Ils ont terrifié votre copine lors des soirées cinéma que vous avez fait ensemble. Ils vous ont terrifié aussi, bien que vous n'ayez pas eu le cran de le lui avouer. Ils vous ont accompagné durant vos cauchemars, ainsi que toutes ces fois où vous avez dû rentrer seul dans votre maison de campagne isolée, alors qu'il faisait nuit noire et silencieuse. Les voilà regroupés en un top :

  1. Freddy Krueger, Les Griffes de la Nuit
    Le mec tuait des enfants qui n'avaient rien demandé à personne et s'est fait brûler par les gens du village à cause de ce léger état de conduite. Pour se venger, Freddy pactise avec le Diable, se nourrit de la peur qu'il inspire, et vient dézinguer les enfants des nouvelles générations là où personne ne peut les atteindre : dans leurs rêves. Bonne nuit les enfants.

    Source photo : L'Internaute

  2. Michael Myers, Halloween
    On choisit ses amis, pas sa famille : Michael Myers, le méchant au masque blanc, poursuit neuf films durant les membres de sa famille pour la simple et bonne raison qu'ils sont des membres de sa famille... En même temps, un mec dénué d'expression humaine qui se ballade toute la journée avec un couteau aiguisé au max, on ne le choisirait pas forcément non plus comme ami...

    Source photo : Tout le Ciné

  3. Hannibal Lecter, Le Silence des Agneaux
    Psychiatre sociopathe gourmet, Hannibal est sans doute l'un des méchants les plus charismatiques et intelligents de l'histoire. Élégant, persuasif et courtois, il en demeure toutefois un redoutable tueur-en-série, auquel il convient de bien réfléchir avant de l'inviter chez soi à dîner...

    Source photo : Empty Movie

  4. Leatherface, Massacre à la tronçonneuse
    Inadapté socialement (sans déc' ?), Leatherface, en plus d'avoir quelques problèmes avec son physique, prend son pied à découper les gens avec une tronçonneuse... Délire d'attardé beauf paysan un tantinet psychopathe, on imagine très bien le type se passer en boucle le "Quoi ma gueule" de Johnny Hallyday en s'acharnant sur les corps des minets et des minettes qu'il découpe comme un boucher...

    Source photo : Tout le Ciné

  5. Jason Voorhees, Vendredi 13
    Il convient de ne pas confondre Pierre Perret et Jason Voorhees, le méchant de la saga Vendredi 13. L'un est un gentil chanteur de variété française qui aime les colonies de vacances, l'autre est un tueur-en-série qui massacre à la machette toutes les personnes se trouvant sur les terres de Crystal Lake, là où il s'est noyé à cause du dilettantisme des moniteurs de la colo dans laquelle il se trouvait... Petite astuce pour les reconnaître, Jason, c'est celui qui porte un sac de patates sur la tête ou un masque de joueur de hockey sur la tête pour cacher sa laideur, et qui ne s'exprime que par des grognements animaliers un peu flippants.

    Source photo : Scifi-Universe

  6. Frankenstein, Frankenstein
    Constitué à partir de cadavres humains et de pleins d'autres trucs, Frankenstein est le fruit des expériences scientifiques d'un savant prométhéen, Victor Frankenstein, qui rejette sa création après être parvenu à le faire naître, effrayé et répugné par sa laideur. Le seul problème, c'est qu'autant un petit chat, ça peut se noyer à la naissance, autant un type avec la carrure traumatisante et traumatisée de Frankenstein, c'est un peu plus complexe...

    Source photo : Madmoizelle

  7. Ghostface, Scream
    Affublé d'un masque à l'effigie du personnage central du Cri de Munch, d'une ample cape noire ainsi que d'un couteau, le tueur cinéphile, figure symbolique derrière laquelle se camouflent plusieurs personnages tout au cours des différents épisodes de la saga, est sans doute l'un des plus connus de toute l'histoire du cinéma, malgré la relative jeunesse de la saga Scream, à peine âgée de quinze ans. N'ouvrez pas la porte, ne répondez pas au téléphone. Et évitez d'être une post-adolescente aux gros seins un peu naïve.

    Source photo : Horrorphile

  8. Pinhead, Hellraiser
    Littéralement "tête d'épingles". Il faut ajouter à ce sobriquet ridicule l'aspect extérieur du mec, semblable à un malade en phase terminale qui se serait foutu des épingles sur le visage et se serait vêtu d'une combinaison en cuir pour sortir dans une boîte sado-masochiste du boulevard de Clichy. Après, peut-être le fait que Pinhead écorche ses victimes et en emprunte la peau pour en piéger de nouvelles participe t-il à la cruauté et la peur qu'inspirent le type. Allez savoir ce que pensent les gens...

    Source photo : Gentle Geek

  9. Jigsaw, Saw
    Comment occuper ses journées et son esprit lorsque l'on se sait condamné par une tumeur incurable qui vous contraint inexorablement à terminer votre existence dans les semaines à venir ? Jigsaw, en philanthrope auto-proclamé, décide de condamner ses semblables à profiter au maximum de leur vie en plongeant ceux-ci dans des situations qui les obligent, s'ils en sortent vivants, à considérer l'existence comme la chose la plus précieuse qu'il soit. La démarche est louable. Mais n'y avait-il pas d'autres moyens pour leur faire comprendre la beauté de la chose, que de les obliger à se mutiler mutuellement, de leur fixer sur la tête un piège-à-loups ou de plonger la gueule dans une fosse de seringues ?

    Source photo : Kylebstiff

  10. Xénomorphe, Alien
    Les vilaines bébêtes d'Alien sont des putain de misandres : est-ce parce qu'elles sont gouvernées par une reine pondeuse et omnipotente, comme chez les fourmis, que les bestioles massacrent tout ce qui bouge et laissent la vaillante Ellen Ripley tranquille, la considérant même comme l'une de leur semblable ? "L'avenir de l'homme, c'est la femme" déclarait Louis Aragon.

    Crédits photo (creative commons) : Randrimath

  11. Ben Willis, Souviens-toi l'été dernier
    Si d'aventures vous rentrez bourré un soir sur une petite route isolée, et que vous renversez par mégarde un pécheur, transportez-le à l'hôpital. Ou balancez-le à la flotte, en vous assurant que le mec est réellement mort. Sinon, il pourrait revenir vous planter son crocher dans le corps pour vous rappeler que lui aussi à participer, à sa façon, à vos déambulations nocturnes de l'été dernier...

    Source photo : Wikia

  12. Chucky, Chucky
    Pour le troisième anniversaire de votre fille cadette, jouez-la classique cette année, et achetez-lui la Barbie standard saupoudrée de mascara et de maquillage vulgaire, plutôt que de bercer dans l'originalité et de lui ramener la poupée "Chucky", moins conventionnelle. Vous ferez de votre gamine une idiote écervelée qui ne jurera que par le rose et les talons hauts toute sa vie. Mais au moins, elle ne finira pas écorchée par une poupée farceuse. La vie est une question de choix.

    Source photo : Kweb

  13. Le démon Pazuzu, L'Exorciste
    Parce que, pour une divinité païenne maléfique, il est plus amusant de prendre possession du corps d'une fillette innocente américaine que de s'acharner sur un type musclé et hyper flippant. Puis en plus, y'a rien à faire, entendre une gamine de cet âge balancer des dégueulasseries pareilles, ça marque les esprits peut-être encore davantage que l'aspect répugnant qu'elle aborde dès lors que le démon s'empare d'elle...

    Source photo : Forgotten Silver

  14. Jeepers Creeper, Jeepers Creepers, le chant du diable
    Le Creeper est semblable à ses élèves paresseux qui n'en branlent pas une durant toute l'année, qui se mettent à réviser deux jours avant les partiels, et qui décrochent finalement leur semestre avec brio. Pendant 23 ans, ce monstre ailé roupille tranquillement, avant de sortir de son long sommeil et, durant 23 jours, de rattraper le temps perdu en se goinfrant de chair humaine à s'en rendre malade. Une question d'organisation, tout simplement.

    Source photo : Movies Online

Et vous, vous ajouteriez qui à cette liste ?