chomeur
Crédits photo (creative commons) : Flazingo Photos

Dans une société de "travailler plus pour gagner plus", même à gauche, travailler moins pour ne plus gagner grand chose, forcément ça irrite aux entournures. Et si on ne travaille pas, pour beaucoup c'est que "quelque part on l'a un peu cherché non ?". On ne l'évoque réellement jamais et puis un jour, ça sort, comme ça, au détour d'une phrase. Une simple phrase pour celui qui l'a dit, un tout petit plus pour celui qui la reçoit. Parler plus pour enfoncer plus.

  1. "Profites-en pour faire un enfant !"
    Ah mais oui, quelle bonne idée, tiens, j'ai pas de revenus, je ne sais pas où je serai dans deux mois, ni si je pourrai encore payer un loyer, et j'ai l'impression d'un peu rater ma vie, mais oui, c'est certainement le moment idéal pour avoir un enfant !
  2. "Tu touches les Assedics, de quoi tu te plains (et avec nos impôts en plus !) ???"
    Oui, c'est sûr, vivre "aux crochets de la société", c'est ce dont j'ai toujours rêvé depuis que je suis petit...
  3. "Quand on veut vraiment travailler on trouve toujours, tu n'as pas dû essayer très fort !"
    Souvent suivi de "Moi je suis parti de rien, regarde, aujourd'hui j'ai une bonne situation, il suffit d'avoir de la volonté..." oui, sauf que c'était il y a trente ans, ton exemple...
  4. "Désolé, mais on ne va rien pouvoir faire pour vous aider !"
    Venant d'un employé du Pôle Emploi, c'est quand même un peu inquiétant, comme réflexion, non ?
  5. "Ils embauchent des vendeurs au magasin de meubles, tu devrais postuler !"
    C'est gentil de vouloir aider, mais bon, c'est pénible de devoir expliquer pour la cinquième fois à sa belle-mère que quand on a un bac+5 en biologie cellulaire ou en géophysique, on oriente sa recherche vers d'autres types de postes, sans parler du fait qu'on ne serait même pas foutu de vendre un porte-clefs...
  6. "Tu finiras bien par trouver !"
    Comme si c'était une certitude mathématique, ou qu'on pouvait gagner à l'usure. Euh... au bout de 300 candidatures, on a encore ses chances ou pas ?
  7. "Bah pourquoi tu essayes pas de postuler chez BIDULE ?! "
    Sauf que –et votre interlocuteur ne le sait pas- vous avez déjà essayé douze fois de postuler chez BIDULE, avec au bilan douze refus...
  8. "Tout n'est pas négatif, ton couple va bien !"
    Ah mais oui, d'ailleurs pourquoi s'inquiéter, puisque mes jonquilles sont en fleurs et que le championnat du monde de curling débute ! Youpi !
  9. "Quelle chance tu as d'avoir du temps pour toi !"
    Je crois que je préfèrerais avoir un "salaire pour moi"...
  10. "Tu devrais te mettre à ton compte"
    Puisque je n'arrive pas à être salarié, je vais devenir patron. Excellente idée. Et puis comme je n'ai pas les moyens de m'acheter une maison, je vais la construire. Et comme il n'y a plus de place pour Roland Garros, je vais organiser moi-même un tournoi. Le Do it Yourself va sauver l'économie française.

Et vous, on vous a déjà fait ce genre de réflexion ?