job
Crédits photo (creative commons) : Alan Cleaver

Le chômage, en théorie, c'est le nom que l'on donne à la période qui sépare différents emplois dans une carrière. Mais dans l'imaginaire collectif, c'est une maladie dont on ne guérit qu'au prix de lourds sacrifices. C'est au chômage qu'on réalise à quel point l'appartenance à une branche professionnelle est bien plus qu'un salaire et dans quelle mesure la recherche d'emploi est considérée comme une situation d'échec. Quand on est chômeur, l'avantage, c'est qu'il y a une foule de petites choses pour vous le rappeler, en plus des galères de thunes :

  1. Quand on vous demande dans une soirée ce que vous faites dans la vie juste après votre prénom
    Vous pouvez être marié, avoir des enfants, faire du sport, de la musique, vous êtes avant tout un métier. Ou un chômeur.
  2. Quand on se fait refuser une place en crèche
    Parce que la priorité est donnée aux familles dont les deux parents travaillent.
  3. Quand on demande un prêt à sa banque pour s'acheter une bagnole
    Et que le banquier explique que "dans votre situation..."
  4. Quand il y a un petit blanc après que l'on répond à un recruteur qu'on est actuellement pas en poste
    Parce qu'apparemment, être chômeur est un handicap sur le marché de l'emploi.
  5. Quand on réalise qu'on a tendance à dire "je suis entre deux jobs" quand on doit dire ce que l'on fait
    Parce qu'on sait à quel point la phrase "je suis au chômage" crée un malaise.
  6. Quand on profite d'une réduction "demandeur d'emploi" pour une sortie culturelle
    Et que la personne à l'entrée semble se demander comment on peut aller au musée au lieu de chercher du boulot.
  7. quand on voit à la télé un mec qui est député depuis les années 1980 expliquer qu'aujourd'hui, il faut savoir changer de métier plusieurs fois dans une vie
    "Le monde change, il faut savoir être flexible".
  8. Quand un conseiller explique qu'un recruteur n'a que quelques secondes à passer sur un CV
    Et qu'il faut donc passer plusieurs heures pour rendre un curriculum qui capte son attention de recruteur très occupé.
  9. Quand on n'ose pas publier les photos de ses vacances sur Facebook
    Parce qu'un chômeur qui part en vacances, c'est indécent.
  10. Quand on entend des débats sur le montant des allocations chômage
    Et que personne ne semble se souvenir que l'indemnisation du chômage existe parce qu'on a cotisé pour cela, que ce n'est pas de la charité.
  11. Quand on voit que les programmes télés en dehors des heures de boulot sont calibrés pour les retraités
    Et qu'être chez soi à 10 ou 11h du matin, pour les patrons de chaîne, ce n'est manifestement pas "normal" quand on est en âge de bosser.

Et vous, vous le vivez bien votre chômage ?