine Jocaste, nouvellement veuve. C’est ainsi qu’il se retrouve à faire zigzig avec sa mère, avec qui il a des enfants. Ils finissent par s’en rendre compte : Œdipe se crève les yeux, Jocaste se pend.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Toutânkhamon

Il se trouve que durant l’Égypte antique, les élites avaient la fâcheuse tendance à tout faire pour conserver une « pureté » de sang, jusqu’à se reproduire entre frères et sœurs. Toutânkhamon, le célèbre Pharaon, n’est pas en reste. Non seulement il est le fils de papa Akhenaton qui a fait zigzig avec sa sœur, mais lui-même a épousé la sienne. Tu les sens les tares génétiques ? Toutânkhamon était malade de partout, et aucun de ses enfants n’a survécu.

Crédits photo (creative commons) : Jon Bodsworth

3. Ramsès II

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Ramsès II était un Pharaon de l’Égypte antique dont les élites, comme nous l’avons vu tout à l’heure, n’avaient pas de problème avec l’inceste. Le type avait plus d’une centaine d’enfants, parce que la polygamie était acceptée pour le chef de l’État. Comme cela ne lui suffisait pas, papa pharaon a épousé plusieurs de ses filles chéries. Il leur a aussi fait des enfants…

Crédits photo (creative commons) : Merlin-UK

4. Cléopâtre

Nous restons certes en Égypte antique, mais petite variation, Cléopâtre, dernière reine d’Égypte, appartient à la dynastie des Ptolémée, une famille Grecque, laquelle avait bien adopté la coutume locale des mariages incestueux. Avant de fricoter avec Jules César et Marc Antoine, Cléopâtre a été une femme mariée. Tout d’abord avec son premier frère, Ptolémée XIII, lequel finira par vouloir la peau de sa sistah avant de trouver lui-même la mort dans des circonstances nébuleuses. Veuve pas du tout éplorée, Cléopâtre épousera en seconde noce, Ptolémée XIV, son deuxième frère. Rien que ça. Comme elle l’aimait pas trop, elle l’a zigouillé.

Source photo : Giphy

5. Jean V d'Armagnac

Jean, comte d’Armagnac, région productrice de l’alcool du même nom, n’était pas du genre très fréquentable… En plein XVe siècle, le comte se fait un petit kiff, et menace un prêtre de mort pour qu’il le marie avec… sa sœur. Le scandale est au rendez-vous, mais ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants génétiquement défaillants. (En vérité, le type est mort poignardé après plusieurs histoires de complots politiques et de retournements de veste… On l’a dit, Jean n’avait pas l’air d’être très sympathique).

Source photo : Giphy

6. Marguerite et Julien de Ravalet

C’est à la fin du XVIe siècle que sont nés Marguerite et Julien de Ravalet, enfants de Jean de Ravalet, seigneur de Tourlaville. Tandis qu’ils passent leur enfance en Normandie, au milieu d’une famille nombreuse, Marguerite et Julien commencent à s’aimer plus que de mesure. Lorsque leurs parents constatent que l’amour fraternel évolue en amour incestueux, ils décident de les séparer. Marguerite épouse ensuite un homme beaucoup plus âgé et son mariage n’est pas du tout heureux. Madame Ravalet décide alors de fuir pour retrouver monsieur son frère. Autant le dire, leur liaison scandalise et le couple vit en total clandestinité. On finit cependant par les retrouver, les juger et ils sont décapités en 1603. L’histoire a pas mal inspiré les artistes, jusqu’au récent film de Valérie Donzelli, Marguerite et Julien, sorti en 2015.

7. Barbara Daly Baekeland

Barbara était une mondaine américaine sacrément travaillée de la cervelle. Elle a eu un gosse, lui-même un petit peu perturbé… Or, il se trouve que la brave dame trouvait moyen que son fils préfère pratiquer la chose sexuelle avec des garçons. Elle lui a donc payé des prostituées pour le faire flancher du côté hétéro de la force. Comme vous vous en doutez, ça marchait pas vraiment. Mais comme madame était plutôt motivée elle a fini par manipuler son fils pour se le taper purement et simplement… Il a d’ailleurs fini par la tuer à coups de couteau de cuisine en 1972. Cette histoire a inspiré le film Savage Grace, avec Julianne Moore dans le rôle de maman.

Source photo : Giphy

8. Patrick Stübing

Il s’agit ici d’une histoire récente puisqu’elle a lieu dans les années 2000. Patrick est allemand, et a été placé en foyer durant son enfance. En 2000, alors qu’il a 24 ans, il décide de renouer avec sa famille biologique. Il rencontre alors sa sœur, Susan, 16 ans. Leur relation prend une tournure un peu malsaine puisqu’une liaison commence entre les deux. Ladite liaison va mener à la naissance de quatre enfants entre 2001 et 2005. Autant vous dire que les rejetons ne sont pas tout à fait bien portants. En Allemagne, l’inceste étant criminalisé, Patrick a fait de la prison. Quant à sa sœur, elle n’a pas été poursuivie car la Cour a estimé qu’elle souffrait de défaillances mentales. Cette histoire a entraîné une polémique en Allemagne pour savoir s’il fallait criminaliser ou non l’inceste entre personnes consentantes. Voilà voilà…

L’inceste, ça met quand même mal à l’aise…