Pendant des années, on regardait les produits Made in Japan avec défiance – jusqu’à ce que le Japon s’impose sur le terrain technologique comme le seul concurrent sérieux des Américains. Et puis, au tournant libéral chinois des années 70, on a commencé à regarder la masse de produits de mauvaise qualité issus des usines chinoises avec défiance. Sauf que la Chine est désormais dans le top 2 des économies mondiales et que pour y arriver elle a misé sur un certain nombre de savoir-faire locaux et sur une politique volontariste de modernisation des usines. Désormais, Made in China ça ne veut pas dire « tout pourri ». Enfin pas tout le temps.

1. Les balles de ping pong

Parce que le ping pong est un sport particulièrement populaire en Asie, la plupart du matériel de ping pong fabriqué en Chine est d’excellente qualité et agréé par les tournois internationaux. Même des marques françaises dont le nom symbolise la qualité, comme Cornilleau, fabrique désormais ses balles de compétition en Chine. Comme quoi, hein, le Made in China n’est pas toujours synonyme de mauvaise came.

2. Les produits électroniques de pointe

Des instituts indépendants ont comparé la qualité inhérente aux produits électroniques produits par les différents acteurs industriels du monde au cours des 20 dernières années. Si les Etats-Unis sont toujours considérés comme le pays à la pointe de la technologie de qualité, la Chine a dépassé le Japon sur cette même courbe au cours des années 2000, s’imposant comme le deuxième pays le mieux coté en la matière, grâce notamment à des marques comme Lenovo ou Xiaomi. En revanche, les produits manufacturés de base – notamment, les tissus et les vêtements – demeurent d’assez mauvaise qualité, notamment à l’export.

3. L'industrie du sur-mesure

Le faible coût de la main d’oeuvre et des produits de base en Chine permettent d’obtenir un excellent rapport qualité prix dès que l’on cherche à se faire fabriquer des choses sur mesure. Il est ainsi possible d’avoir des lunettes de soleil à sa vue pour pas cher, ou un costume, ou des chaussures… Il suffit d’arriver avec des informations spécifiques et très détaillées, mais le savoir-faire est là en la matière.

4. Le thé, la soie, le jade et tous les produits culturels

La soie sera toujours plus belle en Chine qu’en France. Bien sûr, sur les marchés touristiques, on trouvera toujours des merdes fabriquées en gros, mais il est tout à fait possible de trouver du jade ou de la soie d’extrême qualité en Chine pour un prix intéressant.

5. Les routeurs Wi-Fi

Le fabriquant TP-Link s’est imposé comme l’un des leaders mondiaux dans la construction de routeurs Wi-Fi de grande qualité. TP-Link est un peu l’arbre qui cache la forêt puisque depuis quelques années la Chine a décidé d’investir massivement dans des industries de pointe domestiques pour aller concurrencer les Américains et les Japonais sur le terrain technologique en mettant fin à la tradition du rognage sur les coûts qui avaient jusqu’alors permis au pays d’être compétitifs sur le marché international quitte à sacrifier la qualité.

6. Une bonne partie des fringues

Si vous achetez des fringues d’une marque chinoise fabriquées en Chine et vendues à des prix riquiquis, ce sera probablement de la merde ; mais certaines grandes marques de luxe font aujourd’hui fabriquer leurs produits en Chine. La raison est simple : depuis 10 ans, les investissements chinois dans l’industrie textiles ont été tels que la main d’oeuvre s’est énormément qualifié et que, sur certains produits – notamment la maille et la soie – c’est en Chine que l’on trouve le meilleur savoir-faire. Le matériel le plus moderne du monde pour le filage et le tricot est souvent situé en Chine – même si l’image du Made in China dissuade souvent les entreprises d’y avoir recours.

7. Certains produits cosmétiques

Compte tenu de la mauvaise image du pays notamment en raison de ses politiques salariale et environnementale, une grosse partie de l’effort de guerre chinois a été porté sur la création de marques de cosmétiques à impact environnemental et sociétal faible. Et ça a beau être de la com’, c’est vrai. Les marques premium – du semi-luxe – de cosmétiques chinoises sont aux normes sanitaires et fabriquées dans le respect de l’environnement. Ce qui n’est pas toujours le cas en Europe et aux Etats-Unis (ni en Chine, d’ailleurs).

8. Les beaux livres

Les éditeurs le cachent bien souvent car leur image en serait écornée, mais le savoir-faire chinois en matière de fabrication de beaux livres surpasse désormais de très loin ce que l’on sait faire en France. Les éditeurs tendent à passer par des intermédiaires pour éviter que le Made in China ne soit trop voyant, mais il y a toutes les chances pour que ce beau livre de photos que vous avez offert à votre tante à Noël soit directement sorti d’une usine chinoise.

Monsieur et madame China ont une fille.

Sources : Forbes, Le Monde, Stratégies, Usine nouvelle