Avec cette série on a démarré très fort et contre toute attente, on a sombré lentement mais sûrement dans la déception. Dès la saison 2, on a bien senti qu’on commençait à nous prendre pour des jambons avec ce personnage de June qui devient un parangon de rébellion et de résistance mais qui préfère quand même rester dans la dictature plutôt que de sauver son cul. Alors oui bien sûr, June veut bien nous faire croire qu’elle parviendra à sauver les miches de sa fille en restant sur place mais on se permet d’en douter. Elle sauve p’tet une cinquantaine de mioches des griffes de Gilead mais qui nous dit qu’elle n’aurait pas fait mieux en étant réfugiée au Canada. Bref, la saison 3 nous a cassé les noisettes et on vous dit pourquoi.

1. Déjà de base, pourquoi June ne se fait pas buter depuis le temps ?

La meuf, elle fout quand même un sacré bordel, on sait bien qu’elle fricote avec la résistance (même si Tante Lydia est une sacrée connasse, on a du mal à piger qu’elle ne capte pas l’entourloupe). Elle tente de s’échapper avant d’être ramenée au bercail. Puis une fois enceinte, elle s’échappe à nouveau avec son bébé pendant son huitième mois de grossesse. Les Waterford remettent la main sur elle et le nourrisson (qu’elle a mis bas en mode solo) mais elle parvient tout de même à faire sortir son bébé du pays pour l’envoyer au Canada (fin de la saison 2).

Perso, moi, si je gérais une dictature contre les femmes, une meuf comme ça, je lui aurais dépecé les yeux avant de lui faire manger sa langue (on découvre quand même dans cette saison des servantes avec la bouche cousue). Mais visiblement, les petits écarts de conduite de June ne semblent pas la condamner à l’échafaud. Pratique.

2. Et puis comment June a fait pour buter un gars dans une chambre de passe sans se faire griller ?

Quand June vient traîner à nouveau dans le bar le Jezebel pour convaincre un type de lui affréter un avion, elle croise malheureusement George Winslow. Et pas de raison que le mec se prive de ce joli petit lot. Il l’emmène dans une chambre pour la soumettre à ses désirs, après tout, elle est là pour ça. Mais June commence à en avoir un peu ras le bol de se faire violer et lui met une droite sèche dans la gueule avant de le buter à coup de crâne fracassé.

OK. On est content pour elle, ce type était vraiment une enflure. Et puis coup de pot, une femme de chambre passe par là et lui sauve la mise en nettoyant la scène de crime.

OK. Mais soyons sérieux deux minutes, on est dans une dictature de la surveillance ! Le Jezebel est fréquenté par tous les pontes de Gilead. Comment peut-on imaginer que June se retrouve dans une chambre bras dessus bras dessous avec le Haut-Commandant Winslow sans que ce soit filmé par une caméra de surveillance ou du moins enregistré par qui que ce soit ? L’aide du personnel ménager suffirait donc à faire disparaître toute trace de leur passage…? MYTHO.

3. Mais qu'advient-il de Ofglen ?

Voilà un bel exemple de personnage gentiment torché. Alors OK elle parvient à s’échapper vers le Canada. OK, elle retrouve sa meuf. OK, elle retrouve son fils. OK, elle bénéficie d’une chirurgie réparatrice après son excision. Mais en réalité, on ne nous dit quasiment rien de sa réadaptation à la vie « normale ».

Source photo : Giphy

4. A quoi ça nous sert de découvrir la vie de Tante Lydia auparavant ?

Autant la plupart des personnages ont eu droit à leur petit flashback sur leur vie d’avant, autant Lydia avait été un peu laissée de côté. Mais bizarrement son histoire passée ne nous raconte pas grand chose. On sait qu’elle a eu un premier mariage foireux. Puis elle se lie d’amitié avec une jeune maman et son fiston. Cette nouvelle cop’s la dévergonde un peu et la convainc de rencarder un de ses collègues. Au final le date se passe bien mais pour d’obscures raisons le mec n’arrive pas à coucher avec Lydia. Et voilà, c’est la merde. Lydia pète un câble et fait retirer la garde de son fils à la jeune maman. Une frustration sexuelle a signé sa pleine entrée dans le fascisme des temps modernes. Moi je pense qu’elle n’a pas beaucoup de ficelles pour être excusée.

5. D'où ça sort que Serena perde son immunité parce que les Canadiens découvrent qu'elle a incité June et Nick à couchder ensemble ?

Serena sauve son cul en livrant son mec aux autorités canadiennes en échange de quoi elle obtient le droit de voir sa « fille » Nichole (qui, on le rappelle, n’est pas sa fille mais celle de Nick et June) et s’engage à livrer aux autorités un maximum d’informations sur la société de Gilead dont le reste du monde ne sait pratiquement rien (un boulot que Ofglen aurait peut-être pu faire si on n’avait pas placardisé son personnage).

Bref, ce pacte lave Serena de tous ces crimes au regard de la loi internationale… jusqu’à ce que Fred Waterford dénonce son pire de tous les crimes : étant lui-même stérile, Serena a fait niquer June avec Nick pour qu’ils conçoivent un enfant ensemble. BOUUUUUH TROP CHOQUANT ! On a juste oublié deux minutes que Serena est une des instigatrices de Gilead, et qu’elle a activement participé à la mise en place des protocoles de viols mensuels. Alors qu’elle demande gentiment à June et Nick de se tripoter la nouille tout seuls comme des grands, finalement, c’est un moindre mal.

Source photo : Giphy

6. Qu'est-ce que c'est que cet épisode de merde où elle reste à genou dans la chambre d'hôpital ?

CHIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANT.

7. Comment on peut déplacer 50 enfants dans la forêt sans se faire attraper ?

Surtout quand une Martha vous dénonce quelques heures avant. Je veux pas dire mais la Garde est vraiment nulle à chier si elle est à ce point pas foutue de mettre la main sur autant de monde. Sachant que même pour une activité aussi anodine que les courses, les Marthas et les Servantes sont escortées. D’accord le groupe opère de nuit et passe par la forêt mais a priori, avec une bonne lampe torche ça aurait du être plié pour elles.

D’ailleurs, on se demande bien comment June a pu passer une nuit entière dans le bois à côté de l’aéroport sans se faire choper. Ses potes la retrouvent le matin à potron-minet à deux mètres du garde qu’elle a buté. J’ai l’impression que cette meuf a vraiment le cul bordé de nouilles sans gluten.

8. La palette émotive faciale de Elisabeth Moss, c'est du niveau de Kit Harrington dans GoT

On n’en peut plus de cette tronche figée chaque fois qu’elle apprend que Serena lui a fait un coup de pute, COMME C’EST SURPRENANT.

Source photo : Giphy

9. Avec Serena on ne sait jamais sur quelle pied danser

Clairement, cette meuf est la pire des personnes à avoir en pote. Elle enchaîne trahison sur trahison. Avec June ça devient un running gag. Les deux s’associent contre Fred dans la saison 2, Serena accepte même de laisser Nichole partir pour le Canada, puis au début de la saison 3, June se rapproche encore d’elle. Elle l’aide à obtenir une entrevue avec Nichole. Mais le premier truc que fait Serena à son retour, c’est engager une procédure juridique pour faire revenir Nichole à Gilead. Cette meuf est une vraie crevarde sur qui on ne peut clairement pas compter puisqu’elle trahit même son mec.

10. A quel moment tu gagnes un combat en jetant des pierres à un homme armé ?

Les cailloux de Gilead sont plus forts que les tanks. Car l’amour est plus fort que la mort.

Hâte de voir la saison 4 pour la critiquer encore plus !